Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options

Fabri : « L'OM va peut-être recruter un autre gardien, qui sait ? »

Si Steve Mandanda, le meilleur joueur de l'OM cette saison, a annoncé son départ, le poste de gardien est paradoxalement le plus petit chantier de l'équipe marseillaise au mercato. Parce qu'il y a déjà Yohann Pelé, qui se prépare depuis un an, mais aussi le produit du centre, Julien Fabri, qui sort d'une saison pleine en Ligue 2 à Bourg-en-Bresse. Interview.

Modififié
Commençons par ce match fou au Havre. Pour la dernière journée en championnat avec Bourg-en-Bresse, tu perds 5-0, mais tu empêches les Normands de monter en Ligue 1.
En début de match, le coach nous a dit qu'on ne jouait rien. On n'était pas en vacances, mais on ne l'abordait pas de la meilleure des manières. Ceci dit, on ne voulait pas passer pour une équipe qui fait des cadeaux. On savait que le stade allait être rempli, qu'ils allaient avoir la bave aux lèvres, et on prend un but au bout de cinq minutes. Là, ça s'enchaîne, un deuxième, puis un carton rouge rapidement... On a fait ce qu'on pouvait, mais c'était compliqué.

Du coup, les Messins ont dû te remercier pour tes arrêts de fin de match, car un sixième et ils devaient laisser la troisième place au Havre.
J'en avais déjà pris cinq. Ça va... Quand t'es gardien, ce n'est pas le genre de situations que tu affectionnes. À la fin du match, je vais pour regagner le vestiaire, et certains joueurs du Havre me disent en rigolant que je fais chier, que je les prive de montée. Sur le coup, je les regarde bizarrement, limite énervé, parce que j'étais encore sous le coup de m'en être pris cinq. Leur histoire, ça me passait bien au-dessus.

Tu t'es imposé à Bourg-en-Bresse, dans un groupe qui a peu changé. C'était pas trop dur de s'intégrer ?
J'étais venu faire un essai de deux jours. Ça a fait la différence parce que quand j'ai signé, je connaissais tout le groupe. Ça n'a pas posé de soucis. Les soucis, c'était dans ma tête. C'est la première fois que je quittais le cocon familial, que je partais de Marseille. Et il suffit de voir la tête de tes potes quand tu leur dis que tu vas à Bourg pour cogiter. L'intégration dans le groupe, je savais que ça allait se passer plus naturellement que le fait de vivre seul.

« En début de saison, il y avait quand même des articles qui se demandaient si on allait réussir à gagner un match ! Au final, on n'a jamais été inquiétés, on n'a jamais vraiment joué le maintien. » Julien Fabri

Tu as pris tout de même la place de Callamand, le gardien « historique » .
Ça s'est très bien passé entre nous. Mais en arrivant, j'étais au courant de la situation. Il était là depuis quinze ans, c'est lui qui avait fait la montée de National en Ligue 2, ça allait être dur de lui prendre sa place surtout qu'à 30 ans, c'était sa première année en pro. Mais j'ai fait un bon premier match de coupe, le coach m'a donné la place à la cinquième journée et j'ai su la garder. Lui, il a gardé son sérieux tout au long de la saison, c'était donc plus simple.

Cette saison, en se maintenant, Bourg-en-Bresse a déjoué les pronostics.
En début de saison, il y avait quand même des articles qui se demandaient si on allait réussir à gagner un match ! Au final, on n'a jamais été inquiétés, on n'a jamais vraiment joué le maintien. Au club, tout le monde est conscient que c'est vraiment quelque chose de costaud.

Et ça fait donc une saison à plus de 30 matchs pour toi. Tu sais qu'elle est le dernier joueur prêté par l'OM qui a réussi à faire une saison pleine en Ligue 2 ?
Non, je ne sais pas du tout.

André Ayew, il y a six ans avec Arles-Avignon.
Si on me dit que je peux avoir sa carrière, je signe de suite. Si je peux enchaîner comme lui derrière je serais le plus content. Même s'il faut jouer à son poste pour ça.

Au poste de gardien, tu es déjà passé devant Brice Samba, l'autre gardien prêté par l'OM qui n'a pas joué à Nancy.
C'est sûr que j'ai fait le bon choix. Mais je ne vais pas m'emballer. Ce n'est que ma première saison pleine chez les pros. Je ne vais pas me dire que je suis passé devant lui ou que je suis au même niveau, ce n'est pas ça qui m'intéresse. Moi je veux passer des caps, être au meilleur niveau possible. Par rapport à ce que je peux faire moi, pas par rapport aux autres.

« Ça rend beaucoup de gens tristes à Marseille le départ de Mandanda, mais je pense qu'il mérite de partir dans un très grand club et j'espère que ça va le faire pour lui. » Julien Fabri

Tu dis que tu ne regardes pas les autres, mais tu n'as pas dû passer à côté de Mandanda qui annonce qu'il a joué son dernier match à l'OM.
Bien sûr que non. Le fait que Mandanda s'en aille, ça fait quelque chose parce qu'il a fait énormément pour l'OM. Ça rend beaucoup de gens tristes à Marseille, mais je pense qu'il mérite de partir dans un très grand club et j'espère que ça va le faire pour lui. En revanche, je ne me suis pas projeté sur ma situation personnelle, parce que je ne sais pas ce que le club veut faire de moi. Ils vont peut-être recruter un autre gardien. Qui sait ?

Toi, entre être doublure en Ligue 1 ou titulaire à nouveau en Ligue 2, tu préfères quoi ?
J'aimerais enchaîner sur une saison pleine. Maintenant, où, comment, quel niveau, je ne sais pas encore.

Cette année, on a parlé de toi en équipe de France espoir. C'est un objectif ?
Si je peux y aller ça sera du plus. Après, il y a des gardiens en place, ils ne changent pas depuis un moment. Mais si ça vient, ça serait super, parce que je sais qu'il y aura un Euro à disputer.

Pour finir, tu es en vacances. Les joueurs de Ligue 1 profitent de cette période pour aller à Miami. Mais quand on est un jeune joueur de Ligue 2, on va où ?
Je suis soft à ce niveau. Je reste à Marseille, je profite de ma famille, que je n'ai pas trop vue de l'année. Et puis je vais rapidement basculer vers une préparation d'avant-saison pour être au top à la reprise.

Propos recueillis par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Préparer son équipe 4
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi
Hier à 12:38 L'avocat de Mogi Bayat ne comprend pas pourquoi son client est toujours en prison 32 Hier à 09:06 Le magnifique coup franc de Rooney avec DC United 11