Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

L’équipe type du week-end

Des buts, des exploits, des agressions et du rouge, mais surtout beaucoup de larmes et d’adieux. Normal : l’Italie mise à part, il s’agissait de l’ultime journée de championnat.

Modififié
Sur le banc
Zinédine Zidane
Zinédine
Zidane

Zinédine Zidane

Thierry Henry l'appelait « Dieu » . Cristiano Ronaldo l'appelle « Dios » . Zizou est immortel.

Marc Bartra
Marc
Bartra

Marc Bartra

Pierre-Emerick Aubameyang, meilleur buteur de Bundesliga devant Robert Lewandowski, aurait pu lui piquer sa place. Mais les larmes du défenseur pour son retour à la compétition après l’attaque du bus valent davantage que des tremblements de filets. Cœur avec les doigts pour lui.

Ronny Rodelin
Ronny
Rodelin

Ronny Rodelin

S’est-il inspiré d’Emmanuel Bourgaud, qui a brisé les Lensois et permis la montée d’Amiens dans l’élite à la dernière minute ? Toujours est-il qu’après avoir raté un penalty au Parc des Princes, l’avant-centre a trouvé le courage d’arracher l’égalisation dans le temps additionnel. Résultat : Caen reste en Ligue 1. Elle est pas belle, la vie ?

Dries Mertens
Dries
Mertens

Dries Mertens

Quelle saison du Belge... Décisif à neuf reprises durant les trois dernières journées (cinq pions, quatre assists), le Napolitain a signé un doublé agrémenté d’une passe décisive. La place de capocannoniere n’est pas très loin...

Edin Džeko
Edin
Džeko

Edin Džeko

Sauf qu’il y a un certain Džeko, encore buteur, qui carbure encore plus. Avec 28 goals, le Bosnien est devenu le joueur le plus prolifique de la Roma sur une saison. Et oui, Messieurs-Dames.

Nicolas de Preville
Nicolas de
Preville

Nicolas de Preville

Un petit triplé pour terminer et soigner ses statistiques. Quatorze caramels en trente matchs avec une équipe qui n’a pas très bien tourné, c’est plutôt pas mal.

Yohann Pelé
Yohann
Pelé

Yohann Pelé

Il est donc là, le portier qui a obtenu le plus de clean-sheets dans les cinq grands championnats. Pour terminer la saison, celui qui n’a pas loupé une seule minute en Ligue 1 a réussi son 18e match sans s’incliner, soit un de plus que Danijel Subašić et deux comparé à Kevin Trapp et Thibaut Courtois. En plus, il fermera sa gueule quand il faudra s’asseoir sur le banc l’été ...

Philipp Lahm
Philipp
Lahm

Philipp Lahm

Le temps des adieux. Ceux de Philipp et de Xabi fendent véritablement le cœur. Rien à rajouter.

John Terry
John
Terry

John Terry

Le temps des adieux, après 716 rencontres sous le maillot bleu. Que de souvenirs, Johnny boy ! Ça valait bien un hommage lors de ta sortie à la 26e minute de jeu. Comme ton numéro. Merci pour tout.

Laurent Koscielny
Laurent
Koscielny

Laurent Koscielny

Oh qu'il est moche, ce tacle qui vaut un carton rouge au Français et qui le prive de finale de coupe. Symbolique pour son club, qui ne verra pas la Ligue des champions pour la première fois depuis vingt ans. Un cadeau pour tout reconstruire ?

Maxwell
Maxwell

Maxwell

Le temps des adieux. L’homme le plus élégant de l’univers football s’en va. Soyons déjà heureux de l’avoir vu à l’œuvre dans notre championnat. Big up, Max.

Leon Lawson
Leon
Lawson

Leon Lawson

On connaissait le principe du mauvais perdant qui cherche la bagarre à la suite de la défaite, moins celui du gagnant qui pète un plomb presque gratuitement. C’est ainsi qu’après avoir vu son poulain, Andre Dirrell, vaincre Jose Uzcategui, éliminé pour avoir mis au tapis son adversaire après le son de la cloche, l’oncle du premier a décoché une mandale folle dans le visage du Vénézuélien. « Je suis désolé du comportement de mon oncle, il était inquiet pour ...

