Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Giroud-Deschamps : un problème de finition

Joueur le plus utilisé par Didier Deschamps en équipe de France (101 fois), Olivier Giroud n’a pas été appelé par le sélectionneur pour le prochain rassemblement. Une première, si on exclut ses indisponibilités liées aux blessures, depuis que l’ancien coach de l’OM a repris en main les Bleus, en 2012. Au regard des déclarations du sélectionneur ces derniers temps, l’histoire entre Giroud et les Bleus paraît terminée. Pas forcément de la meilleure des manières.

Après 110 sélections et 46 buts, la patte gauche d’Olivier Giroud n’est plus assez blanche pour que le videur Deschamps le fasse rentrer dans la boîte de nuit bleue. Recalé par DD de cette trêve internationale, une première depuis octobre 2016, la faute à un pépin à l’orteil à l’époque, le nouveau joueur de l’AC Milan pourrait ne plus jamais retrouver Clairefontaine. Les cinq pions le séparant du record de Thierry Henry (51) paraissent plus inaccessibles que jamais. Son histoire magnifique avec la sélection, démarrée par une fraîche soirée de novembre 2011 au Stade de France face aux États-Unis (1-0), semble donc se conclure en eau de boudin.

En grande partie à cause de Didier Deschamps, pourtant son éternel défenseur, qui s’est avéré être son principal détracteur dans les colonnes de L’Équipe, vendredi dernier. Pendant que le sélectionneur dorlotait ses défenseurs, fautifs contre les Suisses, ou encore Kylian Mbappé, après l’échec cuisant de l’Euro, le joueur de 34 ans a bien été le seul à ne pas faire l’objet de l’extrême bonté de Deschamps. Il a plutôt eu droit à l’extrême-onction. Un dernier sacrement prodigué par un homme d’Église rancunier. «  Il n’avait pas à dire ça, c’est une certitude. Cela a engendré de petites tensions sur deux, trois jours » , assénait le coach à propos des plaintes du fidèle Giroud après France-Bulgarie, match de préparation pour l’Euro. « Vous dites qu'on ne m'a pas beaucoup vu au début, mais peut-être qu'on aurait pu mieux se trouver » , osait critiquer le natif de Chambéry. Qu’il se plaigne du comportement parfois égocentrique de l’enfant béni Mbappé n’a pas plu à Deschamps. Ni tout le bazar qui en a découlé les jours suivants.

Au moment où il va avoir du temps de jeu

Pourtant ce soir-là, Giroud avait claqué un doublé, peut-être son dernier en équipe de France. Surtout lorsque son supérieur dit ceci à propos de sa performance : « Il joue une mi-temps et il marque deux buts à la fin, voilà. La réalité est qu’il a plus joué là que les trois derniers mois avec son club. » S’il n’a pas tort sur le fond, le temps de jeu famélique du néo-Rossonero lorsqu'il jouait à Chelsea n’avait pas l’air de particulièrement déranger Deschamps pour systématiquement l’appeler avec les Bleus depuis trois ans. «  Depuis février, sa situation en club s’était plus que dégradée. Je sais très bien ce qu’il a fait, et très bien fait. [...] Olivier et quelques autres, c’était en 2018, mais aujourd’hui on est en 2021, et je ne suis pas là pour donner des assurances à qui que ce soit  » , insistait le sélectionneur à L’Équipe.

Une fois Benzema revenu, Deschamps s’est trouvé un nouveau repère offensif. Quitte à balancer Giroud au trou. Qu’il ne joue que 40 minutes au total à l’Euro était probablement justifié compte tenu de sa petite forme physique et surtout des excellentes performances de son (re)nouveau rival madrilène. Qu’il soit « remercié » de cette façon beaucoup moins. Surtout que du temps de jeu, il va sûrement en avoir un paquet cette année. Fraîchement arrivé en Lombardie, Giroud va commencer la saison avec un statut de titulaire, en attendant le retour de blessure de Zlatan Ibrahimović, 40 ans en octobre. Il va enfin pouvoir se dégourdir les pattes plutôt que d’assister aux prouesses de ses concurrents depuis le banc, voire les tribunes. Serie A et Ligue des champions au programme, il pourrait bien briller et mettre DD dans l’embarras lors des prochaines listes. Rappeler son ex n'est jamais facile.

Attention au retour de bâton pour le sélectionneur. Joachim Löw avait dû ravaler sa fierté au moment de reprendre Mats Hummels et Thomas Müller lors de l’Euro, tous deux dégagés par le technicien allemand après le fiasco du Mondial 2018. Didier Deschamps a semblé avoir anticipé cette situation ce jeudi en ne fermant pas complètement la porte au joueur de 34 ans : « Je n’ai jamais eu de position radicale pour qui que ce soit. Il est toujours disponible. C'est un choix sportif du moment, en tenant compte de la concurrence, comme toujours. Et le retour d'Anthony Martial, qui est rétabli après ne pas avoir pu venir à l'Euro. C’est mon choix aujourd’hui, à Olivier de continuer à être performant, et il reste toujours disponible pour l’EDF. » Les fameuses positions non radicales de DD. Aymeric Laporte et Alexandre Lacazette peuvent en témoigner.

Par Léo Tourbe
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:31 Viens mater PSG – City lors d’une projection So Foot !