Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Jongles : 24h chrono !

Jongler pendant 24h sous forme de relais, c'est le pari totalement fou réussi par le club des Léopards de St-Georges, dans l'Orne, à l'occasion du Vrai Foot Day. Quatre-vingts participants et une nuit entière à taper dans le cuir, entre fatigue, douleurs musculaires et parties de Dragster.

Modififié
« Lundi matin, j'ai dû aller chercher du berocca boost, histoire de faire le plein de vitamines C. Un copain n'est pas allé au taf lundi ni mardi parce qu'il avait attrapé froid dans la nuit. » Community manager des Léopards, Étienne L'Huissier est à l'origine de cette idée folle de se lancer le week-end dernier dans 24h de jongles. Une nuit qui aura laissé quelques traces sur les organismes. « Je crois que l'idée m'est venue après un tournoi qui s'organise sur 24h du côté du Mans (à l’ES Moncé-en-Belin dans la Sarthe, NDLR), ça m'a mis sur la piste, explique-t-il. On n'a pas eu un gros travail à faire pour convaincre, on savait qu'on aurait du monde dans la nuit. Le fait d'annoncer qu'il y aurait une buvette, ça a facilement convaincu les gens de venir. » Résultat : 78 participants au total et 400€ récoltés pour l'opération Octobre rose par les Léopards de St-Georges, un club dont l'emblème vient du logo de la première entreprise à l'avoir sponsorisé. Et du drapeau normand, aussi un peu.

En concurrence avec le Why not club cabaret


Vendredi 8 octobre 18h : l'heure de déclencher le chrono du côté de Saint-Georges avec les deux vice-présidents du club, Denis Lecornu et Jean-Marie Rochais, qui inaugurent le défi avec les premières jongles. Pour passer la nuit, tout est prévu. « On avait installé dans le club-house la buvette, le ping-pong, les fléchettes, le baby foot et quelques jeux de société dont Dragster, un jeu où il faut faire avancer des voitures de Formule 1 avec une bille, décrit Étienne L'Huissier. Il y a eu des tournantes toute la nuit, des concours de fléchettes. Dehors, on a mis en place la pétanque et le palet breton. Ça a donné une ambiance très sympa ! »



Toute la nuit, les joueurs des trois équipes seniors que comptent les Léopards de St-Georges, 250 licenciés, se relaient sur le terrain pour faire virevolter le ballon. « Je suis arrivé vendredi après-midi au stade et suis reparti dimanche à 1h du matin... C'était un peu mon camping pour le week-end, rigole encore Étienne L'Huissier. Une partie nous ont quittés à 2h parce qu'il y avait la réouverture du Why not club cabaret, qui était fermé depuis la Covid. C'est un peu la boîte du coin, où on peut retrouver les joueurs des autres clubs pour parler foot les vendredis soir. À ce moment-là, on est passés d'une quarantaine à une quinzaine de personnes, mais ça n'a pas été trop dur, car on le savait à l'avance. Un joueur fêtait son anniversaire, donc on était préparés à ça. En revanche, deux ou trois personnes qui ne voulaient pas y aller au départ ont cédé à l'appel, dont celui qui avait le matériel pour le live. C'est pour ça qu'on a dû le couper et ne reprendre que le lendemain après-midi... »


Coup dur pour l'équipée, qui va tout de même réussir à tenir toute la nuit. Et être récompensée en assistant à l'exploit d'Hugo Kalinski, qui fait tomber le record de jongles dès le petit matin : 1404. « Je suis un compétiteur, se décrit l'intéressé. En arrivant à l'entraînement le vendredi soir, le record était de 906. Je me suis dit que je voulais le battre et après l'entraînement, j'ai fait 909 jongles. Ensuite, le record a été à nouveau battu, donc je suis revenu à 8h30 le lendemain avant de partir coacher les U11. » Fort. Au club depuis quatre ans, le joueur de l'équipe première poursuit : « J'ai arrêté parce que j'avais trop mal aux jambes, c'est ça qui m'a fait perdre la concentration et tomber le ballon. » Le tout après une grosse vingtaine de minutes d'efforts pour le jeune homme, salarié du club en alternance pour devenir éducateur sportif. « Je fais des jongles depuis que je suis tout petit, même chez moi des fois je prends un ballon et je jongle pendant 10-20 minutes pour essayer un geste. À l'entraînement entre chaque exercice, je me mets à jongler. »

La fameux Hugo

« Les douleurs sur l'extérieur de la fesse »


Pour autant, tout n'a pas été simple. « La nuit s'est plutôt bien passée, mais s'il n'y avait pas eu de tennis-ballon, on n'aurait jamais tenu, poursuit Étienne L'Huissier. Il y a un moment vers 4h30 où on a senti que c'était compliqué. Heureusement, un joueur du club est venu jongler une heure avant de commencer sa journée de travail à 6h. Finalement, le moment où on a eu le plus de mal, c'était vers 13h parce qu'il n'y avait aucun match dans l'après-midi, et nous, on n'avait clairement plus rien dans les pattes. (Rires.) On a eu 2-3 petits trous de 5 ou 10 minutes. » Aïe Aïe Aïe. Il faut dire que la douleur était trop forte. « J'ai fait mon objectif de 1000 jongles et je ne suis pas allé une seule plus loin parce que je ne pouvais plus. Les douleurs, tu les sens venir, notamment sur l'extérieur de la fesse, on sent la petite crampe qui arrive. Mais le pire, ça a été pour le match du dimanche. »



Quoi qu'il en soit, le bilan est très positif. « On a eu plusieurs joueurs des clubs alentours, conclut Étienne L'Huissier. Même les voisins de mes parents sont venus et le maire de Saint-Georges-des-Groseillers s'est essayé à quelques jongles ! Et puis le samedi matin, on a eu quelques parents qui ont jonglé aussi, parce qu'il y avait un plateau U9 qui se jouait à St-Georges. C'était un peu deux salles, deux ambiances entre ceux qui venaient de se lever et ceux qui n'avaient pas dormi. » Comme au Why not club cabaret, finalement.

Par Tom Binet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié





Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 18:00 Live twitch : célébrations mythiques et montées/descentes
Hier à 12:09 Le FC Fontenay-le-Fleury rend hommage aux femmes qui ont marqué l'histoire 15
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi