Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // RB Leipzig

Szoboszlai, le Mozart de Leipzig

Auteur d’un doublé ce vendredi face à Stuttgart, Dominik Szoboszlai s'est déjà fait un nom en Allemagne. Touché aux adducteurs, l’international hongrois n’avait pas pu disputer l’Euro avec les Magyars, mais ceux qui connaissent le bonhomme savent qu'il est prêt à marcher sur la Bundesliga cette saison.

Modififié
L’ovation réservée par les 23 000 spectateurs de la Red Bull Arena à Dominik Szoboszlai est à la hauteur de la performance du gamin. En 69 minutes passées sur sa nouvelle pelouse, l’international hongrois a non seulement planté deux fois, mais il a guidé son équipe d’une main de maître face à Stuttgart pour lancer le week-end de foot allemand et la deuxième journée de Bundesliga. Si son nom qui fait rêver les amateurs de Scrabble n'est pas encore connu de tout le monde sur la planète foot, c'est bien normal.

L'année 2021 avait démarré sur les chapeaux de roues pour le grand espoir du football hongrois. Après trois saisons passées à éblouir le championnat autrichien sous les couleurs du RB Salzbourg (pour trois titres de champion), le jeune Dominik est passé à la vitesse supérieure, signant pour cinq ans chez l’autre club phare de Red Bull, Leipzig, contre 20 millions d’euros. Pas mal pour un milieu de 20 piges, qui sort d’une expérience complète au pays de Mozart (26 buts, 35 passes décisives en 83 matchs). Puis sont arrivés six mois très compliqués, qui sont déjà derrière le nouveau phénomène de la BuLi.


Joue-la comme De Bruyne


Le bonheur a en effet tourné court pour Szoboszlai, fragilisé par une blessure aux adducteurs et absent pendant 191 jours - soit 52 matchs - la saison dernière, loupant ainsi le train direction Euro, alors que tout un pays attendait de voir celui qui avait emmené la Hongrie en phase finale grâce à un but après prolongation contre l'Islande en barrage sur les terrains contre la France, l'Allemagne ou le Portugal. « C'était difficile pour moi parce que c'était mon rêve de jouer cet Euro 2020. Celui-ci avait lieu en partie dans mon pays d'origine, la Hongrie, devant 70 000 spectateurs, puis contre des équipes de haut niveau comme la France, le Portugal et l'Allemagne » , expliquait le principal intéressé sur le site du RB Leipzig.

Szobo

Malgré une demi-saison blanche avec le club, les dirigeants du RBL ont répété leur confiance envers le joueur en le prolongeant jusqu’en 2026. Le Hongrois le leur a bien rendu ces dernières semaines, effectuant une bonne préparation estivale, ponctuée d’un pion en Coupe d’Allemagne face à Sandhausen (victoire 4-0), quelques minutes après son entrée en jeu. Sous les ordres de Jesse Marsch, qui l’avait côtoyé un an et demi à Salzbourg, Dominik Szoboszlai peut mettre à profit son gabarit (1,86 mètre) et sa qualité de passes pour diriger le camion de Leipzig d'une main de maître. Souvent comparé à Kevin De Bruyne, le gamin de 20 ans a démontré qu’il était plutôt adroit balle au pied, en témoigne sa masterclass face à Stuttgart ce vendredi.

Monsieur Propre


Titulaire sur l’aile droite dans le 4-2-3-1 du technicien américain, il a fait oublier Marcel Sabitzer, un monument du club de la Saxe, qui a quelques touches du côté du Bayern et de son nouvel entraîneur. Auteur de 92% de passes réussies, Szoboszlai s’est montré très actif à la récupération, notamment sur l’ouverture du score, où il a chipé le ballon à la défense de Stuttgart, avant d’armer une mine dans le but de Florian Müller. Autre qualité : les coups de pied arrêtés. Son coup franc sur le 3-0 est un modèle du genre. « Je ne pouvais pas faire de meilleurs débuts devant nos supporters. Les sept derniers mois où j'ai été blessé ont été les pires de ma jeune carrière. Aujourd'hui, c'était parfait » , se réjouissait l’homme du match au micro de DAZN après la partie.


Considéré comme une recrue estivale par les fans de Leipzig, le natif de Székesfehérvár est promis à de belles choses en Bundesliga, aux côtés d’Emil Forsberg, Christopher Nkunku et André Silva. Après seulement deux matchs, le Magyar est déjà entré dans les livres d’histoire puisqu'il est devenu le 10e Hongrois à inscrire un pion dans le championnat allemand, rejoignant ses coéquipiers Willy Orbán, Ádám Szalai et Roland Sallai. « Après le match de Mayence (défaite 1-0), nous avons beaucoup parlé de ce que nous pouvions faire pour nous améliorer. Nous avions besoin de plus d'énergie et d'engagement. Szobo et Emil (Forsberg) ont dit : "Pas de problème, nous allons le faire ensemble." Emil est un super modèle. Il a très bien joué, et Szobo est un jeune joueur avec beaucoup de potentiel. Je le connais très bien. Il travaille dur tous les jours et donne beaucoup au groupe. » Au groupe de Leipzig, mais aussi en sélection, où le gamin a inscrit le but de la qualification pour le dernier Euro. Nul doute que Marco Rossi attend le rassemblement d’octobre pour rappeler son poulain, convoqué pour la première fois en sélection à l'âge de 16 ans, qui a bien grandi depuis les premiers échanges de passes avec son père à 3 ans. Aujourd'hui, le petit Szobo devenu grand est prêt à mettre la Bundesliga à ses pieds.

Par Analie Simon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 12:31 Viens mater PSG – City lors d’une projection So Foot !