Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // TV
  2. // Top Chef
  3. // Épisode 15

Top chef saison 13 : les notes de l'épisode 15

Les quarts de finale commencent, le garde-manger est vide, alors on tape dans le bac à fleurs du parking.

Nous avions légèrement grimacé la semaine dernière en apprenant le final four surprenant de cette fin de saison. Comme si les candidats nous avaient entendus depuis le passé, ils se sont donc tenus à carreaux au fil de trois épreuves assez délicates. Aucune disgrâce, de belles réalisations, et en contrepartie pas un épisode des plus funs. Il faut savoir ce que l’on veut.


Dans ce groupe, Louise est clairement la bassiste et Arnaud le batteur.

Les seuls gros vices restants de Top Chef, c’était les coupures pub avant chaque grande séquence, et une science toujours hyper compliquée des comptages de score, attributions des points et éliminations, élaborés avec le CERN. Même là, on est un peu déçu pour ces phases parce que c’est désormais très simple, avec la mise en place d’un système de pass en carton imprimés à l’Epson que l’on obtient à chaque victoire. Deux pass, et c’est gagné pour les demi-finales.


Épreuves 1 & 2 : Feuille to the fleur, I was sure



Un jour parfait : Mauro Colagreco a quitté son établissement face à la mer pour venir prendre l’air, et proposer deux épreuves en apesanteur : une entrée à base de fleur, un dessert à base de feuille. Deux pass Epson à la clé.

Nous allons spoiler tout de suite ce que vous savez déjà : Arnaud, dont le parcours a parfois oscillé, tient une forme olympique et va réaliser un hold-up sur tout l’épisode, suivi de près par Louise, régulière dans le haut du classement depuis déjà quelque temps. S’il s’avérait que la finale de cette saison était une Louise vs Arnaud, les monteurs et monteuses de l’émission ont dû bien se presser le citron pour voiler le signal sur cet épisode tant les deux candidats ont dominé les épreuves.

Les Fleurs

  • Pascal
  • Pascal ne démérite pas. Celui qu’on moquait gentiment en robot technicien sans supplément d’âme en début de saison a évolué en élaboration et créativité (ou alors le dernier firmware qu’on lui a installé est vraiment ouf). Il réalise un tartare d'huîtres aux fleurs, siphon aux pistils et tuiles de pétales de fleurs, équilibre d’un crémeux de fleurs (fleur d’ail, marguerite, pensée et bourrache).

    Les Fleurs de Pascal
    Note de la rédaction
    7
    Note des lecteurs
    7.4Moyenne de 275 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Le résultat est assez fin, passe sans problème. Malheureusement, contrairement aux épreuves habituelles, il ne s’agit pas de passer, mais de gagner.

  • Louise
  • Louise ne nous sert pas un herbier de 200 fleurs : si vous parcourez les plats de son Boubou’s à Lisbonne, vous croiserez souvent la capucine qu’elle utilise en condiment et dont elle connaît bien le goût et les alliances. La Franco-Portugaise attaque donc full capucine avec une glace au scamorza fumé pollen, fleurs de capucines farcies au pesto de capucine, huile de ciboulette et capucine, câpres frites et crumble de noix. Déconseillé aux personnes allergiques à la capucine.

    Les Fleurs de Louise
    Note de la rédaction
    7
    Note des lecteurs
    5Moyenne de 305 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Mauro Colagreco est « vraiment ébloui par ce tableau printanier » . C’est dit.

  • Sébastien
  • Ici, le visuel de son plat divise. Sa gelée aux fleurs de souci et chrysanthèmes, colorée à la fleur de pois papillon bien bleue, accompagné d’un sabayon aux fleurs de souci et tartare de Saint-Jacques, passe soit pour un chef-d’œuvre chromatique, soit pour un imprimé de tablier de la RDA.


    Les Fleurs de Sébastien
    Note de la rédaction
    6
    Note des lecteurs
    5.3Moyenne de 278 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    La proposition de Seb a peut-être moins de profondeur technique que celle des copains.



