Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Monaco se saborde, Lille respire

Les amateurs du samedi soir auront eu le droit à un multiplex animé, en Ligue 1. À neuf contre onze pendant une heure, Monaco s'est encore sabordé sur la pelouse de Nîmes (3-1) pendant que Lille a repris du poil de la bête en renversant Strasbourg (2-1). Dans le match de la peur, Amiens et Toulouse n'ont jamais réussi à faire trembler les filets (0-0), alors que Reims ne faisait qu'une bouchée d'Angers (4-1) et que Dijon s'éclatait contre Brest (3-0).

Modififié

Nîmes 3-1 Monaco

Buts : Miguel (27e), Philippoteaux (62e) et Martinez (79e) pour les Crocodiles // Ben Yedder (13e) pour l'ASM
Expulsions : Bakayoko (32e) et Gelson Martins (32e) chez les Monégasques


L’AS Monaco, ou l’art de se tirer plusieurs balles dans le pied. Le déplacement chez des Crocodiles toujours malades ressemblait à une belle opportunité pour Robert Moreno de remporter son premier match en Ligue 1. Encore plus quand le technicien espagnol assiste à l’ouverture du score de Wissam Ben Yedder, plus rapide que Pablo Martinez et toujours aussi adroit pour placer un petit piqué (1-0, 13e). Sauf que la machine déraille, comme trop souvent avec l’ASM. Après un gros boulot de Zinedine Ferhat et un coup de billard dans la défense monégasque, Florian Miguel égalise dans le but vide (1-1, 27e). Un premier coup dur, puis un deuxième et un troisième, l'arbitre dégainant deux cartons rouges contre Monaco : un premier logique pour Tiémoué Bakayoko, coupable d’une vilaine faute sur Romain Philippoteaux, et un second pour une réaction dispensable de Gelson Martins, qui venait de bousculer l’homme en jaune (32e).


À neuf contre onze, la mission s'annonce quasiment impossible pour les hommes de la Principauté qui résistent jusqu'à l'heure de jeu. Dans le rôle du détonateur, Philippoteaux fait sa spéciale, envoyant une frappe du droit en lucarne (2-1, 62e) puis fêtant le break nîmois signé Martinez d'une tête piqué au deuxième poteau à la suite d'une déviation de la recrue Nolan Roux (3-1, 79e). Un scénario prévisible pour Monaco, qui aura eu le mérite de se créer plusieurs occasions en infériorité numérique. La fête à Nîmes, qui revient à une longueur de la place de barragiste, pendant que l'ASM voit le podium s'éloigner.


Strasbourg 1-2 Lille

Buts : Thomasson (12e) pour le Racing // Gabriel Magalhães (65e) et Osimhen (80e, sp) pour les Dogues

Après l’élimination humiliante à Épinal en milieu de semaine, le président Gérard Lopez avait envoyé un message clair à ses joueurs dans La Voix du Nord : « Ils doivent se bouger le cul ! » La réaction n'est pas immédiate, puisque le LOSC se fait manger à la sauce strasbourgeoise dans les premières minutes, offrant même l'ouverture du score à son adversaire du soir. Après une relance courte de Mike Maignan, Renato Sanches glisse et lâche le ballon à Adrien Thomasson qui ne se gêne pas pour tromper le portier lillois (1-0, 12e). La fébrilité défensive des visiteurs permet au Racing de multiplier les assauts dangereux, sans parvenir à trouver la faille. La faute à quelques maladresses. Les Dogues ne mordent pas, mais frissonnent une première fois sur une reprise de Victor Osimhen sur la barre (30e).


Christophe Galtier trouve finalement la solution : le coach nordiste lance Jonathan Ikoné à l'heure de jeu (à la place de Xeka), et l'international français change le visage de Lille. Sur un corner joué à deux avec Sanches, Ikoné dépose un centre sur la tête de Gabriel Magalhães pour l'égalisation (1-1, 65e). Avant de voir son équipe passer devant, sur un penalty transformé par l'inévitable Osimhen (2-1, 80e). Strasbourg paie son inefficacité pendant que Lille se cale provisoirement à la quatrième place au classement, remportant son premier succès en championnat depuis le 13 décembre. Soulagé, le président Lopez.




Angers 1-4 Reims

Buts : Alioui (7e) pour le SCO // Touré (38e, sp), Abdelhamid (62e), Santamaria CSC (75e) et Dia (76e) pour les Rémois

Sale semaine, pour Angers. Après la défaite contre Rennes cette semaine en Coupe de France au bout d’un scénario renversant, le SCO a pris un nouveau coup sur la tête en se faisant corriger par Reims à la maison (1-4). Pourtant, les hommes de Stéphane Moulin commencent la partie de manière idéale, prenant le dessus sur une pâle équipe rémoise grâce à un but malin de Rachid Alioui (1-0, 7e). Angers contrôle les débats, Reims n’y est pas, mais bénéfice d’un coup de main de Pierrick Capelle, coupable d’une mimine dans la surface synonyme de penalty. Une offrande saisie avec beaucoup de sang-froid par le jeune El Bilal Touré, 18 ans, qui égalise pour sa première apparition chez les grands (1-1, 36e). Les dynamiques s'inversent, et Angers prend l'eau en une dizaine de minutes dans le second acte. La défense angevine, encore une fois apathique, se fait secouer trois fois : un coup de casque de Yunis Abdelhamid sur un corner (62e), un but contre son camp malheureux de Baptiste Santamaria (75e) et un numéro de Boulaye Dia sur l'engagement pour crucifier une quatrième fois Ludovic Butelle (4-1, 76e). Un premier succès en 2020 pour Reims en championnat, permettant à l'équipe de David Guion de retrouver sa place dans la première partie de tableau. De son côté, Angers glisse dans le ventre mou après avoir encaissé neuf pions en quatre jours à la maison. Sympa, cette opération portes ouvertes.


Amiens 0-0 Toulouse



Un match de la peur sans but ? Un grand classique. Entre un TFC à la ramasse et une équipe d'Amiens sans succès en Ligue 1 depuis le 2 novembre, la partie promettait d'être cadenassée. Il est vrai que les deux formations jouent d'abord avec la peur au ventre, justifiant au passage leurs positions respectives au classement. Plus entreprenants la majeure partie du temps, les Picards font preuve d'un manque de réalisme criant, mais butent aussi sur un Lovre Kalinić décisif dans les bois toulousains. Si les hommes de Denis Zanko finissent bien la première période, ils disparaissent littéralement dans le second acte, laissant le ballon aux hommes de Luka Elsner et se contentant de résister pour éviter d'enchaîner une douzième défaite d'affilée. Avec ce 0-0 sans saveur, les Violets mettent fin à l'hémorragie, et Amiens se complique la vie avant un calendrier infernal (Lyon, Monaco, Paris).


Dijon 3-0 Brest

But : Baldé (3e, 20e) et Mavidid (77e) pour le DFCO

Et si Dijon avait assisté à la naissance d'une nouvelle connexion ? Au stade Gaston-Gérard, une forteresse imprenable depuis le mois d’août, les Bourguignons n’ont pas fait de cadeaux à l’ancien boss de la maison, Olivier Dall’Oglio. Deux hommes ont rapidement joué le rôle des bourreaux pour faire basculer la rencontre, du côté dijonnais : Fouad Chafik et Mama Baldé. Après une première frayeur sauvée par Jean-Charles Castelletto, le défenseur marocain dépose un joli centre sur la tête de l’attaquant guinéen (1-0, 3e). Avant de lâcher une superbe ouverture, reprise du bout du pied par Baldé devant Gautier Larsonneur pour le doublé (2-0, 20e).


En feu, l'attaquant frôle à deux reprises le triplé face à une formation brestoise complètement déboussolée et incapable se montrer efficace pour se remettre dans la partie. À l'image d'un poteau d'Alexandre Mendy, ou d'un face-à-face manqué par Gaëtan Charbonnier. Le DFCO peut tranquillement gérer son avantage, se permettant même de l'accentuer dans le dernier quart d'heure grâce à une frappe croisée de Stephy Mavididi (3-0, 77e). Un coup d'arrêt pour Brest et un beau succès pour Dijon, qui conserve un petit matelas de cinq points sur la zone rouge. Elle est loin, l'époque où l'équipe de Stéphane Jobard avait la tronche d'un relégable.



Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 17:23 L'UEFA « s'oppose fermement » à la création d'une Super Ligue européenne 36
Hier à 16:45 Mirlind Daku, le buteur qui rend fou le championnat kosovar 23 Hier à 15:15 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! dimanche 2 Hier à 14:36 Osama Vinladen : « Mon frère s'appelle Sadam Huseín » 98
Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 12:23 Jaume Roures : « Nous avons le temps de trouver des solutions raisonnables » 41
Hier à 12:16 Phoenix renonce à accueillir la finale de l’USL après des insultes homophobes 20 Hier à 11:45 Un hommage à Bruno Martini sur les pelouses françaises ce week-end 2 Hier à 10:25 Flamengo : Henrique blessé aux testicules 7