Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Liverpool-City

Pourquoi Deschamps ne veut pas de Laporte

Titulaire régulier avec Pep Guardiola depuis son arrivée à Manchester City en janvier 2018, Aymeric Laporte n'a pas encore réussi à convaincre tout le monde. Et surtout pas Didier Deschamps, qui refuse pour le moment de lui offrir sa première cape en équipe de France.

Modififié

En catapultant le ballon dans les filets de Rui Patrício à la 69e minute sur le terrain de Wolverhampton le 25 août 2018, Aymeric Laporte se doutait bien qu'il sauvait là un Manchester City mené d'un but et, une fois n'est pas coutume, en galère. Ce qu'il savait sûrement beaucoup moins en revanche, c'est que cette réalisation était la 1500e d'un Français en Premier League, 26 ans après la première signée Éric Cantona en 1992.


Anecdotique ? Complètement. Mais le défenseur pouvait alors espérer que cette statistique le mette davantage en avant aux yeux de Didier Deschamps, lequel avait une liste de 23 Bleus à dévoiler quelques jours plus tard. Las, le sélectionneur tricolore a une nouvelle fois décidé de faire sans le Citizen (qui a été appelé plusieurs fois depuis 2016 sans jamais connaître sa première cape), redonnant sa confiance aux champions du monde. Un peu plus d'un mois plus tard, DD a encore zappé le Mancunien malgré les absences de Samuel Umtiti et d'Adil Rami, lui préférant Kurt Zouma et Mamadou Sakho.

Indiscutable pour Pep


Pourtant, Laporte a des atouts à faire valoir. Acheté 65 millions d'euros l'hiver dernier, l'arrière central est titulaire au sein de l'arrière-garde du champion d'Angleterre en titre. Après une période d'adaptation (neuf matchs de championnat entre janvier et juin 2018), le Français est désormais beaucoup plus utilisé. Celui qui a pour l'instant disputé toutes les minutes de PL et de Ligue des champions (seul joueur de champ de Manchester City dans ce cas-là) semble aujourd'hui représenter un indiscutable aux yeux de Pep Guardiola, qui l'a même aligné à gauche en C1 contre Hoffenheim.


Problème mineur assez logique au vu de son âge : l'ancien de l'Athletic Bilbao n'est pas toujours irréprochable. En LDC justement, le gaucher a certes eu du mal à un poste qui n'est pas le sien sur la pelouse des Allemands, mais il n'a pas non plus rayonné devant l'Olympique lyonnais. À l'intérieur des frontières anglaises, le jeune Aymeric (24 printemps) offre un rendement suffisant, mais commet régulièrement quelques fautes de concentration.

Tout va bien, le garçon grandit


Que tout le monde se rassure : l'évolution de Laporte se déroule de très bonne manière. À son arrivée, Guardiola assurait face à la presse que lui et le club « seraient patients avec » la recrue, laquelle confirmait qu'elle allait « apprendre  » et s' « améliorer  » avec le technicien catalan. « Laporte doit mieux comprendre les attaquants anglais, conseillait par exemple le coach espagnol en février. Il est nouveau, mais voilà : ici, les attaquants te rentrent dedans. Ils viennent au combat pour le ballon, donc il doit comprendre cela et l'assimiler. » Concept bien intégré, tant le bonhomme s'est mis au niveau physique imposé.



Mais alors, pourquoi donc Deschamps continue-t-il de le bouder ? D'abord parce que l'entraîneur international s'impose une certaine idée de la fidélité : outre les champions du monde, Zouma et Sakho ont déjà un passé avec l'EDF. Ensuite parce que le style de jeu du natif d'Agen (comme celui d'un Clément Lenglet pas retenu non plus dans la liste), pour qui la relance courte est une priorité, n'est pas forcément le préféré de la Dèche.

Un souci extrasportif avant tout ?


Enfin, Willy Sagnol a avancé une autre explication sur RMC. Extra-sportive, cette fois : « Pour être tout à fait honnête, je n’ai pas eu forcément d’atomes crochus d’un point de vue humain, parce que c’était un joueur qui avait toujours un problème quand il arrivait au rassemblement le lundi matin. Soit la cuisse, soit le dos, soit la tête, soit l’oreille, soit l’orteil... Il y avait toujours un problème, et on se disait avec le staff qu’il n’était pas heureux d’être là. À chaque fois qu’il venait, il ne voulait pas s’entraîner parce qu’il avait mal. »


Et d'enfoncer le clou au sujet d'un Laporte qu'il a connu chez les Espoirs et qui pourrait pourquoi pas évoluer avec l'Espagne : « Je n’ai jamais senti une envie vraiment profonde de sa part de porter le maillot bleu. Je pense qu’il a envie de jouer dans une équipe nationale parce que c’est prestigieux, parce que tu peux gagner des titres. Mais un amour pour le maillot bleu, je ne l’ai pas senti. » Et si le principal intéressé devait convaincre ailleurs que sur le pré ?

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 5 heures Berlusconi licencie son coach à Monza et nomme Brocchi 3 il y a 12 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Champions League
il y a 7 heures Tuto Panini Adrenalyn XL : Règles du jeu 1
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 12 heures Un doublé pour Rooney, DC United qualifié pour les play-offs 4 il y a 13 heures R3 : Bourbaki remporte le derby de Pau 17 il y a 14 heures Gignac plante son dixième but de la saison 24