S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J24
  • TFC-OM (2-3)

Le Stadium a vibré en violet

Par Tom Binet, au Stadium de Toulouse
Le Stadium a vibré en violet

La venue de Marseille sur les bords de la Garonne était une nouvelle fois l'occasion pour le public toulousain de démontrer sa ferveur retrouvée. Mission accomplie, même si le Stadium a parfois eu le cœur qui balançait.

« Depuis 1993, l’invasion continue. » Le message du tifo toulousain, déployé en bas du virage Brice Taton pour l’entrée des joueurs, était clair : sus à l’envahisseur marseillais, trop habitué à faire sa loi depuis de longues années dans un Stadium largement acquis à sa cause à chaque débarquement des Phocéens sur l’île du Ramier. Ce dimanche, dès l’arrivée du bus des Violets, accueilli dans un capharnaüm de chants, de fumigènes et de feux d’artifice, dans une belle réminiscence des matchs décisifs pour la montée du printemps dernier, le ton était donné. La soirée serait bruyante et agitée.

Tout pour la Garonne

Le début de soirée ne laissait guère de place au doute : la bande de Philippe Montanier serait poussée par une ferveur impressionnante pour essayer de s’offrir pour la première fois le scalp d’un cador du championnat. Dès les échauffements, l’enceinte est pleine comme un œuf, et la première apparition des protagonistes sur la pelouse lance le début des hostilités sonores. Dans le sillage d’une communication pour le moins offensive de la part du club avant la rencontre, la « meilleure tribune du championnat » répond présent : un Stadium garni de presque 30 000 personnes, entièrement violet pour l’entrée des joueurs. Des décibels qui grimperont encore d’un cran avec l’ouverture du score précoce de Dallinga.

« L’ambiance au Stadium était magnifique, même avant le match, dans le bus. Toulouse est une ville de foot maintenant. C’est magnifique », se félicitait Branco Van den Boomen après la rencontre, malgré la déception du résultat. Une réussite globale pour un public qui a peu à peu retrouvé sa fierté à l’échelon inférieur la saison dernière, jusqu’au titre de Ligue 2. Avant de venir l’étaler en Ligue 1 cette année, à la face de tous. Un public qui espérait aussi ne plus revivre les scènes de buts olympiens célébrés jusqu’en virage Taton, symbole d’une ville où l’OM garde une grande popularité.

Du violet… et un peu de blanc, aussi

Un amour pour l’OM que le scénario de la seconde période est venu rappeler. S’ils n’ont provoqué aucune percée de tympans comme la volée tardive d’Onaiwu, les trois buts visiteurs ont fait se lever une large partie du stade. Preuve que malgré la politique de vente du club (avec une priorité d’achat donnée aux abonnés, notamment), l’envahisseur sévit toujours, au moins un peu. Soudainement, le parcage marseillais a réussi à se faire entendre aux quatre coins du brasier, tandis que le but de Cengiz Ünder provoquait une situation confuse. Après avoir vu leurs voisins au cœur bleu ciel célébrer, les Toulousains se levaient à leur tour et chambraient à la vue du drapeau tendu de l’arbitre assistant. Dernier mot sera donné aux Marseillais, derniers debout par petites grappes disséminées çà et là pour voir leur équipe prendre les devants.

« La couleur dominante était le violet ? Ça, on s’y attendait. On a eu un accueil du bus formidable, ils ont encore une fois réussi à nous donner toute cette énergie, soulignait à son tour Philippe Montanier en conférence de presse. Je pense que si les arrêts de jeu avaient été respectés comme il faut, avec nos supporters, on était prêts à revenir au score. Je suis déçu pour mes joueurs, mais aussi mes supporters, même si je pense qu’ils ont vu un beau match de leur équipe ce soir. » C’est là que se trouve la victoire du Téfécé : avoir réussi à faire de nouveau vibrer sa ville pour le ballon rond, derrière une équipe qui continue de progresser, jusqu’à chatouiller le PSG puis l’OM en l’espace de trois semaines. Côté tribunes, le cœur aura balancé jusqu’au bout. À l’image de ces supporters, maillot blanc sur le dos et heureux du dénouement, mais debout pour saluer chaleureusement la sortie du héros local, Branco van den Boomen.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Tom Binet, au Stadium de Toulouse

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Toulouse

Logo de l'équipe Toulouse
Thijs DALLINGA of Toulouse during the Ligue 1 Uber Eats match between Toulouse Football Club and Stade de Reims at Stadium de Toulouse on October 22, 2023 in Toulouse, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)
Thijs DALLINGA of Toulouse during the Ligue 1 Uber Eats match between Toulouse Football Club and Stade de Reims at Stadium de Toulouse on October 22, 2023 in Toulouse, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)
Pronostic Toulouse Nice : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Toulouse Nice : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Toulouse Nice : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1
Logo de l'équipe Toulouse
Angel Di Maria of Benfica Lisbonne, Stijn Spierings of Toulouse Football Club during the UEFA Europa League match between Toulouse Football Club and Sport Lisboa e Benfica at Stadium de Toulouse on February 22, 2024 in Toulouse, France. (Photo by Loic Cousin/Icon Sport)
Angel Di Maria of Benfica Lisbonne, Stijn Spierings of Toulouse Football Club during the UEFA Europa League match between Toulouse Football Club and Sport Lisboa e Benfica at Stadium de Toulouse on February 22, 2024 in Toulouse, France. (Photo by Loic Cousin/Icon Sport)
Frustré par Benfica, Toulouse s'arrête là

Frustré par Benfica, Toulouse s'arrête là

Frustré par Benfica, Toulouse s'arrête là

Actus OM

Logo de l'équipe Olympique de Marseille
Pierre-Emerick AUBAMEYANG of Marseille celebrates his goal during the UEFA Europa League match between Olympique de Marseille and Shakhtar Donetsk at Orange Velodrome on February 22, 2024 in Marseille, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)
Pierre-Emerick AUBAMEYANG of Marseille celebrates his goal during the UEFA Europa League match between Olympique de Marseille and Shakhtar Donetsk at Orange Velodrome on February 22, 2024 in Marseille, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)
Pronostic Clermont OM : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Clermont OM : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Clermont OM : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1