Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Serie A 2015-16
  2. // Bilan

L’équipe type des briscards de Serie A

Le championnat italien est celui qui possède la moyenne d’âge la plus élevée parmi les cinq ligues majeures, environ 27 ans et 5 mois. Dans toute l’Europe, seules la Turquie et la Russie font mieux, ou pire. Pas moins de 31 Over 35, mais c'est bien dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confiotes.

Modififié
Sur le banc
Stefano
Sorrentino

Stefano Sorrentino

37 ans et 1 mois. Chiffres en main, il est le gardien le mieux noté par les journalistes de la Gazzetta dello Sport. Sa contribution pour le maintien de son équipe a effectivement été indispensable. Du coup, il est bien parti rejoindre les briscards du Chievo.

Massimo Gobbi
Massimo
Gobbi

Massimo Gobbi

35 ans et 6 mois. Le niveau général est faible certes, mais il figure bien parmi les meilleurs spécialistes du poste en Italie, celui d'arrière gauche. Une des bonnes pioches du dernier mercato estival, puisque libre de tout contrat après la galère parmesane.

Giuseppe Vives
Giuseppe
Vives

Giuseppe Vives

35 ans et 9 mois. Playmaker d’un Toro essoufflé, il a tenu la baraque dans bien des situations. Que Gérard ne nous en veuille pas, « c’è solo un Vives ! »

Sergio Pellissier
Sergio
Pellissier

Sergio Pellissier

37 ans et 1 mois. Planter 98 buts avec une équipe qui est réputée pour se retrancher dans son camp la plupart du temps et en mettre 5 cette saison sans atteindre les 1000 minutes de jeu à disposition. Sergio, la puissance du Val d'Aoste.

Massimo Maccarone
Massimo
Maccarone

Massimo Maccarone

36 ans et 8 mois. 12 pions, record personnel égalé. Un Big Mac et une binch siouplaît !

Maurizio
Pugliesi

Maurizio Pugliesi

39 ans et 4 mois. «  La patience est la plus héroïque des vertus, justement parce qu’elle n’a rien d’héroïque en apparence  » , disait Giacomo Leopardi, un blase à évoluer en Serie C2, mais grand poète transalpin du XIXe. Pugliesi a été aligné pour la première fois à 39 ans et 4 mois, c’est sept mois de mieux que le Brésilien Barbuy (avec la Lazio), désormais second plus vieux débutant de l’histoire de la Serie A. Un record qui tenait ...

Gennaro Sardo
Gennaro
Sardo

Gennaro Sardo

37 ans et 7 jours. Napolitain comme son nom ne l’indique pas, pilier des Clivensi qu’il fréquente depuis sept saisons, arrière droit en constante concurrence avec Frey Jr. Il a fêté ses 37 balais il y a quelques jours, dépanne de temps en temps et plante un joli but sur ce qui semble un centre dévissé, mais quand même.

Maurizio
Domizzi

Maurizio Domizzi

35 ans et 10 mois. « Maurizio Domizzi, spacca Lavezzi » , ça rime, et cette incitation à se charger de l'Argentin a retenti dans les travées du Stadio Friuli ces dernières années. Pour ses adieux avec l’Udinese, l’intéressé s’est joint à la chorale, il était temps de raccrocher puisqu’il a offert deux passes décisives à l'Inter lors d'une des seules apparitions de la ...

Dario Dainelli
Dario
Dainelli

Dario Dainelli

36 ans et 9 mois. Le grand pote de Luca Toni, régulièrement titulaire au sein d’une solide défense qui culmine à 35 ans de moyenne d’âge et une expérience du vice très élevée (Bizzarri 38, Gobbi 35, Gamberini 34, Frey 32). Il s’est fait les croisés fin mars, mais a été prolongé d’une saison dans la foulée. La famille Chievo.

Gianpaolo
Bellini

Gianpaolo Bellini

36 ans et 1 mois. Un adieu passé à trav’ puisque d’autres grands noms ont tiré leur révérence en même temps, et pourtant, celui-ci était le plus significatif. Une bandiera, une vraie. Un seul club dont il a battu tous les records de matchs disputés et un penalty transformé pour dire au revoir les larmes plein les yeux.

