Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Mbappé : à la folie, pas du tout

Kylian Mbappé, qui continue de faire comme si, devrait rejoindre le club de ses rêves, le Real Madrid. Paris, qui avait misé 145 millions d’euros et 35 millions de bonus en 2017 sur le jeune Francilien, pensait pouvoir construire son projet sur le long terme autour de son meilleur buteur. Mais depuis qu’il a 13 ans, Mbappé a un plan de carrière et il passe par le Real. Alors Paris va perdre gros, encaisser un chèque confortable et va forcément nourrir des regrets. Sportifs dans un premier temps, mais humains également.

Modififié
On ne va pas tourner autour du pot, on ne remplace pas Kylian Mbappé. Ce n’est pas pour rien que le Real Madrid pose près de 180 millions d’euros sur la table pour un joueur qui, à partir du 1er janvier prochain, est libre de s’engager où il le désire sans la moindre indemnité de transfert. C’est aussi une manière polie de la part du Real Madrid de dire au PSG et à Doha - où Florentino Pérez possède de nombreux business dans le BTP - qu’il n’est pas question de se brouiller. Au Paris-SG, notamment par la voix de son président Nasser al-Khelaïfi, on a martelé, souvent, que le champion du monde ne partirait pas de France. Jamais. Cette posture a une limite. Elle est notamment contractuelle. En fin de contrat en juin 2022, Kylian Mbappé ne prolongera pas l’aventure dans la capitale malgré les arrivées de Lionel Messi, Achraf Hakimi, les propositions salariales indécentes et les calins permanents. Comme à Monaco lors de l’été 2017, Mbappé s’est muré dans le silence, repoussant sans cesse sa prise de parole concernant les contours exacts de son avenir.

Avec Paris, il y avait tous les ingrédients pour s’aimer, et pourtant...


Le joueur ne parle pas, les autres le font pour lui. Une manière de faire qui avait déjà sérieusement crispé ses relations avec les fans du Rocher quand, en pleine période de mercato, alors que son contrat arrivait lui aussi à expiration, il était apparu sur les réseaux sociaux dans une vidéo où il vantait sa nouvelle gamme de crampons, quand d’aucuns s’attendaient à ce qu’il prenne la parole pour évacuer les doutes autour de son avenir immédiat. Au PSG, Mbappé s’est épargné cette case, mais son image est déjà écornée auprès de certains suiveurs. Sur le papier, tout était pourtant réuni pour que l’histoire d’amour entre le Parisien, proche de Bondy, et le public du Parc des Princes s’inscrive, si ce n’est dans la durée, au moins dans une forme de folie irrationnelle et passionnée. Jeune, français, doué, buteur, champion du monde, Mbappé cochait toutes les cases pour devenir une idole absolue. Toutes sauf celle de l’affection partagée.



Alors oui, il a pénétré le cœur des enfants, des plus petits, ceux qui idolâtrent sans rien demander en retour. Mais avec les adultes, le courant n’est jamais vraiment passé. Trop froid, trop calculateur dans ses mots, dans ses intentions, dans ses prises de parole, dans son envie de se servir du PSG comme d’un unique tremplin pour aller plus loin, plus haut. En dépit de performances parfois stratosphériques, de soirées C1 XXL comme celle du Nou Camp, de buts à la pelle, d’une dernière saison au cours de laquelle il a porté le club sur ses épaules, Mbappé n’a jamais réussi à se faire aimer, unanimement, par les Parisiens. Pas de chants à sa gloire, pas de banderoles, pas de tifo, pas de communion. il y a toujours eu ce frein, cet obstacle invisible qui empêchait tout ce petit monde de s’aimer. Il a manqué un peu de sincérité chez Mbappé, trop souvent dans le contrôle de ses faits et gestes, pour que la mayonnaise prenne. À l’inverse, le Parisien, qui a déjà sifflé Ibrahimović et demandé à Neymar d’aller se faire voir ailleurs, a toujours été intransigeant avec son joueur. Bref, il n’y a jamais eu d'étincelles entre les deux. C’est resté professionnel. Parce que Kylian Mbappé est comme ça. Un immense professionnel qui n’a pas de temps à perdre avec la séduction des adultes.

