S’abonner au mag
  • Bundesliga
  • J11
  • Dortmund-Bayern Munich (1-3)

Le Bayern domine Dortmund

Par Arthur Lejeune
Le Bayern domine Dortmund

Malgré de nombreuses occasions, Dortmund n'a pas pu faire mieux que perdre face à un Bayern efficace. Les Jaune et Noir ont gaspillé, pendant que leurs adversaires ont joué en leader, sans forcer, mais en appuyant au bon moment. Le Bayern s'éloigne et compte désormais six points d'avance sur ses adversaires du jour, troisièmes derrière Leipzig qui a gagné cet après-midi.

Borussia Dortmund 1-3 Bayern Munich

Buts : Bartra (88e) pour Dortmund // Robben (17e), Lewandowski (37e) et Alaba (67e) pour le Bayern

Sur 90 minutes, la différence entre un premier et un deuxième de Bundesliga tient souvent en quelques détails. Comme une talonnade déviée, qui permet à Lewandowski de planter son onzième but de la saison, alors qu’il était jusque-là plutôt brouillon. Comme l’utilisation de son bon pied ou de l’autre. Dortmund contre le Bayern, c’est l’affrontement entre deux équipes offensives, qui comptent sur leurs ailiers pour centrer, ou pour rentrer dans le jeu et allumer le gardien. À ce jeu-là, malgré ses belles performances en début de saison, il y a encore un monde entre Yarmolenko, côté schwarz-gelben, et Arjen Robben, côté bavarois. Le premier a eu deux énormes occasions, mais, forcé d’utiliser son pied droit grâce au bon positionnement de son défenseur, il les a manquées. Le deuxième n’a eu besoin que d’une occasion à la suite d’un service 5 étoiles de James, pour la déposer délicatement au fond d’un énième enroulé soyeux du pied gauche.

Dortmund a des occasions, le Bayern les marque

Le début de la rencontre est engagé, mais aucune occasion en vue. Les deux équipes pressent haut, et aucune des deux n’arrive à atteindre le but adverse. C’est chose faite après le quart d’heure : un centre venu de la gauche est repoussé et revient dans les pieds de Thiago, qui la renvoie dans le paquet. La magie opère alors entre James et Robben : le premier contrôle de la poitrine et dépose pour le second, qui n’a plus qu’à sortir son arme favorite. Arjen Robben + pied gauche + enroulé, le résultat de l’équation est une science quasi exacte : x égal but (0-1).

De son côté, Lewandowski n’y arrive pas : alors qu’il ne reste plus que Sokratis face à lui, il s’emmêle les pinceaux et ne passe pas. Plus tard, il reçoit un bon ballon de Coman et envoie une mine, mais directement sur Bürki. Il aura encore une troisième occasion quelques minutes plus tard. Grâce à un bel appel dans le dos des défenseurs, il est seul, mais laisse à la défense le temps de revenir et perd le contrôle du ballon. Seul contre l’arrière-garde jaune et noir, il doit abdiquer. Dortmund enchaîne aussi les occasions, mais manque de précision. Yarmolenko d’abord, seul devant le portier munichois, dépose du droit, mais Ulreich arrête du pied. La plus belle occasion vient d’une contre-attaque, partie des pieds de Pulisic, qui s’accorde le droit de battre au sprint Kingsley Coman avant de glisser vers Kagawa. Le Japonais crochète Alaba et tire du gauche. Ulreich est pris à contre-pied, mais le ballon frôle le poteau du mauvais côté. Après un début de match compliqué, Robert Lewandowski décide de se rattraper. Le Polonais reprend le bon centre de Joshua Kimmich et sa talonnade est déviée par Weigl. 2-0. Rideau ?

Bartra sauve l’honneur

Au retour des vestiaires, ça redémarre sur un rythme endiablé. Bürki sauve les siens du 0-3 grâce à un arrêt réflexe sur une tête à bout portant de Robert Lewandowski. De l’autre côté, Yarmolenko et Aubameyang se gênent sur un centre de Pulisic, qui en fait voir de toutes les couleurs à Kimmich en ce début de seconde période. Comme en première période, les deux équipes ont des occasions, mais seuls les Bavarois la mettent au fond. Bürki se fait surprendre par un centre d’Alaba que personne ne touche et qui va directement dans le but (0-3).

Dortmund a les jambes coupées et le Bayern contrôle. Histoire d’animer cette fin de rencontre un peu plus ennuyeuse, l’arbitre se blesse et Bibiana Steinhaus croit devoir entrer pour ses dix premières minutes de Klassieker, mais Tobias Stieler peut continuer à siffler. Après un nouveau numéro de Pulisic, qui se sort du piège de trois joueurs adverses, le ballon arrive à Bartra, qui sort un tir enroulé inattendu et sauve l’honneur du BvB. À l’image de la rencontre, Dortmund a encore une occasion pour réduire l’écart, mais Castro est trop court pour redresser le centre de Sancho. Le Bayern s’éloigne déjà pour Dortmund, qui est dépassé par Leipzig et doit se contenter de la troisième place.

Borussia Dortmund (4-3-3) : Bürki – Bartra, Sokratis, Toprak, Schmelzer – Weigl, Castro, Kagawa – Yarmolenko, Aubameyang, PulisicBayern Munich (4-2-3-1) : Ulreich – Kimmich, Süle, Hummels, Alaba – Martinez, Thiago – Robben, Rodríguez, Coman – Lewandowski

Résultats et classement de Bundesliga Retrouvez toute l’actualité de la Bundesliga

Par Arthur Lejeune

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

03
Live : Lyon-Lens (0-2)
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus BVB

Actus BAY

Arjen Robben

Actus R. Lewandowski