  • Arnaud
  • Jacques Maximin aurait pu signer ce plat, avec cette fleur de courgette farcie à la crème de courgette et pétales de soucis, lard de Colonnata, audacieuse crème de parmesan bien vénère et huile de safran. Ce dispositif d’une fausse simplicité est équilibré de trois crèmes à trois couleurs, souci, pensée, tagète.


    Les Fleurs d'Arnaud
    Note de la rédaction
    8
    Note des lecteurs
    7.6Moyenne de 289 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Maura Colagreco loue une « assiette de quart réussi, d’une beauté rare et d’un équilibre extraordinaire » .
  • Première place et premier pass Epson !


  • Les Feuilles

  • Louise
  • On se demande ce que les haters de Louise vont pouvoir reprocher à ce dessert implacable, qui mélange de l’audace, de la technique et même un petit côté branlo/comfort food qui lui enlève toute prétention : granité au shiso, extraction d’oxalis, glace à l’eucalyptus, vinaigrette d’amandes fumées, huile de capucine, chouchous de pistaches, et un spongecake aux pistaches réalisé au micro-ondes (spoiler : on prédit un gros retour de la cuisine au micro-ondes des 90s dans les années à venir).

    Les Feuilles de Louise
    Note de la rédaction
    9
    Note des lecteurs
    5.7Moyenne de 306 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Le résultat est, de la bouche même de Colagreco (qui jouera au Zénith du Grand Nancy le 28 juin prochain) « d’une beauté incroyable, très gourmand, on est dans l’herbacé pur » .
  • Première place et premier pass Epson !

  • Arnaud
  • Le postulat est rigolo, dommage qu’Arnaud en fasse des caisses et transforme ce clin d’œil malin en coussin péteur : la chartreuse contenant 130 plantes, son simple usage dans ce dessert en fait un recordman pour la composition végétale. Avec cette chartreuse, il réalise un soufflé glacé sobre et élancé, accompagné d’un granité de roquette, salade de roquette et d’oxalis, huile de menthe, et une crème anglaise au tabac et poudre d’ortie. Les ingrédients choisis sont puissants, élégants, le minimalisme du dessert impeccable.


    Les Feuilles d'Arnaud
    Note de la rédaction
    9
    Note des lecteurs
    7.8Moyenne de 286 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Colagreco : « Magnifique, extraordinaire, parfait, le niveau est très haut ! »
  • Deuxième place, mais cartouche manquante.



  • Pascal
  • Au premier abord, on n’a pas sauté au plafond pour ce gâteau aux fruits secs, fromage frais au citron et feuilles de citronnier confites, pauvrasse en herbes comparé aux autres, et un peu sobre dans le plaisir promis. Après avoir tenté de faire manger des feuilles de citronnier à Etchebest, seul moment hilarant de l’épisode, Pascal s’oriente finalement sur des ingrédients mangeables comme la feuille de cerisier sakura.


    Les Feuilles de Pascal
    Note de la rédaction
    7
    Note des lecteurs
    6.7Moyenne de 263 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Le plat n’est cependant pas dépourvu de qualités, il possède une vibe automnale japonisante, un végétal presque morbide, entre l’artichaut de Jérôme Banctel et Jujutsu Kaisen.



    Ce magicien déroule de sa bouche des feuilles de citron interminables.

  • Sébastien
  • Pas d’échec non plus, aucune disgrâce pour cette glace parfumée au géranium, meringue italienne parfumée au thé vert flambée et huile de géranium, une mini omelette norvégienne très herbacée, qui plaît également au juge, mais ne suffit pas.


    Les Feuilles de Sébastien
    Note de la rédaction
    7
    Note des lecteurs
    6Moyenne de 251 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note



    Épreuve 3 : Cachez-moi ce kiff



    Stéphanie Le Quellec débarque sur le plateau avec plein d’exigences sur le plat à réaliser : elle souhaite un plat à l’air neutre, l’air de rien, qui à la découpe puisse la surprendre, mais sans détonations et sans insectes vivants à l’intérieur. La contrainte est tendax et nous semble difficile, mais quand elle réalise un exemple en mettant de la purée de pomme de terre dans du pain, on se dit que finalement ça va aller. Ce qui nous a moins plu, c’est qu’en dégustation, au lieu de couper délicatement les plats proposés, décaler gentiment les portions pour admirer les tranches contrastées, le jeu de couches, Stéphanie Le Quellec y est allée à la massue, disséquant et écrasant les cœurs des plats pour les laisser éclater dans l’assiette. On n’est pas réalisateurs de l’émission, mais on a raté de belles images.