Seydou Keita
Seydou
Keita

Seydou Keita

36 ans et 3 mois. L’homme de confiance de Garcia qui aurait pu disparaître de la circulation avec le changement de coach, mais non. Spalletti aussi a fait appel à lui dès qu’il en avait l’occasion parce que l’intelligence tactique du Malien reste précieuse. Une pige à l'OM pour boucler la boucle ?

Franco
Brienza

Franco Brienza

37 ans et 1 mois. Mascotte des réseaux sociaux italiens bien malgré lui, pour son talent inné et une certaine ignorance dans sa façon de jouer. Du coup, on en oublie qu’il a eu l’humilité de se recycler milieu relayeur, lui qui est habituellement un 10 ou un 9 et demi. Une belle intuition de Donadoni (3 buts et 5 passes dé').

Enzo
Maresca

Enzo Maresca

36 ans et 3 mois. Parmi les boucs émissaires temporairement exclus du groupe fin décembre pour s’être pris le bec avec Ballardini. Ce dernier se ravise à son retour et compte sur Maresca pour le délicat sprint final de la saison. Il marque d'ailleurs le but synonyme de maintien face au Hellas.

Luca Toni
Luca
Toni

Luca Toni

38 ans et 11 mois. Qui n'a jamais exulté à sa façon, même lors d'un 2 vs 2 tout pourlingue improvisé entre potes ? Une panenka pour sa dernière, meilleur buteur de l’histoire des Véronais en Serie A en trois saisons et en ayant débarqué à 36 balais. On en aurait redemandé, mais il nous a bien gâtés.

Francesco Totti
Francesco
Totti

Francesco Totti

39 ans et 7 mois. 39 ans et 7 mois et un but toutes les 77 minutes, le plus vieux mais aussi le plus prolifique. Ce devait être sa dernière saison, ses dirigeants l’ont poussé vers la sortie, Spalletti l’a confiné sur le banc pour en faire le joker le plus efficace de Serie A. Un costume qui lui va à merveille. On le préfère comme ça plutôt que de l'entendre livrer ses états d'âme à ses potes journalistes. Et c'est parti pour un an de plus ...

Miroslav Klose
Miroslav
Klose

Miroslav Klose

37 ans et 11 mois. Lui aussi a eu le droit à son petit péno cadeau pour saluer la compagnie, un concours de circonstances qui a d'ailleurs fait jaser en Italie. Miro n’en a eu cure et a planté son 7e but lors des 7 derniers matchs disputés, mettant en PLS ses concurrents Matri et Djordjevic.

Maurizio Pugliesi (Empoli) - 39 ans et 4 mois. «  La patience est la plus héroïque des vertus, justement parce qu’elle n’a rien d’héroïque en apparence  » , disait Giacomo Leopardi, un blase à évoluer en Serie C2, mais grand poète transalpin du XIXe. Pugliesi a été aligné pour la première fois à 39 ans et 4 mois, c’est sept mois de mieux que le Brésilien Barbuy (avec la Lazio), désormais second plus vieux débutant de l’histoire de la Serie A. Un record qui tenait depuis… 85 ans !

Gennaro Sardo (Chievo Vérone) - 37 ans et 7 jours. Napolitain comme son nom ne l’indique pas, pilier des Clivensi qu’il fréquente depuis sept saisons, arrière droit en constante concurrence avec Frey Jr. Il a fêté ses 37 balais il y a quelques jours, dépanne de temps en temps et plante un joli but sur ce qui semble un centre dévissé, mais quand même.

Maurizio Domizzi (Udinese) - 35 ans et 10 mois. « Maurizio Domizzi, spacca Lavezzi » , ça rime, et cette incitation à se charger de l'Argentin a retenti dans les travées du Stadio Friuli ces dernières années. Pour ses adieux avec l’Udinese, l’intéressé s’est joint à la chorale, il était temps de raccrocher puisqu’il a offert deux passes décisives à l'Inter lors d'une des seules apparitions de la saison.

Une saison de Serie A sur les réseaux sociaux

Dario Dainelli (Chievo Vérone) - 36 ans et 9 mois. Le grand pote de Luca Toni, régulièrement titulaire au sein d’une solide défense qui culmine à 35 ans de moyenne d’âge et une expérience du vice très élevée (Bizzarri 38, Gobbi 35, Gamberini 34, Frey 32). Il s’est fait les croisés fin mars, mais a été prolongé d’une saison dans la foulée. La famille Chievo.

