Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Anniversaire

Di Stéfano fête ses 85 ans

Le Real salue son héros. À 85 ans, le natif de la Boca à Buenos Aires, Alfredo Di Stéfano, devient président d'honneur du club merengue.

La carrière de l'Hispano-argentin est faite de buts et de succès. L'attaquant a joué dans deux des meilleures équipes de l'histoire, la Maquina de River Plate dans les années 40, avec qui il a remporté deux fois le championnat argentin, et le grand Real des années 50, celui de Kopa et de Puskas, où Di Stéfano a gagné huit Liga et cinq coupes d'Europe, marquant à chaque fois en finale. Entre-temps, il s'était exilé en Colombie, aux Millonarios, ajoutant trois nouveaux titres à son palmarès démesuré.

Un statut qui aurait pu lui coûter la vie, le double Ballon d'Or étant enlevé deux jours à Caracas en 1963.

Décidement pas comme les autres, Di Stéfano a porté trois maillots nationaux différents au cours de sa carrière, l'Argentin, le Colombien et l'Espagnol.


Cumpleaños feliz, campeon.

LR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.