Être le cœur du Real Madrid, ça n’a pas de prix


Après plus de six saisons en Ligue 1, l’homme a déjà tout gagné sur la scène nationale. Et avec deux clubs différents. En C1, il compte déjà trois apparitions dans le dernier carré et une finale. Il a, peut-être, déjà fait le tour de la question en France. Surtout, on sous-estime sans doute le poids du Real Madrid dans l’imaginaire des joueurs de football. Aujourd’hui, même si le club le plus titré d’Europe n’a plus sa splendeur du récent triplé en C1, il demeure le Real Madrid. Un nouveau stade est en approche à Madrid et devenir, à 22 ans, le cœur du projet sportif et celui qui va relancer la dynamique du plus grand club du monde est un pari inestimable. Surtout quand ce club en question est, depuis môme, un rêve.


Mbappé s’est toujours imaginé avec le maillot blanc sur le torse. C’est sa destinée. Être le premier à gagner la C1 avec le PSG aurait fait de lui une légende parisienne, un accomplissement unique dans une vie. Mais même s’il est amené à ne gagner « que » la quatorzième C1 du Real Madrid, il sera, là aussi, une légende du club. CR7 est arrivé en Espagne quand la Maison-Blanche ne comptait que neuf trophées majeurs. À son départ, l'armoire en comptait quatre de plus et le Portugais a tout fracassé sur son passage. Les hommes mentent, pas les chiffres.

Peu importe Messi, Paris est le grand perdant


Le PSG est forcément le grand perdant de ce départ. Sportivement, médiatiquement, marketingement. Tu ne perds pas ton meilleur buteur, qui va en plus renforcer un concurrent à la victoire finale en C1, sans conséquence. D’autant que Kylian Mbappé est unique, dans ce qu’il propose dans la profondeur, dans la vitesse, dans l’efficacité, dans la fiabilité, dans la transition. Le PSG a perdu aussi cette curiosité, celle de ne jamais avoir vu, ne serait-ce que sur un match, aligné le trio Messi-Neymar-Mbappé. Tout le monde voulait voir. Tout le monde, sauf Mbappé, pour qui cette opportunité était moins alléchante que celle de rejoindre le Real Madrid. Paris a fait le choix pragmatique de prendre une somme « symbolique » - symbolique dans le sens où elle ne pourra pas servir, peu importe son utilisation, à combler la perte sportive de Mbappé - plutôt que de perdre son meilleur joueur gratuitement dans un an. Perdre Mbappé sans indemnité de transfert à 23 ans est-il un plus mauvais move que le vendre 180 millions, fin août, sans possibilité de se retourner derrière ? Le déroulé de la saison apportera un début de réponse.



Mais l’histoire retiendra que le départ de Kylian Mbappé du PSG s’est fait dans une forme d’aigreur ambiante. Il est aussi plus facile de se forcer à détester celui qui vous quitte pour mieux l’oublier. C’est un mécanisme de défense. Et cela confirme aussi qu’à l’exception de Zlatan Ibrahimović, le PSG n’a jamais réussi à se séparer dignement de ses meilleurs joueurs. Cette fois, Mbappé et sa manière de manœuvrer - concertée ou non avec le Real Madrid - ont contribué à cette fin d’histoire un peu frustrante, mais le PSG, dans son ensemble, a souvent du mal à tourner les pages dorées de son histoire. Cavani, Thiago Silva, Thomas Tuchel, récemment, ont démontré à quel point ce club avait encore des choses à apprendre dans sa gestion de l’amour. C’est sans doute le plus grand regret de l’aventure de Kylian Mbappé au PSG. Que l’amour ait aussi peu eu sa place dans cette belle histoire, finalement...

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
Hier à 14:35 Deux tiers des footballeurs ne savent pas quoi faire après leur retraite 53 Hier à 12:53 Vincent Hognon déjà viré du Swift Hesperange 29
Hier à 11:23 Le Qatar veut que les joueurs soient vaccinés au Mondial 2022 55 Hier à 10:56 Pierre Ménès reprend du service à Reworld Media 149 Hier à 09:22 Un arbitre frappé au visage et hospitalisé en niveau amateur 36