Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Spinelli menace

Modififié
Aldo Spinelli n'est pas un saint. Le président de Livourne est même bien souvent plus proche de la ligne rouge que de l'exemplarité. Et suite à la rencontre ayant opposé sa formation à la Fiorentina, dimanche, et remportée par la Viola (2-1) chez elle, le dirigeant a fustigé le comportement de l'arbitre, Domenico Celli, qui a, entre autres, distribué six cartons jaunes et un rouge pour les Grenats, quand les locaux recevaient deux jaunes. Une injustice, selon lui, qui l'a amené à un constat radical.



Spinelli a indiqué à la presse qu'il aurait mieux aimé avoir Paolo Tagliamento, l'homme qui a dirigé la rencontre entre l'Inter et la Sampdoria, elle aussi sujette à polémique ! Rien que ça.


Raison invoquée ? « Tagliamento est un homme qui a des couilles, car il n'a pas peur des grandes équipes. Et même si l'on perd quand il nous arbitre, on préfère, a déclaré le dirigeant toscan, avant un final savoureux. Rester silencieux m'est impossible ! Il faut revoir tout le secteur de l'arbitrage et Collina (responsable des arbitres italiens, ndlr) doit démissionner. Il se peut qu'avec ces mots je m'auto-condamne, mais je ne peux pas rester muet. Attention, car si ça continue comme ça, je vais retirer mon équipe du championnat. De toute façon, on va aller directement en Serie B (18e sur 20), donc ça ne changera pas grand-chose » .



Et c'est Mourinho qui doit être content...




LB, avec DM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 26 il y a 3 heures Christian Vieri derrière les platines 18

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 18