Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Manchester City

Carton rouge européen sur City

Puni par l'UEFA pour non-respect du fair-play financier après avoir déjà été sanctionné financièrement par le passé, Manchester City est exclu de toutes compétitions européennes pendant deux ans. Mais le club a fait appel, et il en faudra certainement davantage pour ne pas voir le gang de Pep Guardiola en Ligue des champions la saison prochaine.

Pep Guardiola pensait avoir parfaitement préparé les choses. Superbe restaurant booké, meilleure table de l'établissement réservée, apéritif déjà prêt à servir... En cette soirée de Saint-Valentin, l'Espagnol avait mis les petits plats dans les grands pour que son invitée daigne enfin s'offrir à lui. Sauf qu'aux alentours de 19h30, heure du rendez-vous, la convive lui a posé un lapin. Au lieu de trouver deux grandes oreilles en face de lui, il n'y avait qu'une lettre posée dans l'assiette.


Voici le message que le Catalan a pu y lire : « Pep, tu n'y es pas forcément pour grand-chose. Mais j'ai de multiples raisons de ne pas tenir mon engagement, ce soir. Tes employeurs et ton entourage professionnel font trop de bêtises pour que notre histoire tienne sur la durée, je suis désolée. Il se peut donc que lorsque les prochains événements obligatoires qui nous lient s'achèveront, tu ne me revois plus pendant deux ans si les choses en restent là et si tu continues à travailler pour ces gens peu recommandables. En attendant, je te dis au 26 février à Madrid. Et plus, si affinités. Après, qui sait ce qu'il peut se passer à l'avenir... Signée : Madame C1. »

Ils savaient, tout le monde savait


Sur le cul, Monsieur Guardiola ? Pas vraiment. En vérité, il s'y attendait un peu. Comme ceux qui le payent et qui souhaitent enfin ramener la Ligue des champions chez eux - ce que Manchester City n'a jamais réussi à faire, dans son histoire -, l'entraîneur connaissait les risques. Son club s'est donc dit « déçu, mais pas surpris » de la mauvaise nouvelle. Cette dernière a été officialisée ce vendredi, alors que beaucoup d'amoureux observaient le menu qu'ils allaient déguster : la chambre de jugement de l'Instance de contrôle financier des clubs de l'UEFA a exclu le club de toutes compétitions européennes pour les deux prochaines saisons, en plus de le sanctionner d'une amende de trente millions d'euros. Sa faute ? Avoir enfreint les règles du fair-play financier, tout simplement.


Trahis par les révélations des Football Leaks, les Skyblues sont en effet soupçonnés d'avoir eu recours à des contrats détournés et de sponsoring surévalués afin d'alléger leur masse salariale. En surévaluant les revenus issus de ces contrats de sponsoring pré-cités, les dirigeants auraient dépensé beaucoup plus d'argent que ce que l'entité rapportait. Chose interdite par le règlement de ce satané fair-play financier qui a épluché les comptes de la structure entre 2012 et 2016, et qui lui avait déjà coûté soixante millions (dont vingt ferme) en 2014.

Un avertissement inutile


À l'époque, l'UEFA tape sur les doigts de Manchester et de Paris en leur collant un carton jaune chacun : réduction du nombre de joueurs autorisés à jouer la C1 (25 à 21), et des pertes de budget maximum pour les Anglais (pas plus de vingt millions pour 2013-2014 et dix millions pour 2014-2015, la tolérance allant jusqu'à 45 millions de perte cumulée au cours des exercices 2013-2014 et 2014-2015 puis trente millions pour les exercices 2015-2016, 2016-2017 et 2017-2018).



Problème, l'avertissement n'a pas été pris au sérieux par les Citizens. Lesquels ont tout simplement craché sur leur promesse de limiter leurs dépenses durant les mercatos : 72 millions en 2014-2015 en incluant les ventes (alors qu'ils avaient juré lâcher moins de soixante millions), 140 millions en 2015-2016, 180 millions en 2016-2017, près de 100 millions en 2019-2020... Dans ce contexte, les autorités ont semblé dans l'obligation de sortir le rouge pour une expulsion presque immédiate.

Une expulsion à confirmer


N'empêche que les joueurs bleu ciel, actuellement interdits de fouler une pelouse en Coupes d'Europe en 2020-2021 et 2021-2022, ne vont peut-être pas filer aux vestiaires aussi rapidement. Certes, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté la plainte déposée par City qui avait anticipé l'affaire en juin. Mais les Mancuniens ont évidemment fait appel devant le même TAS face à cette forte décision qu'il redoutait, et leurs avocats ne vont pas manquer de subterfuges pour la faire annuler.


Et si l'une des premières « victimes » du fair-play financier s'appelle tout de même l'AC Milan (après Málaga, l'Étoile rouge de Belgrade ou encore Galatasaray), éjecté de la Ligue Europa en 2018-2019, il s'agit cette fois d'une des meilleures équipes du monde qui serait absente de la compétition reine. La punition ne serait pas moins méritée, mais elle ferait encore plus de bruit. Avec des mouvements sur le banc comme dans l'effectif. « Après, qui sait ce qu'il peut se passer à l'avenir » , a néanmoins prévenu Madame C1...

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

PUTACLIC! Simão intronisé entraîneur de Mouscron 13 Hier à 16:11 Vers la création d'une Premier League européenne ? 142
Hier à 15:55 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! dimanche 1 Hier à 15:43 Taye Taiwo rejoint la nouvelle franchise de Palm Beach 23
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
PUTACLIC! Thomas Deniaud meilleur que Van Basten 14
Hier à 12:33 Quand Bruno Martini comparait Guy Roux à une pièce de jeu d'échecs 5 Hier à 11:33 Pedro Martins encense Villas-Boas et félicite Valbuena 9 Hier à 11:12 La magnifique volée de Buballa avec Sankt Pauli 6 Hier à 10:45 Des précisions sur le futur format de la C1 48 Hier à 10:06 Eto'o s'en prend à France Football 26 Hier à 08:54 Une ministre brésilienne demande que Robinho soit immédiatement envoyé de suite en prison 48 Hier à 08:41 Marx Lênin débarque en D2 russe 59