S’abonner au mag
  • Ligue des nations
  • Gr. 3
  • Portugal-France

Foutez donc la paix à Moussa Sissoko !

Par Mathieu Rollinger
Foutez donc la paix à Moussa Sissoko !

Puisqu’il n'y aurait pas assez de combats à mener dans la vie, une croisade semble s’être lancée contre la présence de Moussa Sissoko en équipe de France, alors qu'il ne fait que son travail en honnête ouvrier. Certes, il n'a pas brillé face à la Finlande, comme l'ensemble de l'effectif. Donc s'il vous plaît, laissez bosser la Mouss'.

Ce n’est pas avec un tournevis qu’on construit Versailles. Ce n’est pas avec un critérium que l’on peint La Liberté guidant le peuple. Ce n’est pas avec un tire-bouchon qu’on réussit une choucroute. Il faut bien plus pour faire un chef-d’œuvre. Pourtant, on ne peut rien faire d’abouti si on ne possède pas ces ustensiles dans sa boîte à outil, sa trousse ou son tiroir de cuisine. Il en va ainsi pour Moussa Sissoko, pièce indispensable dans l’attirail du sélectionneur.

Il faut le dire : mercredi face à la Finlande, le couteau suisse de Didier Deschamps était mal aiguisé, rendant une copie assez inquiétante. On l’a vu manquer ses volées, être timoré sur ses percées balle au pied, et même se distinguer par un carreau digne de Philippe Quintais. Certains retiendront uniquement cette perte de balle au milieu de terrain à la demi-heure de jeu, qui occasionne l’ouverture du score de Marcus Forss. Mais pourquoi détacher cette individualité plus qu’une autre dans cette défaillance collective ? Pourquoi mettre sur les larges épaules de Moussa Sissoko tout le poids d’un match bâclé ?

Le moussamètre

Rien que sur la fatidique action de la 28e minute, on pourrait tout autant incriminer Clément Lenglet, qui envoie son partenaire au casse-pipe au milieu de quatre adversaires, quand d’autres partenaires jouaient à cache-cache.

Moussa a été mauvais, mais il a gagné plus de duels (53%) que N’Golo Kanté (43%) ou Paul Pogba (44%), a une réussite comparable à la passe (82%) que son pendant à gauche Marcus Thuram (85%). Alors au lieu de considérer le joueur de Tottenham comme un boulet ou comme le symbole de l’immobilisme de Deschamps, il faudrait plutôt le considérer comme le baromètre des Bleus. Une bulle d’air dans le niveau, un mètre étalon, bref un outil qui doit permettre de savoir où en sont les troupes. On parle d’un mec qui fréquente Clairefontaine depuis 2009 et un match contre les îles Féroé sous l’égide de Raymond Domenech, rangé au placard sous Laurent Blanc et remis au goût du jour par Deschamps. Ainsi, quand Moussa Sissoko est sur le terrain, c’est parce qu’il représente une assurance, une garantie du haut de ses 64 sélections. Longtemps, cet homme a servi de tuteur dans la croissance de ce groupe, permettant à cette équipe de pousser droit et à son rythme. Soldat modèle et fidèle équipier, le joueur de 31 ans s’est certes laissé décrocher du groupe de tête après cette finale perdue contre le Portugal à l’Euro 2016, avant de laisser ses leaders s’imposer en haut du col en Russie.

Aujourd’hui, le constat est le même : l’ancien Toulousain ne vole la place de personne dans cette sélection. Au contraire, il a le mérite de colmater les brèches. Mbappé est arrivé blessé, Fekir et Aouar ont déclaré forfait, Ousmane Dembélé est en phase reconquête, Lemar a disparu de la circulation, Thauvin reste sur le bas côté, Tolisso a été préservé, Coman touché lors du dernier entraînement, Matuidi est en pré-retraite au pays de Joe Biden… Moussa Sissoko, lui, est là. Et personne ne peut se sentir floué. À part peut-être Jonathan Bamba ? Benjamin Bourigeaud ? S’il vous plaît, pas trop de nouveaux à la fois. Didier Deschamps a besoin de sa part de stabilité. Et s’il y a de grandes chances que Moussa Sissoko soit sur le banc au Portugal, c’est justement une bonne nouvelle : l’homme à tout faire n’aura plus qu’à attendre sans broncher qu’on le sollicite pour un énième dépannage.

Dans cet article :
Futsal : l’équipe de France s’offre le scalp du Brésil
Dans cet article :

Par Mathieu Rollinger

Ligue des Nations - Portugal-France
Articles en tendances
23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
  • C1
  • Quarts
  • PSG-Barcelone
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
  • Ligue 1
  • J29
  • Lyon-Brest (4-3)
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
Logo de l'équipe Manchester City
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport)   Photo by Icon sport   - Photo by Icon Sport
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) Photo by Icon sport - Photo by Icon Sport
  • C1
  • Quarts
  • Real Madrid-Manchester City (3-3)
Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable
Logo de l'équipe Bayer 04 Leverkusen
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Bundesliga
  • J29
  • Leverkusen-Brême (5-0)
Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen
22
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
  • Ligue des champions
  • Quarts
  • Arsenal-Bayern
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

France

Moussa Sissoko

13
Revivez la victoire de Lyon à Nantes
Revivez la victoire de Lyon à Nantes

Revivez la victoire de Lyon à Nantes

Revivez la victoire de Lyon à Nantes
20
Pierre-Emerick AUBAMEYANG of Marseille celebrates his goal with Iliman NDIAYE during the UEFA Europa League match between Marseille and Villarreal at Orange Velodrome on March 7, 2024 in Marseille, France.(Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Pierre-Emerick AUBAMEYANG of Marseille celebrates his goal with Iliman NDIAYE during the UEFA Europa League match between Marseille and Villarreal at Orange Velodrome on March 7, 2024 in Marseille, France.(Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
Revivez Marseille-Nantes (2-0)

Revivez Marseille-Nantes (2-0)

Revivez Marseille-Nantes (2-0)
02
Revivez Nantes - PSG (0-2)
Revivez Nantes - PSG (0-2)

Revivez Nantes - PSG (0-2)

Revivez Nantes - PSG (0-2)