S’abonner au mag
  • C1
  • J2
  • Galatasaray-PSG

France Gala

Par Florian Lefèvre, avec Andrea Chazy, à Istanbul
France Gala

Le club de Galatasaray tient son nom et son identité du prestigieux lycée francophone d’Istanbul. Récit d’une francophilie.

Comme toujours, l’avenue Istiklal grouille de monde. Le conducteur du tramway sonne la cloche pour fendre la foule qui circule entre les grands magasins de cette artère d’Istanbul, quand, soudain, un immense portail en fer apparaît. L’écriture ottomane témoigne de l’ancienneté de sa construction (l’alphabet arabe ayant été abandonné en Turquie en 1928 au profit des caractères latins). Derrière ces portes se dresse le plus prestigieux lycée de Turquie : le lycée de Galatasaray.

« Galata » est le nom d’un quartier d’Istanbul et « saray » signifie « palais » . Afin d’intégrer l’établissement, les 750 élèves qui y étudient actuellement ont tous réussi un concours national ultra-sélectif à l’âge de 14 ans. Au bout d’un couloir du lycée, une plaque est fixée devant la classe 12F, pour rappeler que c’est exactement là, dans cette salle, qu’Ali Sami Yen et ses amis ont eu l’idée de fonder le Galatasaray Spor Kulübü. C’était en octobre 1905.

Le sultan, l’Exposition universelle et les roses

Pour trouver la genèse de l’histoire, il faut remonter le temps jusqu’au XVe siècle. Le sultan Bajazed II rencontra le sage local, Gül Baba, qui lui offrit deux roses : une rouge et une jaune dorée. Flatté, le sultan décida de faire construire sur ces lieux l’école impériale destinée à former les futurs cadres du palais. En 1868, l’ancienne école impériale devient un lycée francophone. L’idée de donner des cours en français vient du sultan Abdülaziz, à la suite de son séjour à Paris à l’occasion de l’Exposition universelle de 1867. « À cette époque, le français était la langue diplomatique officielle. La langue et l’apprentissage de la civilisation vont permettre aux élèves d’être en contact avec le monde occidental » , explique Çağlar Şavkay, le directeur du musée du lycée de Galatasaray.

Naturellement, le football est introduit en Turquie par les commerçants anglais, qui jouent au ballon dans les champs de Kadıköy, sur la rive asiatique de la ville. De l’autre côté du Bosphore, en 1905, huit lycéens décident de former une équipe. Le leader du groupe s’appelle Ali Sami Yen, c’est un élève en terminale à Galatasaray. Il a trois volontés : « Jouer en équipe comme les Anglais, porter le nom d’un club associé à des couleurs distinctes et battre des équipes non turques. » 114 ans plus tard, le Galatasaray Spor Kulübü est le club le plus prestigieux de Turquie avec 22 titres de champion.

« On est considéré comme l’élite de la Turquie, ils ne supportent pas ça »

À leur manière, le lycée et le club incarnent l’aristocratie du pays. Depuis la création du club, la majorité des présidents sont des diplômés du lycée de Galatasaray (l’actuel président Mustafa Cengiz est l’une des exceptions). Les deux institutions s’entrecroisent, à tel point que les supporters de Galatasaray sont surnommés « les Français » par ceux du Fenerbahçe. « On est considérés comme l’élite de la Turquie, ils ne supportent pas ça, s’emballe Çağlar Şavkay, en fumant un gros cigare derrière son bureau. On a une université Galatasaray, ils viennent d’en construire une. Pourquoi ? Parce qu’ils ont un complexe d’infériorité. »

Selon Daghan Irak, sociologue du sport turc, quand les supporters du Fener tapent sur la francophilie de leurs rivaux, c’est aussi une manière pour eux de les dénigrer : « Il faut savoir qu’être plus nationaliste que les autres est une source de fierté pour les clubs en Turquie » , indique le chercheur à l’université d’Aix-Marseille, interrogé par La Dépêche du Midi. À ce titre, les supporters de Gala sont fiers de rappeler qu’ils ont gagné une Coupe d’Europe (la Coupe UEFA 2000), la seule du football turc (1).

Ces dernières saisons, nombreux sont les francophones qui ont signé à Galatasaray : Younès Belhanda, Sofiane Feghouli, Jean Michaël Seri, Steven Nzonzi, Mario Lemina (forfait face au PSG) ; parmi les gros noms récents, on retrouve aussi Didier Drogba et Bafétimbi Gomis… De là à y voir un lien avec la francophilie du club ? Pas vraiment. C’est un phénomène récent et global au championnat. La preuve, on retrouve quasiment autant de francophones au Fenerbahçe.

Ali Sami Yen

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Florian Lefèvre, avec Andrea Chazy, à Istanbul

propos recueillis par FL et AC, sauf mention

(1) Les puristes diront que Kayserispor a remporté la Coupe à Toto en 2006.

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

03
Live : Lyon-Lens (0-2)
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Galatasaray

Logo de l'équipe Galatasaray
Mauro Icardi of Galatasaray celebrates after scoring the first goal of his team during the UEFA Europa Champions League Third Qualifying Round Second Leg match between Galatasaray and Olimpija Ljubljana on August 15, 2023 in Istanbul, Turkey. (Photo by Seskimphoto ) - Photo by Icon sport
Mauro Icardi of Galatasaray celebrates after scoring the first goal of his team during the UEFA Europa Champions League Third Qualifying Round Second Leg match between Galatasaray and Olimpija Ljubljana on August 15, 2023 in Istanbul, Turkey. (Photo by Seskimphoto ) - Photo by Icon sport
Pronostic Galatasaray Sparta Prague : Analyse, cotes et prono du barrage de Ligue Europa

Pronostic Galatasaray Sparta Prague : Analyse, cotes et prono du barrage de Ligue Europa

Pronostic Galatasaray Sparta Prague : Analyse, cotes et prono du barrage de Ligue Europa