Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // RB Leipzig-Lyon

Lyon : Sept conseils pratiques pour s'en sortir à Leipzig

C'est peu dire que l'OL arrive en délicate posture à Leipzig, où l'attend l'actuel dauphin du Bayern en Bundesliga. Mais plusieurs pistes permettraient aux Gones de passer l'obstacle sans trop de dégâts. Suivez le guide.

  • Jouer en bleu

  • Une seule équipe a réussi à faire plier Leipzig cette saison et elle était parée d’un joli bleu roi. Pour ce faire, Schalke 04 a déployé son plus beau 4-4-2 et un pressing infernal, qui a fait dérayer pour la première fois la formation de Julian Nagelsmann, disposée elle aussi dans un inhabituel 4-4-2. Résultat final : 3-1 pour les visiteurs. En difficulté du point de vue tactique, Sylvinho n’a plus qu’à faire un copier-coller et faire en sorte que ses joueurs enfilent leur tenue extérieure. Cela pourra faire au moins illusion quelques dizaines de minutes.



  • Passer un coup de fil à un ami

  • Au même titre que Galatasaray, le RB Leipzig est un club francophile. Cette saison, l’effectif lipsien compte quatre joueurs français : les défenseurs Dayot Upamecano, Nordi Mukiele, Ibrahima Konaté, et le milieu Christopher Nkunku. De quoi faciliter les connections avec certains Lyonnais (Tousart, Aouar, Reine-Adélaïde, Cornet, Terrier, etc) qui les ont côtoyés en équipes de France jeunes. Mais pour collecter de précieuses informations de manière plus discrète, le staff pourrait mandater Moussa Dembélé pour qu’il contacte un ancien taureau ailé, Jean-Kévin Augustin, qu’il a croisé au PSG et en sélections. Sinon, Rudi Garcia est également disponible, lui qui avait sorti le RBL en quarts de finale de Ligue Europa avec Marseille, avec une courte défaite en Allemagne (0-1), suivie d'un formidable 5-2 au Vélodrome au retour.


  • Casser les oreilles de Timo

  • Auteur de cinq buts en championnat et d’un doublé face au Benfica lors de la première journée, Timo Werner est l’arme fatale de Leipzig. Or, il existe une façon de nuire à son rendement. Il suffit de se référer à un déplacement au Beşiktaş il y a deux ans, où l’attaquant allemand avait été assourdi par le brouahaha des tribunes. Et c’est peu dire que les supporters lyonnais qui se déplaceront à la Red Bull Arena devront donner de leur personne, puisque le contingent sera assez réduit ce mercredi. « Il y aura moins de monde qu’à Hoffenheim l’an dernier, c’est sûr, affirme un responsable des Hexagones. Leipzig est super mal desservi et les bus proposés par le club sont à 130 euros, alors qu’ils étaient à 60 pour Hoffenheim. » L’alternative ? Marcelo, ancien du Beşiktaş, n’a donc plus qu’à se chauffer la voix pour sortir ses plus beaux tacles aux tympans.





  • Se repasser les images de Hoffenheim l’an dernier

  • Les Lyonnais retrouveront ce mercredi un os sur lequel ils sont déjà tombés la saison dernière : Julian Nagelsmann. Le coach de 32 ans était l’an dernier à la tête de Hoffenheim, contre qui l’OL a concédé deux nuls aussi spectaculaires que frustrants, puisque les Rhodaniens se sont fait à chaque fois rattraper sur le gong par les Allemands (3-3 et 2-2). Là où on pouvait parler l’an dernier d’une faute professionnelle, un nul serait cette fois un bon résultat pour les hommes de Sylvinho. Reste à appliquer la méthode Pep Genesio, pour décrocher un dixième nul sur les douze derniers matchs de Ligue des champions.



  • Avaler une banane et boire du lait

  • Scientifiquement, il n’existe pas de remède officiel pour contrecarrer les effets énergisants du Red Bull, proprio du club lipsien. Seulement, le blog culinaire Serious Eats a demandé à treize baristas des techniques de survie en cas de surconsommation de caféine, autre excitant par essence. Et en cas de noyade, les Lyonnais pourront tenter de manger de la banane, astuce la plus fréquemment citée par les professionnels. Le blog spécialisé Livestrong explique lui qu'une surdose de caféine empêche l'équilibre du calcium et du potassium, et provoque notamment des crampes musculaires. La banane riche en potassium, accompagnée d'un verre de lait pour le facteur calcium, permettrait de rééquilibrer tout ça.




  • Laisser Moussa Dembélé en dehors de tout ça

  • Si l'OL ne s'impose pas ce mercredi à Leipzig, l'ex-Parisien deviendrait le joueur à avoir disputé le plus de rencontres de C1 sans en avoir remporté une seule... Actuellement, le numéro 9 a un bilan de 9 nuls et 8 défaites, que ça soit sous le maillot du Celtic ou de Lyon (il n'a pas foulé la pelouse lors de la victoire à Manchester City la saison dernière). Il rejoindrait au palmarès un certain Vasílios Tsiártas. Le milieu grec n'avait pas connu la victoire en 18 matchs de poules avec l'AEK, entre 1994 et 2003. Le chat noir est donc identifié.


  • Ressortir Mapou Yanga-Mbiwa de son placard

  • Denayer laissé aux soins, Lyon devra s’adapter en défense. Andersen, Tete ou Marçal devraient logiquement accompagner Marcelo en défense centrale. Mais ce serait oublier que la dernière fois que l’OL a disputé une rencontre de Ligue des champions sans le Belge, c’est Mapou Yanga-Mbiwa qui tenait la barre. Et sans démériter puisque l’international français, aux côtés de Jérémy Morel, avait réussi à tenir un match nul et vierge face au FC Séville, le 7 décembre 2016. Le moment propice pour signer le come-back de la décennie ?



    Par Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi

    Hier à 17:00 Viens mater PSG-OM lors d’une soirée inédite 2 salles, 2 ambiances 5
    Hier à 16:03 Nike, Adidas et Puma se partagent 99% des crampons portés en Ligue 1 51 Hier à 13:35 La Premier League illégalement streamée par 5 millions de personnes chaque année 68
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
    Hier à 11:44 C'est quoi, TIME TO SO FOOT ? 2
    Hier à 11:00 Les U18 d'Ingré tabassés après un match de Coupe Gambardella 48