Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Rennes sourit, Guingamp pleure

Émotion contraire en Bretagne, seul endroit en France où le foot professionnel ne s'est pas arrêté ce samedi soir : Guingamp a continué de creuser son trou en s'inclinant sur son terrain devant Amiens, alors que Rennes continue de reprendre des couleurs à la suite de sa victoire à domicile face à Dijon (qui sort de la zone rouge). Kenavo !

Modififié

Guingamp 1-2 Amiens

Buts : Didot (70e) pour Guingamp // Gnahoré (63e) et Mendoza (81e) pour Amiens

Duels de fin de tableau au Roudourou.

L'En Avant a beau pointer à la dernière position du classement de Ligue 1 et avoir (déjà) la gueule d'un relégable, il n'en reste pas moins un candidat à la descente qui se battra jusqu'au bout. Devant un concurrent direct au maintien, l'EAG commence donc fort, bien décidé à faire la différence en premier. Sauf que comme d'habitude depuis le début de la saison, le réalisme ne répond pas au rendez-vous. Thuram rate les cages au quart d'heure de jeu... et aucun des huit tirs des visiteurs n'est cadré en première période !


Dominé, Amiens s'en sort donc bien. Contre toute attente, c'est même l'avant-dernier de L1 qui passe devant, Gnahoré étant servi par Otero pour l'ouverture du score. Mais comme le sport n'est parfois pas aussi cruel que l'on veut bien le croire, la loi de la VAR offre l'égalisation à Didot quelques minutes plus tard, la frappe de 25 mètres gagnante du Français étant touchée par Otero et ne profitant pas d'un quelconque hors-jeu. Il y a une justice quand même, pensent alors les fans guingampais. Reste qu'à trop donner le bâton, on finit forcément par se faire battre. Chose qui arrive avec un deuxième but amiénois signé Mendoza en fin de partie. Pour ne rien arranger, Thuram se fait expulser dans les dernières secondes...

De quoi pleurer et ne plus croire en une sortie de zone rouge. Au contraire d'Amiens, nouveau seizième. Un tournant ?

Guingamp (4-2-3-1) : Johnsson - Ikoko, Kerbrat, Sorbon, Rebocho - Blas, Didot - Coco, Rodelin (Julan, 65e), Ngbakoto (Phaeton, 86e) - Thuram. Entraîneur : Gourvennec.

Amiens (4-3-3) : Gurtner - Krafth (El-Hajjam, 74e), Adenon, Gouano, Dibassy - Monconduit, Gnahore, Blin (Lefort, 46e) - Otero, Ghoddos (Bodmer, 62e), Mendoza. Entraîneur : Pélissier.




Rennes 2-0 Dijon

Buts : Bourigeaud (69e) et Ben Arfa (89e)

Deux victoires en deux matchs pour Stéphan, le nouvel entraîneur breton ? C'est effectivement l'objectif du côté rennais. Sauf que la partie a énormément de mal à s'emballer...

S'agit-il d'une grève en hommage aux gilets jaunes ? Est-ce un geste militant censé délivrer un quelconque message politique ? En tout cas, les 22 acteurs présents au coup d'envoi ont visiblement décidé de se rejoindre au même moment au même endroit pour faire la même chose : ne pas jouer au football. Ou ne pas jouer l'attaque, du moins. Devant deux blocs bas s'affrontant en apparence pour ne pas perdre, les spectateurs du Roazhon Park en viendraient presque à regretter le non-report de la rencontre. Et ce ne sont pas les errements techniques de Léa-Siliki ou de Niang qui leur redonneront le sourire.



Heureusement pour lui, le public va tout de même voir des buts. Deux minutes après son entrée en jeu, Bourigeaud voit en effet sa tentative contrée par la jambe de Ciman et tromper Allain. 1-0, le Stade rennais a désormais une raison pour ne penser qu'à défendre. Ce qu'il ne fait pas vraiment, la bande de Stéphan restant la plus dangereuse des deux équipes du soir. La preuve : Ben Arfa fait logiquement le break d'une frappe écrasée.

Résultat : les locaux s'en sortent avec les trois points, et profitent de cette journée un peu spéciale pour remonter à la neuvième position. Tout bénef !

Rennes (4-2-3-1) : Diallo - Traoré, Da Silva, Gélin, Zeffane - Grenier, André (Johansson, 59e) - Sarr, Ben Arfa (Siebatcheu, 91e), Léa-Siliki (Bourigeaud, 67e) - Niang. Entraîneur : Stéphan.

Dijon (5-3-2) : Allain - Rosier, Chafik, Yambéré, Ciman, Haddadi - Balmont (Sliti, 70e), Amalfitano, Abeid - Jeannot (Tavares, 72e), Saïd (Sammaritano, 81e). Entraîneur : Dall'Oglio.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:55 Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 87
    À lire ensuite
    Dortmund enfonce Schalke