Youri Tielemans
Youri
Tielemans

Youri Tielemans

Il y a des chances qu’on entende prochainement beaucoup parler de lui dans l’Hexagone. Ce week-end, le milieu de terrain prometteur a dit au revoir à sa Belgique et son club, qui le regrettent déjà. Un duo Tielemans-Mbappé ? On signe tout de suite.

Alexander Zverev
Alexander
Zverev

Alexander Zverev

Il est destiné à s’installer dans la durée. À seulement vingt piges, Alex a profité de l'élimination de Rafael Nadal et détruit Novak Djokovic sur la terre battue de Rome, s’offrant par la même occasion son premier Masters 1000. Le Monsieur est déjà top 10. Costaud.

Alexandre Lacazette
Alexandre
Lacazette

Alexandre Lacazette

Lui non plus ne voulait pas gâcher son départ. Alors, il a planté un doublé, gonflant son bilan à cent buts pile poil en Ligue 1, et pleuré avec ses supporters. Sans oublier de sous-entendre qu’un retour serait possible. Dans de longues années...

Paulo Dybala
Paulo
Dybala

Paulo Dybala

Et hop, voilà un coup franc aussi beau que son jeu. Et hop, voici un sixième titre consécutif en Serie A pour la Juve, qui se paye son troisième doublé coupe-championnat d’affilée (du jamais-vu dans les cinq gros championnats européens). Il ne reste plus qu’à marquer en finale de C1, et Paulo donnera le Ballon d’or à papa Gigi.

Harry Kane
Harry
Kane

Harry Kane

Zlatan Ibrahimović ? Sergio Agüero ? Diego Costa ? Alexis Sánchez ? Romelu Lukaku ? Bah non, le meilleur buteur de Premier League reste Harry Kane. Déjà lauréat en 2016, le Spur a conservé son bien un an plus tard. Et en patron, signant un triplé à Hull après son quadruplé de jeudi à Leicester. 22 + 3 + 4 qui font 29. Allez jouer ailleurs, les enfants.

Gardien

Yohann Pelé (Marseille) : Il est donc là, le portier qui a obtenu le plus de clean-sheets dans les cinq grands championnats. Pour terminer la saison, celui qui n’a pas loupé une seule minute en Ligue 1 a réussi son 18e match sans s’incliner, soit un de plus que Danijel Subašić et deux comparé à Kevin Trapp et Thibaut Courtois. En plus, il fermera sa gueule quand il faudra s’asseoir sur le banc l’été prochain.


Défenseurs

Philipp Lahm (Bayern Munich) : Le temps des adieux. Ceux de Philipp et de Xabi fendent véritablement le cœur. Rien à rajouter.

John Terry (Chelsea) : Le temps des adieux, après 716 rencontres sous le maillot bleu. Que de souvenirs, Johnny boy ! Ça valait bien un hommage lors de ta sortie à la 26e minute de jeu. Comme ton numéro. Merci pour tout.

Laurent Koscielny (Arsenal) : Oh qu'il est moche, ce tacle qui vaut un carton rouge au Français et qui le prive de finale de coupe. Symbolique pour son club, qui ne verra pas la Ligue des champions pour la première fois depuis vingt ans. Un cadeau pour tout reconstruire ?

Maxwell (Paris Saint-Germain) : Le temps des adieux. L’homme le plus élégant de l’univers football s’en va. Soyons déjà heureux de l’avoir vu à l’œuvre dans notre championnat. Big up, Max.

Vidéo

Milieux de terrain

Leon Lawson (États-Unis) : On connaissait le principe du mauvais perdant qui cherche la bagarre à la suite de la défaite, moins celui du gagnant qui pète un plomb presque gratuitement. C’est ainsi qu’après avoir vu son poulain, Andre Dirrell, vaincre Jose Uzcategui, éliminé pour avoir mis au tapis son adversaire après le son de la cloche, l’oncle du premier a décoché une mandale folle dans le visage du Vénézuélien. « Je suis désolé du comportement de mon oncle, il était inquiet pour moi, c'est aussi mon entraîneur, il faut lui pardonner  » , a réagi Dirrell. Pas franchement convaincant.

