Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Troyes-PSG (1-2)

Un Navas difficile à déloger

Pour la première en Ligue 1 d’une saison qui s’annonce déjà pénible pour lui, avec la concurrence à venir de Gianluigi Donnarumma, Keylor Navas a sorti un grand match et sauvé les fesses du PSG un paquet de fois contre Troyes. Une habitude désormais pour lui, qui amène une certitude : meilleur joueur de l’Euro ou pas, le jeune Italien aura bien du mal à l’envoyer sur le banc.

Modififié
On n’a pas encore eu droit au très attendu plan serré du diffuseur sur l’un quand l’autre encaisse un but. Tout simplement parce que Gianluigi Donnarumma n’était pas encore sur le banc du Paris Saint-Germain au stade de l'Aube ce samedi soir, lui qui n’est revenu que cette semaine de ses vacances après l’Euro remporté avec l’Italie. Mais nul doute que pendant ce PSG-Troyes, beaucoup ont eu à l’esprit ce duel à venir entre deux des portiers les plus en vue actuellement et qui vont se battre pour une place entre les poteaux du Paris Saint-Germain cette saison. Dans ce duel pour le moment à distance, Keylor Navas a en tout cas envoyé un petit message à son jeune collègue : il y a un titulaire au Paris Saint-Germain, il faudra être meilleur que lui pour le déloger et ça ne sera pas une mince affaire.

Sept tirs cadrés, six arrêts

Comme la saison dernière, le Costaricien a en effet enfilé le costume de sauveur d’un PSG pas très inspiré offensivement et qui a subi de grosses fuites derrière. Les Troyens, très entreprenants, ont plus tiré (quinze fois, contre douze) et plus cadré (sept, contre trois) que les Parisiens et Paris serait revenu de Champagne avec un voire zéro point sans un Navas XXL. Passé le petit accroc de but sur corner d’El-Hajjam sur lequel il ne pouvait rien faire, Navas s’est remis dans sa dynamique de la saison dernière et n’a absolument rien laissé passer. Pas ces deux frappes puissantes de Ripart (28e, 35e), pas les centres venus des deux côtés sur lesquels il a su bien se positionner et surtout pas ces deux tentatives en toute fin de match (de Tardieu puis Ripart, sur le corner qui a suivi). Bilan des 90 premières minutes de Navas en Ligue 1, cette saison : sept tirs cadrés subis, six arrêts et trois points qui portent clairement sa signature.

Navas 1-0 Donnarumma

Dégagé par la petite porte du Real Madrid, où les dirigeants ont d’abord voulu le remplacer par De Gea avant de lui foutre Courtois dans les pattes, Keylor Navas est en train de voir un scénario très similaire se reproduire à Paris. Avec, donc, des dirigeants qui n’ont pas voulu laisser passer leur chance de faire venir à moindre frais le gardien le plus talentueux de sa génération. Un transfert qui vise sans doute à préparer l’avenir, mais qui a pu (et sans doute à juste titre) être interprété comme un manque de respect du club pour son gardien. Lequel a pourtant prouvé à maintes reprises depuis deux saisons qu’il était solide et fiable, au point d’être considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs de l’histoire du club à son poste. Plutôt que de le faire par une story Instagram évasive, Keylor Navas a eu très bon goût de rappeler à tout le monde, sur le terrain, qui il était et qu’on ne l’écartait pas comme ça. Peu importe le schéma autour duquel Mauricio décidera d’articuler cette drôle de concurrence entre son numéro 1 et son numéro 50 cette saison, il se trouve déjà face à un dilemme difficile à résoudre : devoir choisir entre un jeune très prometteur, en pleine bourre, et un vieux briscard infranchissable qui défendra sa place coûte que coûte. Pas terrible, pour l’équilibre du vestiaire. Mais pour la dramaturgie, on a déjà hâte.

Paris dompte Troyes


Par Alexandre Aflalo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Cette fois, la saison parisienne a commencé !






Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 15:30 Les joueurs de Cruzeiro stoppent leur grève 4
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Hier à 12:33 Viens mater PSG – Leipzig lors d’une projection So Foot !
À lire ensuite
Revivez Troyes-Psg (1 - 2)