Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Chelsea-Arsenal (4-1)

Hazard, le fabuleux départ

Auteur d'un doublé en plus d'une passe décisive et d'une prestation qui a déstabilisé Arsenal, Eden Hazard a réussi sa finale et s'en va sur un trophée. Une belle façon de dire au revoir à Chelsea, qui peut remercier en retour celui qui devrait maintenant prendre la direction du Real Madrid.

Modififié
En 2012-2013, Eden Hazard réalise sa première saison avec Chelsea et a alors encore tout à prouver. Pour ses débuts, la recrue venant de Lille termine son exercice avec un joli bilan de treize buts et vingt assists. Pas mal du tout. Surtout, il dépucelle son palmarès avec les Blues en remportant la Ligue Europa. Pas mal non plus, même s'il ne fait pas partie du groupe pour la finale en raison d'une blessure aux ischio-jambiers.


Sept ans plus tard, beaucoup de choses ont changé. Pas sa capacité à se montrer décisif, non, ni à gagner des trophées. Mais le Belge a désormais des envies d'ailleurs, va à coup sûr s'en aller rejoindre les rangs du grand Real Madrid et a énormément gagné en maturité. Le palmarès, lui, a encore gagné en volume, et les titularisions lors des ultimes batailles sont indispensables pour que la coupe soit levée par son capitaine : après deux Premier League (2015 et 2017), une League Cup (2015) et une FA Cup (2018), le Diable rouge vient de s'adjuger une deuxième C3. La boucle est bouclée, le petit prince peut s'en aller.

Un bébé au développement précoce


« Quand je suis arrivé ici, j'étais un bébé, déclarait Hazard avant la finale contre Arsenal en conférence de presse. Maintenant, je suis un grand homme. J'étais un peu effrayé en arrivant, parce que Didier Drogba partait. Et lorsqu'il est là, vous gagnez forcément des trophées. Mais finalement, j'ai joué avec des super joueurs... C'était quelque chose d'incroyable. » Mais pas le choix : s'il voulait quitter Londres avec les honneurs, le « grand homme » , qui souhaitait « apporter un dernier trophée, quelque chose d'important  » pour son possible « dernier match » , devait tenir son rang et prouver qu'il avait progressé. Qu'il avait évolué. Qu'il avait atteint la forme parfaite, tel Cell ayant ingurgité les deux cyborgs qu'il désirait. Non, son incroyable session championnat achevée avec quinze passes décisives et seize buts – son meilleur total en Grande-Bretagne – ne suffisait pas.


Alors, l'ancien de Ligue 1 a tenu son rang. Après une première période délicate où personne n'avait visiblement envie de bien jouer au football, la pépite s'est réveillée en même temps que son équipe. Bien aidé il est vrai par un Giroud par ailleurs auteur de l'ouverture du score, Eden a parfaitement servi Pedro pour le but du break. Puis, il a profité du penalty obtenu par le Français pour mettre le troisième. Ensuite, il a réduit les espoirs des Gunners à néant sur un caviar du champion du monde juste après la réduction de la marque adverse. Le tout, en l'espace de douze minutes chrono. Plutôt complet, comme rendement. Si on prend la partie dans son intégralité, le Monsieur a également représenté celui qui a le plus frappé parmi les siens (trois tirs, à égalité avec Giroud), celui qui a le plus éliminé (cinq dribbles) et celui qui a le plus touché la quille (80 ballons).

Un au revoir sans aucune tare


« Je pense que c'est un au revoir. On décidera dans les prochains jours... Mais j'ai donné ma décision au club. Aux deux clubs concernés, même ! Maintenant, j'attends de savoir et j'espère que cela se fera, n'a pas caché Hazard pour BT Sport après la mission remplie. Mon rêve était de jouer en Premier League et je l'ai fait avec l'un des meilleurs clubs, il est peut-être temps maintenant d'accepter un nouveau challenge. Je suis content de laisser un trophée à mes équipiers en partant. »


Les supporters qui ont eu le courage de se rendre à Bakou ont en tout cas accepté l'idée, et remercié l'idole quand celui-ci est sorti sous une ovation à la 89e minute. Chelsea a développé l'homme qu'il est aujourd'hui, lui a porté les Blues comme il le devait, et l'histoire commune a été aussi belle que sa fin. Il est désormais temps pour le futur Merengue de viser encore plus haut, de découvrir autre chose pour aller chercher le seul titre qu'il n'a pas glané en portant le maillot bleu : la Ligue des champions. Et de devenir meilleur, encore.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:27 EXCLU : 10€ offerts GRATOS pour parier sur le Mondial féminin et la Copa América !
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Les notes d'Arsenal