Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e tour
  3. // Nice-Ajax (1-1)

Le frisson Seri

Véritable métronome de son équipe, Jean Michaël Seri a encore montré face à l’Ajax Amsterdam qu’il représentait l’élément indispensable de Nice. Problème : le milieu n’est pas certain de rester. Surtout si Nice ne se qualifie pas pour les poules de la Ligue des champions.

Modififié
Jusqu’à la fin juin, la question concernant le mercato de Nice se résumait en une question prioritaire : Mario Balotelli allait-il rester ? Un mois plus tard, tout le monde sait que l’Italien a rempilé pour une saison. Reste qu’une autre interrogation plus discrète, mais encore plus importante prend enfin toute la place qu’elle mérite : Jean-Michaël Seri va-t-il rester ? Courtisé par le Paris Saint-Germain, la Roma ou Barcelone il y a quelques semaines, le milieu de terrain avait vu les rumeurs de transfert disparaître petit à petit dans les journaux. Sauf que voilà : la rentrée approche, les effectifs ne sont pas encore au complet et les clubs se bougent pour trouver la perle rare. Pour Swansea (qui a d’ores et déjà proposé 17 millions d’euros) et surtout Arsenal, Seri en est une. Évidemment, les Aiglons n’entendent pas lâcher leur joueur (sa clause libératoire monte à quarante millions). Mais les discussions entre les différentes parties ne sont pas près de s’arrêter.

L'équilibriste


D’abord parce qu’après deux saisons complètes en Ligue 1, l’Ivoirien de 26 ans a envie de gagner des titres, de se mesurer aux meilleurs et de découvrir la Ligue des champions, maintenant ou demain. Or, Nice, qui a concédé le nul à domicile contre l’Ajax Amsterdam lors du troisième tour préliminaire aller de la C1 (1-1) et qui devra remporter un nouveau barrage s’il élimine les Hollandais, n’est absolument pas certain de la disputer dans les années à venir. Et ensuite parce que Jean Michaël a de nouveau montré, contre ces mêmes Néerlandais, qu’il était reparti pour enchaîner les grosses performances, à l’instar de la saison 2016-2017 (sept buts en Ligue 1, dix passes décisives). Poumon de l’entrejeu niçois, Seri a tout fait, que ce soit dans la récupération ou dans la circulation de balle. Dans le domaine défensif ou offensif. Que ce soit pour couper des attaques adverses ou pour porter le danger dans l’autre surface. Alors que ses partenaires n’étaient pas au mieux pendant vingt-cinq minutes, c’est par exemple lui qui a sonné la révolte, d’une accélération létale accompagnée d’une feinte de frappe à l’approche des buts d’Andre Onana. Pour quel résultat ? L’ouverture du score de Balotelli, qui n’avait plus qu’à pousser la balle au fond des filets. C’est l’Italien qui a été ébloui de lumière ? Cela n’a pas suffi pour offrir la victoire aux siens ? Peut-être. Mais on n’a franchement pas envie d’imaginer Nice sans son métronome, que Super Mario soit en forme ou non.

Arsenal a des sous... mais ne joue pas la C1


« Je ne sais pas à quel moment il a eu le déclic, admire Michel Dussuyer, qui a eu Seri sous ses ordres en sélection entre 2015 et 2017. Il est dans une équipe qui lui ressemble, qui correspond tout à fait à son jeu, avec un entraîneur dont la philosophie lui plaît, et cela lui permet de s’améliorer. De mettre la barre toujours plus haut de manière très, très rapide. » Est-ce à dire que l’international aux 17 sélections doit viser une entité aux ambitions plus élevées ou un championnat plus compétitif ? Pas forcément, non. Mais il doit sentir que le projet dont il fait partie est toujours séduisant et peut rivaliser avec ceux qui lui sont aujourd’hui proposés. Bien sûr, Nice n’a pas les moyens financiers des Gunners. Mais réussir à se qualifier pour la C1 devrait pouvoir convaincre le petit format ivoirien et permettre aux amateurs de Ligue 1 de continuer à se régaler en le regardant jouer. « Être à ce niveau, ça s’entretient, reprend Dussuyer. Il a un énorme potentiel en lui et on ne peut pas lui fixer de limites. Il faut le laisser continuer son bonhomme de chemin. » S’il pouvait passer encore une fois par la Promenade des Anglais, on ne s’en plaindrait pas. Car l'élément indispensable de la Côte d'Azur, c'est lui.

Par Florian Cadu Propos de MD recueillis par FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 36
Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 94

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom