Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // SAISON 2016-2017
  2. // BILAN
  3. //

Top 10 : Les meilleurs tifos de la saison

De l'Europe de l'Est en Colombie, de Saint-Étienne en Indonésie, retour sur les plus beaux visuels des tribunes de la planète.

Modififié

10. Curva Nord, Club africain, 30 avril 2017


Un derby de Tunis, c’est bouillant. La dernière fois que le Club africain a affronté l'Espérance de Tunis, dans un match décisif pour le titre, au stade olympique de Radès (victoire 2-0 de l’ES Tunis), une dizaine de policiers et d’agents de sécurité ont été blessés dans des affrontements avec des supporters. En outre, la Curva Nord du Club africain s’est distinguée par un joli tifo sur le thème de la mythologie nordique : avec Thor, dieu du tonnerre (dans le coin gauche), Loki, dieu de la discorde (dans le coin droit) et surtout un imposant Odin, dieu de l'éternité et de l'intemporel.

9. Les ultras de Persis Solo, en Indonésie, 22 avril 2017


Le club indonésien de Persis Solo n’a rien gagné depuis les années 1940 et évolue cette saison en deuxième division. Pourtant, les ultras du club de la ville de Surakarta honorent dignement leur glorieux passé, comme lors de la réception du PPSM Magelang (3-1). Mention spéciale pour les avis de recherche.



8. La Fratria, Spartak Moscou, 16 avril 2017


Spartak-Zénith (2-1), c’est le grand derby de Russie entre deux des clubs les plus puissants du pays, sur fond de rivalité entre Moscou et Saint-Pétersbourg, l’actuelle et l’ancienne capitale du pays. Pour l’occasion, la Fratria, le groupe ultra du Spartak, a préparé une énorme bâche représentant les monuments moscovites, complétés par ces messages : « Moscou, la plus belle ville du monde » , « Capitale d’une suprématie complète ! »


7. Le mur jaune du BvB, 8 mars 2017


Quand le Borussia Dortmund croise le fer avec le Benfica (4-0) en Ligue des champions, les ultras du BvB ont la bonne idée d'évoquer la vieille confrontation entre les deux équipes en 1963-1964, en reproduisant le fanion et des coupures de presse de l’époque. Cette année-là, le Borussia avait échoué aux portes de la finale de la C1 face à l’Inter d’Helenio Herrera.


6. Vitesse Arnhem Ultras, 14 mai 2017


À l’heure de boucler la saison par une belle victoire face au Roda JC (3-0) pour terminer à la cinquième place de l’Eredivisie, le Vitesse Arnhem fêtait ses 125 ans d’existence. Pour célébrer cet anniversaire, les ultras du club néerlandais ont composé deux voiles gigantesques aux couleurs jaune, blanc et noir. La première dévoile les grands joueurs de leur histoire, la deuxième, très artistique, confond l’architecture de la ville avec les aigles qui ornent le blason du club. Classe.


5. Les ultras de l’Atlético Nacional, 27 juillet 2016


Vingt-sept ans après une finale remportée au bout d’une séance de tirs au but mémorable, l’Atlético Nacional a soulevé à nouveau la Copa Libertadores en 2016. Pour le match retour victorieux face aux Équatoriens de l’Independiente del Valle (1-0), les supporters colombiens ont coloré le stade Atanasio Girardot, à Medellín, en vert et blanc. Avec des effets lumineux du plus bel effet.

Vidéo

4. Wilde Horde, Boyz & Coloniacs, FC Cologne, 10 décembre 2016


Pour les vingt ans du groupe Wild Horde, lors d’un match face au Borussia Dortmund (1-1), les ultras du FC Cologne ont préparé une voile incroyablement détaillée illustrant la passion locale. Où l’on retrouve la tour Eiffel en forme de dédicace à l’amitié entre la Wilde Horde et les Supras Auteuil, qui ont animé le Parc des Princes de 1991 à 2010.


3. Magic Fans, 29 octobre 2016


Quatre gigantesques bâches qui se succèdent pour mettre en scène leur histoire, une effrayante tête de mort à l’effigie du groupe et un craquage massif de fumigènes pour conclure le tout : les Magic Fans ont mis le paquet pour célébrer leur vingt-cinq ans. Ne manquait que la victoire des Verts sur le terrain face à l’AS Monaco (1-1).


2. Les ultras du Legia Varsovie, 14 septembre 2016


« Guess who’s back ? » Bandana vert, blanc, rouge sur le visage, un supporter finement dessiné annonce le retour du Legia Varsovie en phase de poules de Ligue des champions, vingt et un ans après la dernière apparition du club polonais. Sous la brume des fumigènes, c’est grandiose. Mais pas suffisant pour empêcher le Legia de se faire désosser par Dortmund (0-6). Reste qu’à l’instar du Legia, la tifoseria polonaise s’impose comme la référence en Europe.

1. Le cheval de Troie du Dinamo Bucarest, 16 août 2016


L’humiliation suprême ou la consécration ultime, c’est selon le club qu'on supporte à Bucarest. Pour leur tour préliminaire aller de Ligue des champions face à Manchester City (0-5), les dirigeants du Steaua ont confié le soin à une entreprise de préparer une chorégraphie de feuilles à déployer lors de l’entrée des joueurs. Mais quelle ne fut pas leur surprise quand ils ont vu apparaître le message « Juste le Dinamo » sur toute la tribune latérale ! Le message initial ayant été saboté par des supporters du Dinamo en charge du tifo. Troll ultime.



Par Florian Lefèvre Sources : Ultras-Tifo, La Grinta
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 11
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
À lire ensuite
Ici, c'est qui ?