Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Demies
  3. // Manchester City-PSG

Ander Herrera, le soldat dont le PSG a besoin

Second couteau assumé, Ander Herrera n’en est pas moins l’un des joueurs les plus utilisés par Thomas Tuchel puis Mauricio Pochettino cette saison. Avec la suspension d’Idrissa Gueye, l'Espagnol serait la solution qui apporterait le plus de continuité dans l’organisation parisienne, avec un profil relativement similaire au Sénégalais.


C’est le joueur que personne ne mettrait dans le onze de départ avant le coup d’envoi, mais qui, au chausse-pied, est quand même arrivé à rentrer ses quarante matchs dans la saison. Et pourtant : comme la saison dernière lors du Final 8, qu’il a disputé quasiment dans son intégralité en tant que titulaire, le second choix par excellence Ander Herrera pourrait bien se retrouver dans les premiers rôles du PSG au moment le plus important de sa saison. C’est, en tout cas, l’une des alternatives qui se présentent à Mauricio Pochettino pour pallier la suspension d’Idrissa Gueye, brillant lors de la double confrontation face au Bayern, mais exclu au Parc contre Manchester City. Et c’est, sans doute, celle qui apporterait le plus de continuité à son équipe : même si l'Argentin a évoqué en conférence de presse après Lens réfléchir à faire descendre Marco Verratti d’un cran, et donc ajouter un autre offensif à son quatuor d’attaque, le polymorphe Herrera est sans doute celui dont le profil se rapproche le plus du Sénégalais, avec une activité physique qui pourrait s’avérer précieuse au milieu de terrain.

The « sub » way

Ander Herrera représente un petit paradoxe dans la saison du Paris Saint-Germain. Il en est le troisième joueur le plus utilisé en nombre de matchs joués (40 apparitions, donc, le huitième en minutes de jeu avec 2253 unités) derrière Mbappé et Gueye. En nombre d’apparitions comme de minutes, il a plus joué, au même poste, que Gueye (40 matchs aussi, 2224 minutes), Danilo (36, 2220 minutes) et Verratti (30, 2087 minutes). Mais avec 19 entrées en jeu (plus haut total de l’effectif parisien), l'Espagnol a fait près de la moitié de ses apparitions cette saison en tant que remplaçant. C’est déjà bien mieux que la saison dernière, durant laquelle il n’avait empilé qu’une petite vingtaine de matchs et avait été miné par des blessures. Cette saison, tout en gardant son état d’esprit irréprochable, il est dans un très bon rythme et, à 31 ans, n’a rien perdu de sa mobilité et de son agressivité. Sans aller jusqu’à lui accoler le préfixe « super » , Ander Herrera est à Paris le « sub » par excellence, qui remplit sans broncher son rôle de parfait soldat au service de l’équipe et de ses intérêts (sur et en dehors du terrain, au point qu’il est affectueusement qualifié de « directeur de la communication » du club par une partie de la communauté parisienne). Dans un altruisme qui le définit bien : « Ma plus grande vertu, c’est mettre mes qualités au service du collectif, et ce dans n’importe quelles circonstances, estimait-il dans le SO FOOT #171, paru en novembre 2019. Si un jour l’équipe a besoin de défendre de manière compacte, j’essaie de boucher les espaces, de resserrer les lignes un maximum par mon activité. Si l’équipe veut faire un pressing haut, j’essaie d’être le premier à exercer la pression sur l’adversaire, jusqu’au gardien adverse s’il le faut. Ma première qualité c’est ça, penser toujours au bien du collectif plutôt qu’au mien. Si je ne pensais qu’à ma pomme, j’aurais fait du tennis. »


PSG, la chasse est ouverte

Le défenseur du football vrai face aux mutins de la Superligue

Une adaptabilité tactique et une dalle de ballon dont Paris aura bien besoin contre Manchester City, ce mardi. Avec un retard à combler à l’Etihad après la défaite lors du match aller (1-2), Ander Herrera propose autant cette garantie d'avaler les kilomètres pour harceler le porteur, comme on a vu Gueye si bien le faire en première période du match aller, que cette vision et ces qualités pour lancer les offensives parisiennes. Ces dernières semaines, le Basque a enchaîné des performances de très bon niveau, contre Saint-Étienne (où il dépose un long ballon sublime pour Mbappé sur l’égalisation parisienne) puis contre Angers en Coupe de France et encore contre Metz (et toc, rebelote). Là où Danilo Pereira avait été immense dans un rôle très défensif contre le Bayern, face à une équipe qui a acculé les Parisiens à l’entrée de leur surface une bonne partie de la double confrontation, sans doute qu’Herrera, si Pochettino choisit de l'aligner, serait la solution la plus naturelle pour un PSG qui, on l'espère, aura l'ambition d'avoir un peu le pied sur le ballon. Surtout qu’Ander a un message à faire passer : il y a deux semaines, l’Espagnol avait été l’un des premiers joueurs établis dans un grand club européen à prendre position contre le grand cirque de la Superligue, porté notamment par Manchester City. Si Paris veut prouver que ce genre d’idées se combat avant tout sur le terrain, nul doute qu'Herrera se présentera sur le champ de bataille avec le couteau entre les dents.

Par Alexandre Aflalo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi