Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Billet d'humanité

Je suis Dembi

Fred Dembi va manquer le grand rendez-vous du FC Rouen en Coupe de France face au SCO Angers. Et c'est insupportable que cela ne dérange personne chez les clubs français.

Modififié
On ne trouve pas de sauce Panzani ni de canettes de 8.6 à l'adresse du 87 boulevard de Grenelle - Paris 15e, mais cela n’empêche pas la Fédération française de football d’être tenue par des épiciers.

Rappel des faits. Le 6 janvier dernier, le FC Rouen met une volée 3-0 au FC Metz, au stade Diochon, en 32es de finale de la Coupe de France. Une-deux, changement d'aile, finition en finesse, le premier but rouennais est signé Fred Dembi. Son petit piqué retombe délicatement au fond des ficelles. Le geste, en plus d’être magnifique, est suivi d'un hommage de l'attaquant à son ami, Nathaël Julan, décédé trois jours auparavant dans un accident de voiture. Dembi dira après le match que son ancien coéquipier au HAC «   aimait bien mettre des petits piqués au gardien pour se moquer d'eux » .


En célébrant son but, le buteur rouennais a retiré son maillot du FCR pour dévoiler un maillot floqué Julan de l’En Avant de Guingamp. À ce moment-là, l’arbitre Gaël Angoula sort le carton jaune avec regret, en disant à Dembi : « Je suis désolé, je suis obligé de te mettre un carton. Et ça me dérange vraiment parce que je sais que tu fais ça pour la mémoire d’un petit de mon quartier. » Originaire du Havre comme Julan, Angoula préconisera dans son rapport d’après-match d’annuler la suspension.


Accompagné du président du FC Rouen, Fabrice Tardy, Dembi avait rendez-vous ce vendredi 17 janvier au siège de la FFF pour plaider sa cause : faire annuler un carton jaune synonyme de suspension en 16es de finale de Coupe de face au SCO Angers, l’événement de la saison pour le FCR. Et le verdict est tombé à 15h : la commission supérieure d’appel de la FFF a confirmé la décision prise en première instance de suspendre Fred Dembi dimanche. Apparemment, le bon sens pèse moins lourd que le lobby des sponsors maillots (puisqu'on vit une époque où les sponsors maillots ont réussi à faire sanctionner d'un carton les joueurs qui retirent leur maillot).

Soutenu par Thauvin et Ben Yedder

C’est triste pour Dembi et son équipe, qui perd son vice-capitaine. Mais, surtout, cela en dit long sur l'état du football français. Qui s’est positionné derrière l’attaquant du FCR ? Des internationaux comme Florian Thauvin et Wissam Ben Yedder ont posté leur tweet de soutien. Ce n’est pas rien vu leur aura médiatique. Noël Le Graët, lui, a eu assez d'opportunisme pour dire qu'il « regrettait vivement la suspension de Fred Dembi » , mais pas assez de courage pour en dire plus ( « sinon je mettrais la commission supérieure d'appel dans l'embarras » ).



Mais où sont les présidents de club ? Pourquoi le SCO Angers ne s’est pas prononcé publiquement en faveur de l’annulation du carton jaune adressé à Dembi ? Le club du Maine-et-Loire avait l’occasion de faire un geste élégant en claquant un communiqué et aurait pu ressortir grandi de cette histoire. Au lieu de ça, silence radio.

Tout Fred Dembi qu’il est, en étant sur le terrain, l'attaquant rouennais n’aurait rien changé au fait que le SCO est intrinsèquement supérieur à son adversaire. Il y a trois divisions d’écart entre Angers et Rouen. Si les dirigeants angevins craignaient tellement Dembi, il leur suffisait de l’acheter au mercato !


Imaginons que le meilleur buteur du SCO soit suspendu face au PSG pour la même raison et dans le même contexte. Que se passerait-il ? Les dirigeants angevins seraient les premiers à chouiner dans les médias. En fait, la mentalité des clubs français se résume à « tant que ça ne nous concerne pas, on ne bouge pas le petit doigt » . Justement, l’OGC Nice est concernée par une autre décision qui manque profondément d’humanité. Voilà leur communiqué intitulé « Le père Noël est-il une ordure ? » publié ce jeudi :


« Le 21 décembre, lors du dernier match de l’année 2019 à l’Allianz Riviera, les jeunes enfants accompagnant les joueurs de Nice et de Toulouse portaient tous un bonnet de Noël à l’entrée des équipes sur le terrain.

Pour vous, c’est...
Réponse 1 : Mignon, festif, c’est l’esprit de Noël
Réponse 2 : Scandaleux. L’OGC Nice mérite une amende de 2 000€ avec sursis

Si vous avez répondu 2, vous pouvez postuler pour siéger à la Commission des compétitions de la LFP.
 »

Un communiqué à la fois drôle et corrosif, qui met le doigt sur une aberration. On aurait aimé lire la même chose concernant la suspension de Fred Dembi de la part de tous les clubs de Ligue 1. Parce que les syndicats de la SNCF n’ont pas le monopole de la convergence des luttes ni des utopies, on rêve de voir ce week-end tous les joueurs qui disputeront les 16es de finale de la Coupe de France entrer sur le terrain sans maillot. Parce que le foot appartient aux footballeurs et pas aux épiciers.

Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE

Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:53 Viens mater OL – Juve lors d’une projection So Foot de tous les exploits 1 Hier à 09:30 25 ans de suspension pour avoir frappé un arbitre 21