Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Manchester United-Ajax (2-0)

Mourinho, le maître des finales

Grâce à sa victoire en finale de Ligue Europe face à l'Ajax Amsterdam, José Mourinho en est à quatre finales européennes remportées (deux C1, deux C3). En quatre tentatives.

Modififié
21 mai 2003. Séville. Finale de Coupe de l’UEFA entre le FC Porto et le Celtic. Alors que les Portugais mènent deux buts à un, Henrik Larsson égalise pour les Écossais d’un coup de casque sur corner. L’attaquant suédois ne le sait pas encore, mais son doublé ne fera que repousser l’échéance, puisque le FC Porto finira par soulever le trophée après une réalisation de Derlei en prolongation. L’ancien du Barça ne le sait pas non plus, mais plus aucun joueur après lui n’arrivera à marquer un but à une équipe coachée par José Mourinho lors d’une finale européenne. Pour sa première saison complète sur un banc, le technicien portugais commence alors par une victoire en Coupe de l’UEFA. Le début d’une belle série européenne qui verra José Mourinho remporter la finale de Ligue des champions la saison suivante, toujours avec le FC Porto, face à l’AS Monaco (3-0). Suivra une nouvelle C1 avec l’Inter en 2010 face au Bayern (2-0), puis cette C3 avec Manchester United face à l’Ajax Amsterdam (2-0).

Au diable le spectacle


Le point commun de ces quatre finales européennes disputées par José Mourinho ? La victoire. Et surtout les buts. Beaucoup de buts. Dix réalisations en quatre petites rencontres (deux buts encaissés), soit une moyenne de 2,5 buts par match. Un chiffre qui permet à José Mourinho de contrer les critiques de ses détracteurs, qui ciblent le style défensif du technicien portugais. Des critiques dont José le pragmatique n’a que faire. Certes, cette finale de Ligue Europa était difficile à regarder, tant Manchester United a refusé le jeu et profité de son réalisme offensif pour faire la différence. Loin, bien loin du spectacle proposé par le FC Séville ces dernières années en finale de Ligue Europa. Mais ça, le Mou s'en fout et préfère courir comme un dératé sur la pelouse, le doigt levé vers le ciel, pour célébrer sa nouvelle breloque dorée.


Finalement, qui peut en vouloir à José Mourinho de faire jouer son équipe ainsi ? Sûrement pas les supporters de Manchester United qui attendaient un sacre européen depuis 2008 et la victoire en Ligue des champions aux tirs au but face à Chelsea. Alors que certains téléspectateurs préféraient zapper sur Grey’s Anatomy plutôt que de s’infliger cette purge, les supporters de Man U, eux, scandaient le nom du Special One qui, mine de rien, leur ramène un troisième trophée cette saison, après le Community Shield et la Coupe de la Ligue anglaise. Parce que oui, si José Mourinho est invaincu en finale européenne, il sait aussi aborder comme il faut les finales nationales avec huit victoires en dix tentatives. Seuls José Antonio Camacho (Benfica) et Diego Simeone (Atlético de Madrid) peuvent se targuer d’avoir battu le Mou lors d’une finale de coupe. Comme le dit le dicton : « Une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne. » Et ça, José le comprend dans toutes les langues.





Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 82

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70
À lire ensuite
Manchester dissout l'Ajax