S’abonner au mag
  • Culture Foot – Musique

Neeskens : « France/Pays-Bas, la finale idéale de 1998 »

Propos recueillis par Régis Delanoë
Neeskens : «<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>France/Pays-Bas, la finale idéale de 1998<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>»

Il est né aux Pays-Bas, a grandi au Québec avant de s'installer en Haute-Savoie. Lui, c'est Neeskens, folkeux à voix chaude et douce, façon Nick Drake et Eliott Smith, qui s'avère aussi être un fana de foot. De foot hollandais, forcément.

Neeskens, c’est ton vrai nom ou c’est en rapport avec le joueur de foot ?C’est un hommage à mes origines hollandaises. Je cherchais un nom d’artiste qui puisse correspondre avec cette glorieuse époque du foot des seventies. J’avais Cruyff en tête, mais je trouvais que ça collait pas trop, c’est pas terrible à prononcer, alors j’ai choisi l’autre Johan, Neeskens, le travailleur de l’ombre, le rouage essentiel de l’équipe. C’est mon petit hommage.

Tu es né aux Pays-Bas, mais tu n’y as pas vécu, exact ?C’est ça, mes parents ont déménagé au Québec peu après ma naissance. Là-bas, j’ai d’abord appris à aimer le hockey et le baseball. Puis on s’est installé en France au moment de mon adolescence, et le foot a été une révélation. Aux Pays-Bas, c’était l’époque des Van Basten, Gullit, Rijkaard… Une putain d’équipe. J’étais fier d’être originaire du même petit pays qu’eux. À partir de là ça a été foot à fond, avec en point d’orgue ce match d’anthologie face au Brésil en 1994, avec un Bergkamp de folie (victoire brésilienne 3-2, NDR).

T’es un fan de Bergkamp ?Évidemment. J’ai aussi un faible pour Van Nistelrooy et plus généralement ces numéros 9 qui ont peu de ballons à négocier mais qui touchent le bon pour la mettre au fond. Aujourd’hui il y a Van Persie dans un registre un peu semblable que j’aime énormément. Il a une science du déplacement incomparable et il a su simplifier son jeu. Le petit crochet à l’ancienne, hop, ça suffit. D’une règle générale, je préfère la simplicité aux mecs qui tricotent.

Qu’as-tu pensé du parcours des Oranje à la dernière Coupe du monde ?J’ai aimé, bien sûr. Après on ne va pas se mentir, c’était moins séduisant que par le passé, mais ils ont réussi à trouver une façon de jouer qui convenait pour passer en finale. Cela étant, j’aurais toujours le regret que la génération d’avant n’ait pas réussi à se hisser ne serait-ce qu’une fois en finale. 1994 on en a parlé, mais en 1998 il y a de gros regrets aussi ! Pour moi la finale idéale cette année-là aurait dû être France/Pays-Bas. On se fait encore taper par le Brésil (en demi-finale NDR), mais on aurait dû passer. Souviens-toi l’équipe : Seedorf, Davids, Bergkamp, Kluivert… ça envoyait du jeu. Et la différence par rapport à aujourd’hui c’est que derrière aussi ça assurait : t’avais De Boer, propre, bon relanceur, et puis t’avais Stam le bucheron. En 2000 aussi, c’était notre Euro, on avait une équipe de tarés, on n’avait pas le droit de le manquer. Mais il a manqué une force collective. À cette époque je crois bien qu’il y avait un conflit entre joueurs, avec les gars du Surinam et les autres. Le coach (Frank Rijkaard) n’a pas su fédérer, c’est dommage.

Faut dire aussi que si le beau jeu hollandais est souvent salué, l’état d’esprit des joueurs est pas toujours irréprochable, tu trouves pas ?Mouais, je sais par exemple qu’on dit de van Persie qu’il est égoïste, mais moi je vois qu’il arrête pas de remercier ses partenaires sur un terrain. Depuis quelques temps, il offre des passes décisives, il a pris du plomb dans la tête. Sneijder, ok, on est d’accord, c’est une tête de con, Robben ça m’a l’air un peu pareil… Bon c’est vrai que le Hollandais aime cultiver cette image de tête à claques, ça doit venir de l’éducation : depuis tout petit dans les écoles de formation on leur rabâche que c’est des petits génies, donc à force…

À ton avis quelles sont les chances de la sélection néerlandaise à l’Euro cette année ?On a les moyens de passer avec l’Allemagne en poule (Portugal et Danemark complètent le groupe, NDR), mais après ça va être juste. Comme en 2008 où on avait fait des poules de fou avant de se faire sortir comme des cons en quarts contre la Russie. Pourquoi ? Parce que contrairement à d’autres sélections, on n’a pas deux équipes, on est obligé d’aligner les mêmes joueurs et à force de tirer sur la corde… D’autant que physiquement on n’est pas des monstres, niveau créateurs ça roule mais derrière, il n’y a pas de réservoir. On reste un petit pays quand même et on produit pas toujours des Stam, des de Boer ou des Blind. Devant aussi, il nous faut un van Persie au top de sa forme, ce qui serait un miracle, vu que ce n’est pas encore arrivé en grande compétition.

Tu suis les clubs hollandais aussi ?Bien sûr, avec une préférence pour l’Ajax, rapport à l’âge d’or au milieu des années 90. Cette saison aussi ils sont pas mal du tout, avec de Boer aux manettes, un gars du cru qui connaît la maison, c’est ce qu’il faut. Le championnat hollandais regorge de gros talents. À l’Ajax tu as Christian Eriksen qui est magnifique, élégant, super beau à voir, c’est con qu’il soit pas hollandais. J’adore aussi Jordy Clasie à Rotterdam, un futur tout bon, on dirait un mix entre Seedorf et Davids.

Tu suis le foot français aussi quand même ?Oui, comme j’habite Annecy, je suis Évian Thonon Gaillard, je suis allé les voir jouer l’autre jour contre Marseille, c’était chouette, bonne ambiance. C’est bien ce qui arrive à ce club, même si je me fais pas trop d’illusions : on est dans une région assez aisée où il n’y a pas un fort creuset populaire pour le foot. Tant qu’ETG aura des résultats, il y aura du monde au stade mais ça peut vite retomber. Heureusement les choses se font avec intelligence pour l’instant, notamment au niveau du recrutement. Un mec comme Leroy a encore de très beaux restes.

À voir : Ce soir à L’International à Paris, le 11 mai à Taratata sur France 2

Propos recueillis par Régis Delanoë

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens (0-3)
Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Takefusa KUBO of Real Sociedad and Bradley BARCOLA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint-Germain and Real Sociedad de Football at Parc des Princes on February 14, 2024 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG & Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Près de 200€ à gagner avec PSG &amp; Bayern (+100€ de bonus en CASH offerts) !

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine