Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Naples-PSG

Buffon, ce grand homme

Le Paris Saint-Germain a fait venir l'expérimenté Gianluigi Buffon pour son aura naturelle positive sur un groupe. Plus que pour ses qualités de gardien de but dans les cages. Et ça fonctionne à merveille. En témoigne l'idylle avec Alphonse Areola, à qui il piquera la place ce soir pour le choc sur la pelouse du Napoli.

Modififié

Il existe des cailloux coincés dans la chaussure qui sont loin, très loin de provoquer des ampoules. Parce que la pierre dispose d'une taille si minuscule que le propriétaire du soulier ne le remarque même pas. Bien dans ses baskets, le bonhomme prend alors son pied et peut confortablement se mettre à l'aise au milieu des siens.


Chez Gianluigi Buffon, cet infime caillou ne s'est formé que par un petit calcul mathématique. Avec quatre pions encaissés (dont un penalty) en six matchs (pour deux clean sheets, donc) sur les sept concédés par le Paris Saint-Germain en Ligue 1, l'Italien est allé chercher le ballon dans ses filets environ une fois tous les six arrêts. C'est un bilan beaucoup moins bon que celui de son coéquipier Alphonse Areola (un but tous les onze arrêts), du Montpelliérain Benjamin Lecomte (un but tous les douze arrêts) ou du Lillois Mike Maignan (un but tous les 8,5 arrêts).

Papa débarque


Une statistique toute relative, donc, que personne n'osera reprocher au portier. Parce que ce dernier est plutôt bon quand il se trouve dans les cages, parce que ces chiffres n'influent aucunement sur les résultats du club de la capitale, parce qu'ils ne signifient pas une réalité stricte sur ses performances... et parce que Buffon apporte bien davantage que des sauvetages sur la ligne.



Arrivé gratuitement en France en provenance de la Juventus muni d'une expérience aussi énorme que la durée de sa carrière peut le supposer, le quadragénaire devait partager sa culture de la gagne. Imposer le respect. Rappeler les exigences du métier. Communiquer sur les valeurs d'humilité, de devoir, de civilité et de loyauté (plus de 17 années passées à Turin, tout de même !). Entourer ses nouveaux compagnons qui, au vu de son âge, pourraient être soit ses petits frères soit ses fistons. Autant de missions qu'il est en train de réaliser à la perfection.

Mbappé-Areola, les preuves


La discussion – ou plutôt la leçon de vie donnée à Kylian Mbappé qui refaisait soudainement ses 19 piges au Vélodrome – n'est que l'imposant arbre qui cache la forêt d'enseignement dont fait profiter Buffon. C'est dans ce genre de situation que le jeune attaquant français, dans un premier temps frustré de ne pas être aligné comme titulaire au Stade Vélodrome contre l'Olympique de Marseille, apprend la vie avec ses yeux qui restent des pupilles d'enfant. Tant mieux : c'est exactement ce dont il a besoin pour devenir le meilleur joueur du monde. Tant mieux bis : c'est exactement ce dont a besoin le PSG pour que ses salariés se soumettent à l'entité.


Areola, qui pouvait parfois passer pour un garçon capricieux auparavant lorsqu'il ne goûtait guère aux défis de la concurrence, l'a visiblement bien compris aussi : fabriquer un costume de goal assez solide pour la prochaine décennie de Paris réclame un boulot beaucoup trop dense pour l'élaborer tout seul. La personne qui souhaite porter ce lourd habit avec brio doit être accompagnée, épaulée, préparée par un homme digne de confiance connaissant les rouages d'un tel travail.

Continuer de grandir


Le résultat ? Areola et Buffon partagent le poste main dans la main, et de manière équilibrée pour le moment : six journées chacun en Ligue 1 ; trois matchs de C1 pour le Tricolore qui laisse ce soir sa place à l'ex-Parmesan. Lequel commence donc sa campagne européenne à Naples en raison notamment de sa suspension à la suite du carton rouge écopé lors du quart de finale de la dernière édition face au Real Madrid. Dans une ambiance conviviale et sans le moindre ressentiment, à en croire les propos de l'ancien Bastiais. Alors même que ce système de rotation est habituellement honni par des derniers remparts détestant prêter leurs gants.


Le pire, ou le mieux, c'est que Gigi ne se force pas pour mener à bien les objectifs que Paris lui a tacitement fixés. Charismatique à souhait, le Monsieur utilise son naturel au quotidien pour faire grandir le club en même temps que ses partenaires. L'histoire ne dit pas encore si cela suffira pour soulever une coupe aux grandes oreilles, trophée qui manque aussi bien au PSG qu'à l'homme. Tout quadragénaire qu'il est, ce soir à Naples, Buffon aura une partie de l'avenir du Paris Saint-Germain entre ses pattes. Gigi ou pas Gigi, une boulette de l'Italien serait très mal venue pour un club dans lequel il est arrivé avec l'étiquette d'ambassadeur de l'exemplarité.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 6 heures Premier League : le nombre d'étrangers bientôt être limité ? 53
il y a 7 heures Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 18

Le Kiosque SO PRESS

il y a 10 heures Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21 il y a 10 heures René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 il y a 11 heures Venez regarder un match chez So Foot ! 11
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
il y a 11 heures Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22 il y a 15 heures Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14
À lire ensuite
Rangez vos calculettes !