Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 25 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

On a assisté à un match de Ligue des champions... à Asnières

« 9.2 c'est la Champions League. » Sept ans après la naissance de son équipe de futsal, l'ACCS, née à Villeneuve-la-Garenne et pensionnaire de la Teddy Riner Arena d'Asnières, faisait ce samedi ses premiers pas en Ligue des champions. Après avoir fait honneur au judoka français avec un ippon en tour préliminaire (7-3 face à l’Étoile rouge de Belgrade), les champions de France en titre affrontaient en seizièmes de finale leurs homologues italiens de Pesaro. On y était.

Modififié
Tradition oblige, les confrontations franco-italiennes se doivent d'être bouillantes. Quatre petites minutes ont donc suffi pour que le genou du latéral argentin Pablo Taborda soit pris en sandwich par deux Franciliens et que surgissent hurlements, larmes et civière. Mais malgré les envolées lyriques du speaker local et du commentateur italien qui résonnaient dans une enceinte à huis clos, le niveau de jeu a lui peiné à quitter la volière. Les Lions d'Asnières-Villeneuve ont été muselés par les Pésarais, même le sextuple meilleur joueur du monde Ricardinho n'avait pas grand-chose à se mettre sous la dent. Et l'ACCS a fini par être piqué al dente. Cristian Borruto, excentré sur la droite de la surface, couchent les Lions d'une frappe croisée (0-1, 20e). Ambiance lors du retour aux vestiaires, le buteur et l'international portugais Bruno Coelho voient rouge après leur prise de bec dans le couloir.

« Le plus dur a été de se mettre au niveau de la compétition et de l'enjeu »


« Ça s'est rendu coup pour coup. Le plus dur a été de se mettre au niveau de la compétition et de l'enjeu. Je pense que c'était plus un problème mental pour pouvoir ensuite monter en puissance » , explique après coup Abdessamad Mohammed, qui ne croit pas si bien dire. Malgré son penalty raté (24e), le capitaine français déroule sa palette en deuxième période. Jeu en pivot, jeu sans ballon, appels, contre-appels. Le tunnel du Fréjus toujours barré, la tension émaille toutefois de plus en plus du banc visiteur, avec chaises qui volent et plaintes accrues auprès de l'arbitre. Asnières-Villeneuve prend un temps mort dans le money time, à quatre minutes du terme. Les « kamé hamé ha » de Dragon Ball Z fusent de l'enceinte, quelques « on est chez nous » bondissent des tribunes, et Ricardinho enfile le maillot du power play (cinq joueurs de champ sur le terrain).

« On a souffert, mais on n'a jamais perdu confiance »


« Nous savions que sur un match, nous étions capables de faire jeu égal avec eux. Nous avons une excellente équipe, des joueurs internationaux, champions du monde. Il fallait commettre très peu d'erreurs et essayer de profiter des leurs. On a souffert, mais on n'a jamais perdu confiance » , notera après la rencontre la star portugaise. Un cadeau de Lutin pour Mohammed au second poteau, et l'ACCS voit enfin le ballon au fond des filets (1-1, 47e). Pendant que le Barça colle 9-2 à Prishtina, le duel des Alpes obtient cinq minutes de bonheur en plus. Le campement francilien enfin installé du bon côté, Abdessamad Mohammed, bien lancé par Carlos Ortiz, plante un doublé sur un tir croisé à ras de terre (2-1, 47e). Mais Marcelinho conclut en carotte la passe coupant les lignes de Mauro Canal (2-2, 48e).


Landry N'Gala, après le cœur à l'ouvrage du Manuel Neuer du 92 Miodrag Aksentijevic dit « Miki » , achève la loterie des tirs au but (8-7) et envoie Asnières-Villeneuve en huitièmes de finale de la Ligue des champions. « C'est ma cinquième année au club, je suis arrivé à la base du projet en DH Île-de-France. C'est magnifique de porter le projet jusqu'ici » , savoure Abdessamad Mohammed. 9.2, c'est bel et bien la Champions League.

Par Alexandre Delfau, à Asnières-sur-Seine / Crédit photo : Bertrand Guigou
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
À lire ensuite
Rennes désarçonne Brest