    Ce n’est pas un massacre, mais une « dégustation spéciale » (специальная дегустация).

  • Arnaud
  • Le Xhendremaelois est décidément très méditerranéen ce soir, en nous proposant, camouflé dans une focaccia au barbecue, une préparation de tomates confites, oignons caramélisés, tombée de roquette, basilic, anchois et olives. Le tout, grâce à un montage en dessert finement réalisé avec une chantilly de burrata, a de la gueule, mais manque un petit peu de sophistication.


    Arnaud
    Note de la rédaction
    7
    Note des lecteurs
    7.7Moyenne de 259 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Le Quellec défonce l’ouvrage à la fourchette et salue un « très joli travail » . Arnaud remporte l’épreuve, mais cela aurait pu être tout aussi bien Louise ou Seb qui ont réalisé un travail équivalent, certes sans le dressage ingénieux.
  • Deuxième pass, qui envoie Arnaud en demi-finales !

  • Louise
  • Alors que cet épisode permettait à chacun des candidats de retrouver des proches, la grand-mère portugaise de Louise, elle, est déjà venue à plusieurs reprises par le biais de ses recettes réinterprétées par la candidate. Pour cette épreuve, c’est le bacalhau à Brás qui est à l’honneur, dans une coque de pommes paolo frites renfermant la morue confite, un confit oignon ail, sauce olives noires, le tout surmonté de feuilles d’oxalis. Louise y ajoute un coulis persil coriandre pour casser le gras, injecté dans un jaune d’œuf bien liant.


    Louise
    Note de la rédaction
    7
    Note des lecteurs
    5.3Moyenne de 278 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Gourmand et efficace, au détriment d’une finesse extrême.

  • Sébastien
  • Sébastien joue aussi la carte ultralocale, en adaptant cette fois l’endive au jambon, dans un pressé d’endives, de pieds de porc au jambon, béchamel dans un carré de feuilletage, et une sauce sabayon de pamplemousse et orange pour contrebalancer le bazar.


    Sébastien
    Note de la rédaction
    7
    Note des lecteurs
    6.1Moyenne de 241 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Même constat que pour les deux copains, gourmand, mais peu architectural.

  • Pascal
  • On a été surpris de l’audacieuse association qu’a voulu faire Pascal en associant le chocolat blanc d’une sphère et son intérieur de purée de pommes de terres algues oursins, tartare de Saint-Jacques, sauce Saint-Jacques. On avait vu pire dans cette saison, finalement. Du coup, on a même fermé nos petites bouches quand il a assuré que ça marcherait bien, respect. Et puis Stéphanie Le Quellec a goûté, et a confirmé que ça n’avait rien à voir ensemble. Ah.


    Pascal
    Note de la rédaction
    5
    Note des lecteurs
    5.8Moyenne de 244 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note




  • Pas d’élimination pour cet épisode, et une qualif pour les demies, celle d’Arnaud !
    Pas de lien Insta ou de site web de candidat éliminé à vous transmettre, donc on en profite pour en filer un autre, celui par exemple du Recho, qui nourrit les populations affaiblies, exilées, et les rapproche des populations locales autour de la cuisine. Les équipes du Recho seront d’ailleurs du 18 au 19 juin prochains à Strasbourg pour un itinéraire solidaire ouvert à tous.

    Par Henry Michel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


  • Partenaires
    Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    il y a 7 heures EuroMillions mardi 28 juin 2022 : 176 millions d'€ à gagner ! 2
    il y a 2 heures L'ex-espoir du Milan Hachim Mastour rebondit en D2 marocaine 24
    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    il y a 10 heures La jolie feinte d'un U19 du FC Dallas lors d'une séance de tirs au but 21
    Hier à 23:15 Rejouez au quiz spécial « Tour de France » avec la rédac de Pédale! 2