Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Lisandro López revient sur son départ de Lyon

Modififié
Échange d’amabilités.

Lisandro López a fait le bonheur de Lyon pendant quatre ans, de 2009 à 2013. Le joueur à la grinta légendaire ne s’est visiblement toujours pas remis de son divorce avec le club rhodanien.

Mercredi dans une interview pour un média argentin, López est revenu sur son départ de l’Olympique lyonnais. « Après trois ans et presque 80 buts, l'entraîneur (Rémi Garde) décide de me faire jouer ailier gauche, avec Gomis en pointe (...). Je n'étais pas d'accord. Après six mois comme ça, j'ai rendu le brassard et j'ai dit que je préférais être remplaçant que jouer à ce poste. À la fin de la saison, j'avais l'opportunité d'aller à la Juventus. Le président de Lyon a refusé. À une semaine de la fin du mercato, Villas-Boas m'appelle pour jouer à Tottenham. Nous étions d'accord sur tout, et le président m'a encore fermé la porte. J'ai appris à ce moment-là que Villas-Boas avait fait une offre pour moi avec Chelsea, mais qu'on ne me l'avait jamais dit, car je n'avais pas d'agent à l'époque. J'étais tellement déçu que je me suis promis de ne plus jamais jouer en Europe. » Une charge en bonne et due forme.


La réaction n’a pas tardé à tomber du côté de l’OL. Une petite mise au point s’imposait. Dans un communiqué, le club se défend des accusations et constate qu'il n'a jamais « reçu aucune offre de transfert et n’en a donc, de fait, refusé aucune » . Les propositions émanant de la Juventus ou de Tottenham étaient « sans indemnité de transfert » : pas question de laisser partir le buteur dans ces conditions.

On t’a reconnu, Jean-Michel. PHGC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 8 heures Zlatan confirme qu'il reste en MLS 16