Youri Tielemans (Anderlecht) : Il y a des chances qu’on entende prochainement beaucoup parler de lui dans l’Hexagone. Ce week-end, le milieu de terrain prometteur a dit au revoir à sa Belgique et son club, qui le regrettent déjà. Un duo Tielemans-Mbappé ? On signe tout de suite.

Alexander Zverev (Allemagne) : Il est destiné à s’installer dans la durée. À seulement vingt piges, Alex a profité de l'élimination de Rafael Nadal et détruit Novak Djokovic sur la terre battue de Rome, s’offrant par la même occasion son premier Masters 1000. Le Monsieur est déjà top 10. Costaud.


Attaquants

Alexandre Lacazette (Lyon) : Lui non plus ne voulait pas gâcher son départ. Alors, il a planté un doublé, gonflant son bilan à cent buts pile poil en Ligue 1, et pleuré avec ses supporters. Sans oublier de sous-entendre qu’un retour serait possible. Dans de longues années...

Paulo Dybala (Juventus) : Et hop, voilà un coup franc aussi beau que son jeu. Et hop, voici un sixième titre consécutif en Serie A pour la Juve, qui se paye son troisième doublé coupe-championnat d’affilée (du jamais-vu dans les cinq gros championnats européens). Il ne reste plus qu’à marquer en finale de C1, et Paulo donnera le Ballon d’or à papa Gigi.

Harry Kane (Tottenham) : Zlatan Ibrahimović ? Sergio Agüero ? Diego Costa ? Alexis Sánchez ? Romelu Lukaku ? Bah non, le meilleur buteur de Premier League reste Harry Kane. Déjà lauréat en 2016, le Spur a conservé son bien un an plus tard. Et en patron, signant un triplé à Hull après son quadruplé de jeudi à Leicester. 22 + 3 + 4 qui font 29. Allez jouer ailleurs, les enfants.


Sur le banc

Zinédine Zidane (Real Madrid) : Thierry Henry l'appelait « Dieu » . Cristiano Ronaldo l'appelle « Dios » . Zizou est immortel.

Marc Bartra (Borussia Dortmund) : Pierre-Emerick Aubameyang, meilleur buteur de Bundesliga devant Robert Lewandowski, aurait pu lui piquer sa place. Mais les larmes du défenseur pour son retour à la compétition après l’attaque du bus valent davantage que des tremblements de filets. Cœur avec les doigts pour lui.

Ronny Rodelin (Caen) : S’est-il inspiré d’Emmanuel Bourgaud, qui a brisé les Lensois et permis la montée d’Amiens dans l’élite à la dernière minute ? Toujours est-il qu’après avoir raté un penalty au Parc des Princes, l’avant-centre a trouvé le courage d’arracher l’égalisation dans le temps additionnel. Résultat : Caen reste en Ligue 1. Elle est pas belle, la vie ?

Dries Mertens (Naples) : Quelle saison du Belge... Décisif à neuf reprises durant les trois dernières journées (cinq pions, quatre assists), le Napolitain a signé un doublé agrémenté d’une passe décisive. La place de capocannoniere n’est pas très loin...

Edin Džeko (Roma) : Sauf qu’il y a un certain Džeko, encore buteur, qui carbure encore plus. Avec 28 goals, le Bosnien est devenu le joueur le plus prolifique de la Roma sur une saison. Et oui, Messieurs-Dames.

Nicolas de Preville (Lille) : Un petit triplé pour terminer et soigner ses statistiques. Quatorze caramels en trente matchs avec une équipe qui n’a pas très bien tourné, c’est plutôt pas mal.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Rocco Siffredi prend la défense de Ronaldo 116
il y a 4 heures Wenger est prêt à retrouver du boulot « à partir du 1er janvier 2019 » 29
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi
Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 42