Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bordeaux-PSG (2-2)

Le PSG perd ses premiers points à Bordeaux

Ambitieux et généreux jusqu'au bout, les Bordelais ont réussi à arracher le nul (2-2) et un point au PSG. Au terme d'un match ouvert et agréable au sein duquel les hommes d'Eric Bédouet ont tenu tête à une équipe parisienne qui a manqué de réalisme.

Modififié

Bordeaux 2-2 PSG

Buts : Briand (53e), Cornelius (84e) pour Bordeaux // Neymar (34e), Mbappé (66e) pour Paris


Tout le football français attendait ce moment. Celui où il allait enfin connaître l’identité de la formation qui allait faire perdre au PSG, champion d'automne après quinze journées, ses premiers points en championnat. Avec du cœur et beaucoup d'abnégation pour revenir au score par deux fois, la deuxième à presque cinq minutes du terme grâce à un coup de tête de Cornelius mal négocié par Areola, les Girondins ont envoyé un message au reste de la Ligue 1 : non, ce PSG-là ne gagnera pas ses 38 matchs cette saison. Même s'il repart de Bordeaux avec le statut d'équipe toujours invaincue.

Neymar règne


En conférence de presse d’avant-match, l’entraîneur bordelais Éric Bedouet n'avait menti à personne : « On va leur rentrer dedans. » Et il s’avère que ses joueurs ont répondu à l’appel sous les drapeaux dès les vingt premières minutes de ce Bordeaux-PSG. Ambitieux et profitant d’un côté gauche parisien hésitant, les Girondins pressent haut et obligent le PSG à faire le dos rond. Karamoh s’amuse de Bernat, et Kamano est même le premier à donner des sueurs froides à Areola (22e). Sans Verratti (sur le banc) ni Rabiot (même pas du déplacement), Paris galère à trouver un relais au milieu et se voit obligé de jouer plus vite vers l’avant.


Neymar se charge de réveiller tout le monde, mais son délicat extér’ du pied droit n’est pas converti par un Di María emmerdé par son pied droit (30e). Le Brésilien sait qu’il est dans un bon soir, et après un relais avec Mbappé, il décale Dani Alves qui lui offre sur un plateau son onzième but de la saison en championnat (34e). La suite voit Di María toucher le poteau, puis à nouveau Neymar s’écrouler dans la surface juste avant les trois coups de sifflet de M. Schneider. « Nos attaquants nous proposent beaucoup de solutions dans la verticalité du jeu » , plaidait à raison Stanley N’Soki avant la pause. En confiance, logiquement.

Le Prince Cornelius


« Au moins, il y a un match ce soir Paga’ » , sent déjà Stéphane Guy alors que les débats viennent tout juste de reprendre. Et pour cause : Bordeaux ne baisse pas les bras et repart à l’attaque du but parisien. Karamoh profite d’une mauvaise anticipation de N’Soki pour centrer intelligemment vers Briand, qui fait chavirer le Matmut Atlantique (53e). Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule pour les Bordelais, Neymar quitte les siens à cause de douleurs. Mais comme lors du premier acte, Bordeaux s’expose aux contres du PSG et va finir par plier.


Draxler lance la fusée Mbappé, qui résiste aux crampes, et s’en va battre Costil pour récupérer le trône de meilleur buteur des cinq grands championnats européens (66e). Les occasions pour faire le break, Paris va les avoir sans réussir à faire la différence : Di María frappe la barre, Choupo-Moting la frôle ensuite... Jusqu'à ce que Cornelius inscrive de sa main le nom de Bordeaux comme étant la première équipe à faire perdre deux points au PSG cette saison lors de son train-train quotidien. Et mine de rien, c'est un événement.




Bordeaux (4-3-3) : Costil – Sabaly, Koundé, Pablo, Palencia (Poundjé, 73e) – Otavio, Sankharé, Plašil (Kalu, 69e) – Karamoh (Cornelius, 77e), Briand, Kamano. Entraîneur : Éric Bedouet.

PSG (3-4-2-1) : Areola - N'Soki, Thiago Silva, Kehrer - Bernat, Draxler, Marquinhos, Daniel Alves (Verratti, 67e) - Di María (Nkunku, 81e, Neymar (Choupo-Moting, 57e) - Mbappé. Entraîneur : Thomas Tuchel.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 2 heures Rooney à la Maison-Blanche 15
    Hier à 15:55 Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 87
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    À lire ensuite
    Les notes de Paris