Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // OM-ASSE (3-1)

Un OM sans neuf, mais rafraîchissant

Toujours privé d’Arkadiusz Milik - en phase de reprise -, Jorge Sampaoli continue d’improviser sans son buteur attitré après le départ de Darío Benedetto. Et contre Saint-Étienne, cela ne s’est même pas vu tant le danger vient de partout dans cet OM.

Modififié
Un neuf vous manque, et rien n’est dépeuplé. Contre l’AS Saint-Étienne, l’Olympique de Marseille a une nouvelle fois évolué sans un buteur de métier. Un choix par défaut, plus que par conviction pour Jorge Sampaoli. Après le départ de Darío Benedetto - pas encore remplacé - à Elche, et en attendant le retour de Milik espéré pour la mi-septembre, le coach argentin de l’OM compose avec ce qu’il a sous la main. Mais là où les expérimentations de Rudi Garcia ou André Villas-Boas en leur temps avaient abouti sur des échecs, l’OM sans buteur version Sampaoli a rayonné offensivement face aux Verts (3-1).

Ünder au-dessus du lot


Avec 19 tirs, 27 ballons touchés dans la surface et 2,79 xG, l’OM a affiché un allant offensif certain face à Sainté, quand bien même Dimitri Payet occupait la pointe de l’attaque olympienne. Du moins sur le papier. Car dans les faits, le meneur de jeu réunionnais a vite retrouvé sa position préférentielle de numéro dix, orchestrant la partition marseillaise par ses passes laser et ses percussions. « Ne pas avoir de numéro neuf, ça gêne, c’est sûr » , reconnaissait d’ailleurs après coup le défenseur stéphanois Harold Moukoudi. « On a fait un match intense, intéressant. On a joué avec conviction, on a attaqué, on a fait plaisir aux supporters. Je pense qu’on aurait pu marquer un but de plus » , savourait Jorge Sampaoli après le match, dans les coursives du Vélodrome, pas mécontent de son coup : « Les supporters sont rentrés heureux. Nous avons offert à notre public 90 minutes d’émotions. »


Et pour cela, le coach argentin a notamment pu compter sur ses fusées dans les couloirs. S’il a été un peu moins en vue, Konrad de la Fuente a de nouveau affiché sa vitesse et ses qualités de percussion, multipliant les bons choix. Mais c’est surtout son pendant à droite qui a été le plus en vue : Cengiz Ünder. Pour la troisième fois en quatre matchs de L1, le Turc a d’ailleurs trouvé la faille, cette fois en reprenant à son actif la spéciale de son prédécesseur - un Florian Thauvin déjà oublié - pour donner de l’air à l’OM. À l’origine ou impliqué dans quasiment tous les bons coups olympiens, Ünder a dynamité la défense stéphanoise et par le même coup la soirée. On se délecte encore de sa louche à l’origine du deuxième but marseillais.

Gerson et Guendouzi en renards

Mais en dehors de ses ailiers supersoniques et créatifs, mis sur orbite par Payet, l’OM a surtout pallié l'absence de buteur par le dépassement de fonction général de ses milieux de terrain. Même Boubakar Kamara s’y est mis, armant un missile passé tout près en début de seconde période. Ce sont surtout ses trois compères du milieu marseillais qui ont fait le plus de dégâts. Omniprésent, Valentin Rongier a ainsi multiplié les tentatives hors et dans la surface, manquant seulement de lucidité, comme il l’a reconnu après la rencontre : « La position dans laquelle le coach me demande d’évoluer est physiquement difficile. C’est vrai que de jouer latéral en phase défensive et devoir être dans la surface en phase offensive fait que la lucidité est moins présente. C’est mon point faible, je dois travailler. »




S’il a pêché dans le dernier geste, Rongier a en revanche eu la lucidité nécessaire pour délivrer une offrande sur le deuxième pion de l’OM. Un but signé Gerson, autre milieu qu’on a souvent vu en position de neuf dans la surface des Verts, comme sur son but justement, digne d’un pur neuf. Enfin, Mattéo Guendouzi, lui aussi trouvé en pleine surface sur son ouverture du score, a affiché le même appétit offensif avec plusieurs tentatives en dehors de son but, dont une frappe sur le poteau. S’il a disparu en fin de rencontre, l’ancien Gunner a été la plaque tournante du milieu marseillais pendant une bonne partie de la rencontre : prometteur. Des milieux capables de se projeter en nombre, des ailiers rapides et adroits, et un maestro en pleine forme : voilà comment l’OM, sans buteur, a surclassé l’AS Saint-Étienne. « Marseille a fait un bon match, a eu par moments de très belles séquences » , concédait ainsi Claude Puel après coup, avant de poursuivre, lucide : « Ils ont des joueurs qui maîtrisent bien le ballon, qui le ressortent proprement sous pression. » Finalement, il ne leur manque plus que Milik. Ça tombe bien : l’attaquant polonais, qui vient de récupérer le numéro neuf, devrait faire son retour après la trêve.

Marseille met Saint-Étienne au tapis


Par Adrien Hémard, au stade Vélodrome
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Quand ça ne castagne pas, l'OM joue plutôt bien au foot






Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
il y a 1 heure Un joueur de D9 autrichienne suspendu 48 matchs pour un coup de boule 20 il y a 4 heures D2 brésilienne : un but dans un angle impossible à la Roberto Carlos 9
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE