S’abonner au mag
  • Ligue des nations
  • Gr. 3
  • Portugal-France

Bleus : voir Lisbonne et sourire

Par Maxime Brigand
Bleus : voir Lisbonne et sourire

Trois jours après sa défaite face à la Finlande (0-2), l'équipe de France a l'occasion de retrouver le sourire samedi soir à Lisbonne avec le retour de ses titulaires. Derrière ce voyage, les Bleus ont un double objectif : prendre la tête de leur groupe de Ligue des nations et se rassurer dans le jeu.

Il y a évidemment les statistiques : mercredi soir, l’équipe de France s’est inclinée à domicile pour la première fois depuis le mois de mars 2018 et a vu une série de seize matchs sans défaite sur son territoire s’arrêter brutalement. Les Bleus n’avaient d’ailleurs plus été séchés par deux buts d’écart à Saint-Denis depuis une défaite face à l’Espagne, en mars 2017. Encore ? Oui, cela faisait cinq ans que Didier Deschamps n’avait pas vu ses hommes enchaîner deux matchs sans victoire au stade de France et encaisser deux buts lors d’une première période disputée à domicile. Mais il y a aussi les images et le visage affiché par Deschamps, dans la foulée de ce match amical pour rien et de trop joué mercredi soir face à la Finlande (0-2). Puis ces mots : « Oui, on a été en dessous de ce que j’attendais. Tout ce qui est générosité, engagement, duels, ils ont mis en face ce qu’il fallait. Nous, pas suffisamment.(…)C’est comme ça, c’est la réalité du haut niveau. J’ai utilisé le terme de piqûre de rappel avec les joueurs. On a pris une bonne gifle. C’est factuel, et je ne vais pas trop m’attarder dessus. Parfois, ça ne fait pas de mal. » Et ça peut même réveiller l’orgueil. Si ce match amical restera pendant quelque temps rangé au fond des crânes, il ne doit évidemment pas donner envie de tout envoyer au feu. Il doit avant tout pousser ceux qui ont décidé de sa tenue à se regarder dans une glace, ce France-Finlande ayant été marqué au-delà du score par le manque de jus global de ses acteurs, et doit aider Didier Deschamps à retravailler sa logique de groupe. Car, à l’heure de voir les Bleus se frotter au Portugal à quelques mois de l’Euro, la principale angoisse est là : ce groupe ne possède pas de marge.

Ne pas oublier de jouer

Partant, comment aborder ce match à Lisbonne ? Avec méfiance, d’abord, le match aller, joué mi-octobre, ayant débouché sur une immense déception. On s’attendait à beaucoup, entre une équipe de France championne du monde et un Portugal champion d’Europe, on était reparti de Saint-Denis avec peu, voire rien du tout. Les Bleus avaient alors manqué de vitesse et d’imagination (déjà), puis s’étaient trop souvent encastrés dans l’entonnoir posé dans l’axe par des Portugais impeccables dans leur organisation défensive. Au cœur d’un système pensé pour le faire briller, Antoine Griezmann s’était fait des nœuds au cerveau et en avait fait d’autres sur le terrain en cherchant à ouvrir des portes fermées à lui tout seul. Souvent trop bas, le joueur du Barça avait disparu en même temps que l’intérêt d’une rencontre à l’issue rapidement lisible, même si Lucas Hernandez avait dû intervenir en héros devant Cristiano Ronaldo en première période. Derrière, l’équipe de France était allée se rassurer en Croatie (1-2) grâce à un très bon début de match, mais n’avait pas totalement dissipé les doutes sur son incapacité à faire le spectacle et à engendrer des émotions, même si Paul Pogba avait sorti une merveille d’ouverture pour Lucas Digne sur le deuxième but inscrit par les Bleus à Zagreb. Ce qui nous ramène à ce déplacement au Portugal et à son objectif premier : à trop vouloir gagner, il ne faudrait pas oublier de jouer face à une sélection actuellement en feu.

« C’est vague, je sais… »

Depuis le début de la semaine, Didier Deschamps ne s’en cache pas : son esprit a voyagé à Lisbonne avant son corps, et le sélectionneur a cherché à préserver les forces et les énergies de son groupe pour qu’il soit le plus frais possible pour ce rendez-vous étiqueté « décisif ». Reverra-t-on le 4-4-2 à plat du milieu de la semaine ? Sans doute pas, les forces en présence laissant présager un retour du 4-2-3-1 avec un trio Coman-Griezmann-Mbappé pour soutenir Olivier Giroud. Un cran plus bas, il faut également s’attendre à un autre retour : celui de N’Golo Kanté, qu’on a vu tirer la tronche pour la première fois mercredi face à la prestation de ses potes et qui n’a absolument pas été éclipsé par un Steven Nzonzi bien trop neutre. À ses côtés, Deschamps pourrait de nouveau aligner un Pogba pourtant patraque. Interrogé vendredi sur la Pioche, le sélectionneur ne s’est pas planqué : « Oui, Paul n’est pas au mieux de sa forme, et c’est loin d’être idéal. Je le savais avant, et le match face à la Finlande devait lui servir à reprendre du rythme. Avec ce qu’il s’est passé, c’est difficile d’en retenir du positif. Paul ne traverse pas sa meilleure période et, comme tous les joueurs qui vivent une situation difficile en club, il est aussi affecté sur le plan mental. » Ces retrouvailles avec le Portugal peuvent-elles avoir l’effet d’un Guronsan ? À voir. En attendant, Didier Deschamps espère voir des buts, affirme ne pas venir à Lisbonne « pour subir » et choisir son système pour « bien défendre et être le plus dangereux pour l’adversaire ». « C’est vague, je sais… », s’est-il excusé avant de quitter l’apéro médiatique vendredi soir, entretenant une drôle d’impression : difficile de trouver le sens caché derrière les choix du sélectionneur. Lui l’affirme pour autant : il sait où il va. En marge des débats sur le jeu, mais la quête de la gagne dans la tête. Le train continue d’avancer.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Maxime Brigand

Articles en tendances
14
Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)
  • C1
  • Quarts
  • Barcelone-PSG
Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)

Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)

Revivez la victoire de Paris à Barcelone (1-4)
11
Revivez Manchester City - Real Madrid (1-1)
  • C1
  • Quarts
  • Manchester City
  • Real Madrid
Revivez Manchester City - Real Madrid (1-1)

Revivez Manchester City - Real Madrid (1-1)

Revivez Manchester City - Real Madrid (1-1)
43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
  • Ligue 1
  • J29
  • Lyon-Brest (4-3)
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
10
Revivez la qualification de l'OM face à Benfica (1-0)
  • C3
  • Quarts
  • OM-Benfica (1-0, 4-2 TAB)
Revivez la qualification de l'OM face à Benfica (1-0)

Revivez la qualification de l'OM face à Benfica (1-0)

Revivez la qualification de l'OM face à Benfica (1-0)
21
Revivez Lille-Aston Villa (2-1)
  • C4
  • Quart de finale retour
  • Lille-Aston Villa
Revivez Lille-Aston Villa (2-1)

Revivez Lille-Aston Villa (2-1)

Revivez Lille-Aston Villa (2-1)
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
10 Ousmane DEMBELE (psg) during the UEFA Champions League Quarter-finals match between Paris and Barcelona at Parc des Princes on April 10, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
10 Ousmane DEMBELE (psg) during the UEFA Champions League Quarter-finals match between Paris and Barcelona at Parc des Princes on April 10, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Paris sportifs
Pronostic Barcelone PSG : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic Barcelone PSG : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic Barcelone PSG : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)
Logo de l'équipe Bayer 04 Leverkusen
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Bundesliga
  • J29
  • Leverkusen-Brême (5-0)
Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

France

Portugal