Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Amical
  3. // France-Uruguay (1-0)

Les notes de l'Uruguay

Même en amical, les Uruguayens ne font que deux changements. C'est dire que les hommes de Tabárez ont utilisé cette rencontre pour travailler sérieusement. Et même avec un onze remanié, on a retrouvé les ingrédients de cette sélection : de l'abnégation, de la solidarité et de la rudesse. En revanche, personne n'a vu Luis Suárez.

Modififié

Uruguay





Martín Campaña
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
5.8Moyenne de 103 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
La Campaña, une pizza composée de champignons, comme ceux qu'il a eu le temps de chercher sur la pelouse du Stade de France, de la crème, pour adoucir les quelques attaques qu'il a dû parer, et un gros bout de lard, comme celui dans lequel est entré en collision Mbappé, occasionnant sa blessure.


Mathías Suárez
Note de la rédaction
5.5
Note des lecteurs
4.9Moyenne de 91 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Une deuxième sélection pour le latéral du Defensor Sporting (D1 uruguayenne) et une prestation plus consistante que son homonyme du Barça. Les Suárez du mardi soir, quelquefois ça ne déçoit pas.


Vidéo

Bruno Méndez
Note de la rédaction
6
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Un petit jeune (27 matchs de D1 uruguayenne seulement) bien résistant que le peuple français serait bien inspiré d’installer dans l’hémicycle de la Ligue 1. Et même s’il a aussi commis de belles agressions par moment, c’était pour la bonne cause. Bruno Méndez France.


Martín Cáceres
Note de la rédaction
5.5
Note des lecteurs
5.2Moyenne de 88 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il y a dix ans, il était présent pour se prendre un petit pont de Steve Savidan. Aujourd'hui, il a permis à Olivier Giroud de marquer sur penalty, après son contre de la main dans la surface. Working Class Hero.


Diego Laxalt
Note de la rédaction
4.5
Note des lecteurs
4.5Moyenne de 94 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Tiens, une idée de nom à la con pour un salon, après ce match de coiffeurs un peu tout mou : Laxal’tif. De rien.


Lucas Torreira
Note de la rédaction
7
Note des lecteurs
5.9Moyenne de 91 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
« L’Allemagne a trois fois plus de licenciés que l’Uruguay d’habitants » , soupirait Óscar Tabárez pour souligner le manque de profondeur de son réservoir après la vague de forfaits à déplorer. Oui, sauf que l'Allemagne n'a pas trois Lucas Torreira non plus et c'est une bonne nouvelle, vu l'abattage du garçon. Remplacé par Jonathan Rodríguez (73e), qui aurait pu ramener tout le monde à égalité s'il n'avait pas bazardé l'offrande de Cavani.



Matías Vecino
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
5.2Moyenne de 86 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Avec ses 27 ans et un pedigree n’incitant pas de prime abord à en faire une tête d’affiche de cette Celeste, le milieu de l’Inter est pourtant apparu comme un acteur important de l’animation offensive uruguayenne (deux tentatives cadrées) et comme un futur cadre de cette sélection, une fois que les parrains Suárez, Cavani et Godín seront partis. Al Vecino.


Federico Valverde
Note de la rédaction
4.5
Note des lecteurs
3.4Moyenne de 86 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Dans l'échelle des Valverde, le réserviste du Real reste sur le podium. Juste derrière Alejandro et Ernesto, mais devant Matthieu. Et c'est déjà pas mal. Remplacé par Giorgan De Arrascaeta (60e), premier de sa ligue patronymique et seul concurrent.


Rodrigo Bentancur
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
4.4Moyenne de 85 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
D'habitude si précieux dans la circulation de balle et éclairant le milieu uruguayen, Rodrigo a cette fois été coupé par N'Golo Kanté, avant de couper Griezmann dans sa contre-attaque. Bentancur-circuit.


Edinson Cavani
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
5.4Moyenne de 99 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Si son match a été un concentré de frustration, de combat et de courses dans le vide, il est ce soir le seul rescapé de la MCN, après les sorties sur blessure du M et du N. Le retour de Karmani ?



Luis Suárez
Note de la rédaction
2.09€
Note des lecteurs
2.2Moyenne de 107 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Il s’est fait absorber par un retraité international. Un bol de Noodles saveur « Poulet Teriyaki »




Par Mathieu Rollinger, au Stade de France
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article