Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 33 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Inzaghi Day

Pippo et Simone Inzaghi, onze minutes de bonheur

Ce 26 décembre, le Bologne de Filippo Inzaghi reçoit la Lazio de son frère Simone. C'est la première fois que les deux frangins vont s'affronter par banc de touche interposé. Or, il fut un temps, au début des années 2000, où les deux évoluaient dans les deux meilleurs clubs d'Italie, s'affrontaient pour le Scudetto et rêvaient de jouer ensemble sous le maillot de la Nazionale.

Modififié
Pendant quelques jours, entre le 29 mars et le 1er avril 2000, le petit village de San Nicolo, en banlieue de Piacenza, a été le centre de l'Italie du football. La raison ? Il s'agit du village où est installée, depuis des années, la famille Inzaghi. Et ce début de printemps de l'année 2000 est on ne peut plus spécial pour papa Giancarlo et maman Marina. Car pour la première fois, leurs deux fistons, Filippo et Simone, sont convoqués ensemble en équipe nationale par Dino Zoff, pour un match amical de prestige face à l'Espagne.

Associer les deux ?


Il faut d'abord replacer le contexte. En ce début de troisième millénaire, Pippo Inzaghi s'est imposé comme l'un des meilleurs attaquants italiens. Meilleur buteur de Serie A en 1996-1997 avec le maillot de l'Atalanta, il a ensuite rejoint la Juventus, où il forme avec Del Piero et Zidane un trio merveilleux. Avec la Nazionale, il a déjà disputé une Coupe du monde, et sera, à l'évidence, convoqué pour l'Euro 2000. Mais depuis quelques mois, un autre Inzaghi a pointé le bout de son nez. Simone, de trois ans son cadet, a réalisé une excellente première saison en Serie A avec Piacenza, en 1998-1999. Suffisant pour convaincre la Lazio de le recruter pour remplacer Christian Vieri, parti à l'Inter. Et à Rome, Inzaghino confirme. Quelques buts en championnat, beaucoup de passes décisives, et surtout huit buts inscrits en Ligue des champions, dont un quadruplé planté le 14 mars contre l'OM.



Alors, quand Vieri et Montella déclarent forfait pour l'amical de la Nazionale face à l'Espagne, Dino Zoff n'hésite pas. Il convoque pour la première fois Simone Inzaghi, qui jubile. « Je suis vraiment heureux, je vais enfin pouvoir jouer aux côtés de mon frère, en équipe nationale. On dirait un rêve. » La presse italienne s'emballe. Car les Inzaghi n'ont résolument pas les mêmes caractéristiques. L'un, Pippo, est un rapace de la surface de réparation, quand l'autre, Simone, participe beaucoup plus à la manœuvre offensive, quitte à redescendre plus bas. L'idée de les associer sur le front de l'attaque est donc aussi excitante que plausible. Même si, au coup d'envoi, c'est bien Pippo qui est titularisé aux côtés de Del Piero, tandis que Simone prend place sur le banc.

Préserver les éléments des deux équipes


Or, ceux qui rêvaient de voir les Inzaghi alignés ensemble avaient oublié un détail : trois jours après cet amical, la Juventus de Pippo et la Lazio de Simone devaient s'affronter pour le match qui allait déterminer le futur champion d'Italie. Il s'agissait donc de préserver au maximum les éléments des deux équipes. Et c'est ainsi qu'au retour des vestiaires, Pippo Inzaghi cède sa place à Marco Delvecchio. Dix minutes plus tard, Simone entre en jeu à la place de Stefano Fiore, disputant ainsi ses premières minutes sous le maillot azzurro. La rencontre s'achève finalement sur le score anecdotique de 2-0 pour les Espagnols.


Quelques jours plus tard, les frangins Inzaghi se retrouvent donc au stadio delle Alpi de Turin. Un match que maman Marina « ne souhaite pas regarder » car elle se dit « trop nerveuse » . Papa Giancarlo, lui, préfère la jouer philosophe : « Au moins, si l'un des deux perd, il pourra se consoler en se disant que l'autre a gagné.  » Pippo aura des occasions, Simone aussi, mais le seul pion du big match sera inscrit par un certain Diego Simeone. Trois points précieux pour la Lazio, qui sera sacrée championne d'Italie un peu plus d'un mois plus tard.


Onze minutes et puis s'en vont


Mais pour les frères Inzaghi, l'histoire ne s'arrête pas là. Si Simone ne sera finalement pas convoqué pour l'Euro 2000, il sera rappelé en novembre 2000 par le nouveau sélectionneur, Giovanni Trapattoni. L'occasion ? Un match amical face à l'Angleterre. Pippo est de la partie aussi, et, comme quelques mois plus tôt face à l'Espagne, c'est lui qui débute dans le onze titulaire, tandis que Simone est sur le banc. Et le Trap va finalement offrir aux Italiens ce qu'ils attendaient tous depuis des mois. À la 61e minute de jeu, Simone entre en jeu à la place de Delvecchio.


Pendant onze minutes, le duo d'attaque de la Nazionale est donc composé d'Inzaghi I et d'Inzaghi II. Aucune action frisson à se mettre toutefois sous la dent, Superpippo étant remplacé à la 72e par Del Piero. Il s'agira de la seule et unique fois où les deux frangins seront alignés ensemble, Simone n'étant rappelé qu'une seule fois en équipe nationale, en 2003, pour un amical face à la Roumanie auquel Pippo n'est pas convié. Ne passeront donc à la postérité que ces onze minutes. Onze minutes de bonheur pendant lesquelles le petit village de San Nicolo ne s'est jamais senti aussi important.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

il y a 5 heures Un nul pour le premier match de Robbie Fowler sur le banc de Brisbane 1