Gianpaolo Bellini (Atalanta Bergame) - 36 ans et 1 mois. Un adieu passé à trav’ puisque d’autres grands noms ont tiré leur révérence en même temps, et pourtant, celui-ci était le plus significatif. Une bandiera, une vraie. Un seul club dont il a battu tous les records de matchs disputés et un penalty transformé pour dire au revoir les larmes plein les yeux.

Seydou Keita (AS Rome) - 36 ans et 3 mois. L’homme de confiance de Garcia qui aurait pu disparaître de la circulation avec le changement de coach, mais non. Spalletti aussi a fait appel à lui dès qu’il en avait l’occasion parce que l’intelligence tactique du Malien reste précieuse. Une pige à l'OM pour boucler la boucle ?

Franco Brienza (Bologne) - 37 ans et 1 mois. Mascotte des réseaux sociaux italiens bien malgré lui, pour son talent inné et une certaine ignorance dans sa façon de jouer. Du coup, on en oublie qu’il a eu l’humilité de se recycler milieu relayeur, lui qui est habituellement un 10 ou un 9 et demi. Une belle intuition de Donadoni (3 buts et 5 passes dé').

Enzo Maresca (Palerme) - 36 ans et 3 mois. Parmi les boucs émissaires temporairement exclus du groupe fin décembre pour s’être pris le bec avec Ballardini. Ce dernier se ravise à son retour et compte sur Maresca pour le délicat sprint final de la saison. Il marque d'ailleurs le but synonyme de maintien face au Hellas.

Luca Toni (Hellas Vérone) - 38 ans et 11 mois. Qui n'a jamais exulté à sa façon, même lors d'un 2 vs 2 tout pourlingue improvisé entre potes ? Une panenka pour sa dernière, meilleur buteur de l’histoire des Véronais en Serie A en trois saisons et en ayant débarqué à 36 balais. On en aurait redemandé, mais il nous a bien gâtés.

Francesco Totti (AS Rome) - 39 ans et 7 mois. 39 ans et 7 mois et un but toutes les 77 minutes, le plus vieux mais aussi le plus prolifique. Ce devait être sa dernière saison, ses dirigeants l’ont poussé vers la sortie, Spalletti l’a confiné sur le banc pour en faire le joker le plus efficace de Serie A. Un costume qui lui va à merveille. On le préfère comme ça plutôt que de l'entendre livrer ses états d'âme à ses potes journalistes. Et c'est parti pour un an de plus !

Miroslav Klose (Lazio Rome) - 37 ans et 11 mois. Lui aussi a eu le droit à son petit péno cadeau pour saluer la compagnie, un concours de circonstances qui a d'ailleurs fait jaser en Italie. Miro n’en a eu cure et a planté son 7e but lors des 7 derniers matchs disputés, mettant en PLS ses concurrents Matri et Djordjevic.

Remplaçants :

Stefano Sorrentino (Palerme) - 37 ans et 1 mois. Chiffres en main, il est le gardien le mieux noté par les journalistes de la Gazzetta dello Sport. Sa contribution pour le maintien de son équipe a effectivement été indispensable. Du coup, il est bien parti rejoindre les briscards du Chievo.

Massimo Gobbi (Chievo Vérone) - 35 ans et 6 mois. Le niveau général est faible certes, mais il figure bien parmi les meilleurs spécialistes du poste en Italie, celui d'arrière gauche. Une des bonnes pioches du dernier mercato estival, puisque libre de tout contrat après la galère parmesane.

Giuseppe Vives (Torino) - 35 ans et 9 mois. Playmaker d’un Toro essoufflé, il a tenu la baraque dans bien des situations. Que Gérard ne nous en veuille pas, « c’è solo un Vives ! »

Sergio Pellissier (Chievo Vérone) - 37 ans et 1 mois. Planter 98 buts avec une équipe qui est réputée pour se retrancher dans son camp la plupart du temps et en mettre 5 cette saison sans atteindre les 1000 minutes de jeu à disposition. Sergio, la puissance du Val d'Aoste.

Massimo Maccarone (Empoli) - 36 ans et 8 mois. 12 pions, record personnel égalé. Un Big Mac et une binch siouplaît !



Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 37 minutes La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 3 il y a 1 heure Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 8
il y a 1 heure Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 95
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi