Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // PSG féminines

C’est quoi cette histoire entre Aminata Diallo et Kheira Hamraoui ?

Au lendemain de la victoire face au Real Madrid en Ligue des champions, Aminata Diallo a été arrêtée ce mercredi à son domicile et placée en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’agression subie par sa coéquipière Kheira Hamraoui. Cette affaire vient polluer le monde du football féminin français, qui n’avait vraiment pas besoin de ça.

Modififié
Sur les coups de 12h30 ce mercredi, l’annonce a fait l’effet d’une bombe. L’Équipe informe qu’Aminata Diallo, milieu de terrain du Paris Saint-Germain, a été arrêtée par les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme (BRB) dans la matinée à son domicile de Marly-le-Roi, dans les Yvelines. Le quotidien affirme ensuite que la joueuse a été placée en garde à vue dans le cadre d’une enquête ouverte après l’agression de Kheira Hamraoui, sa coéquipière et concurrente au poste de milieu de terrain. Titulaire ce mardi soir au Parc des Princes face au Real Madrid, Diallo avait pour mission de suppléer l’ancienne Barcelonaise, officiellement absente pour « raisons personnelles » . Ce mercredi, on en sait donc plus sur l’absence d'Hamraoui, en tribune pour cette rencontre : cette dernière aurait été victime d’un guet-apens dans la soirée du 4 novembre, quelques jours après la victoire à Dijon en championnat (0-3).



Invitée, comme toutes ses coéquipières et le staff de l’équipe féminine, dans un restaurant du Bois de Boulogne à Paris, Kheira Hamraoui aurait été prise à partie lorsqu'elle rentrait chez elle, accompagnée de deux coéquipières, dont Aminata Diallo. « Vers 22h30, arrivée près de chez elle, alors qu'elle se trouvait toujours en voiture, conduite par Aminata Diallo, elle a vu surgir deux inconnus, le visage masqué par des cagoules » , confie un proche de la victime à L’Équipe.

Le PSG condamne les violences commises


L’un des malfaiteurs aurait alors réussi à extraire la joueuse de 31 ans de la voiture, avant de la frapper avec une barre de fer au niveau des jambes pendant de longues minutes. Pendant l’agression, sa jeune coéquipière, au club depuis 2016, aurait été retenue par les agresseurs, sans qu’aucune violence ne soit commise sur elle, rapporte l'AFP. Tout le contraire de Kheira Hamraoui, qui « s’est vue poser plusieurs points de suture aux jambes et aux mains » à l’hôpital de Poissy, a affirmé ce proche. Des blessures qui l’ont donc privée de son 100e match avec le PSG ce mardi face au Real, elle qui a fait le choix de revenir dans le club de la capitale après une expérience réussie au FC Barcelone, où elle a notamment remporté la Ligue des champions la saison dernière (Hamraoui avait déjà porté le maillot du PSG de 2012 à 2016, avant de partir à Lyon, NDLR).

« L'un des agresseurs s'est acharné sur Kheira Hamraoui, au niveau de ses jambes, comme s'il voulait l'empêcher d'exercer son métier pour un moment. »

Alors qu’Aminata Diallo est entendue par les policiers de la PJ de Versailles, qui cherchent un éventuel rôle que la milieu aurait pu endosser, un observateur a tenu à exposer son hypothèse. « Cette agression n'a rien de crapuleux, puisque rien n'a été dérobé aux deux jeunes femmes qui se trouvaient dans cette voiture au moment des faits. L'un des agresseurs s'est acharné sur Kheira Hamraoui, au niveau de ses jambes, comme s'il voulait l'empêcher d'exercer son métier pour un moment. La piste d'une rivalité interne au sein du PSG est notamment explorée. » Secoué par cette arrestation, le PSG n’a pas tardé à réagir via un communiqué dans lequel le club « condamne avec la plus grande fermeté les violences commises » , affirme avoir « pris toutes les dispositions nécessaires pour garantir la santé, le bien-être et la sécurité de ses joueuses » et assure qu'il « collabore avec le SRPJ de Versailles pour faire toute la lumière sur les faits » .

En concurrence à Paris et en équipe de France


En attendant les suites de cette affaire, les championnes de France font l’objet d’une surveillance rapprochée par une société de sécurité privée. Mais l’annonce intervient au pire des moments pour le PSG et pour les deux joueuses, actuellement en concurrence en club, mais également en sélection. Boudée pendant plus de deux ans par Corinne Diacre, Kheira Hamraoui avait finalement pu regoûter aux joies de la sélection lors du dernier rassemblement, avant de déclarer forfait à cause d’une blessure au mollet. La sélectionneuse des Bleues avait alors décidé d’appeler... Aminata Diallo pour la suppléer. Cette dernière, qui a un temps de jeu plus conséquent cette saison après deux prêts (aux Royals de l'Utah et à l’Atlético, NDLR), avait fait banquette lors des deux rencontres remportées face à l’Estonie et au Kazakhstan, comptant pour les qualifications pour le Mondial 2023.



Le timing est également très mal choisi pour ce battage médiatique, sachant que les Parisiennes sont dans une semaine cruciale qui les conduira au Groupama Stadium ce dimanche, pour y défier un OL en quête de revanche après la perte du titre de championne de France la saison dernière. Ce remue-ménage autour du club de la capitale vient entacher une image du football féminin encore fragile en France. Mais aussi et surtout écorner la réputation du club de la capitale, dont la section féminine est présentée depuis de nombreuses années comme une équipe conquérante en constante progression. Un sacré coup de poing, qui démontre que le football féminin a aussi ses côtés sombres.

Par Analie Simon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 07:11 LOTO du lundi 29 novembre 2021 : 28 millions d'€ à gagner (cagnotte record) !
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 10:45 Seul remplaçant de son équipe, le coach de la réserve de l'US Granville (R1) entre en jeu 5