Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Lille

Maignan, c'est géant

Il n'y a pas que Keylor Navas dans la vie, il y a Mike Maignan aussi. Auteur d'une saison XXL, le gardien guyanais fait partie des hommes forts de ce LOSC version 2020-2021, qui s'accroche au rêve de devenir champion de France. Passés deuxièmes après la victoire du PSG samedi, les Dogues auront bien besoin de leur dernier rempart pour le sprint final. Et ce, dès ce soir, à Lyon.

Modififié
Aaron Leya Iseka s'en rappelle encore, à n'en point douter. Nous sommes le 9 avril, et le FC Metz reçoit le leader lillois. Les Grenats se voient offrir une occasion en or de faire la course en tête à la suite d'une main de José Fonte. Que nenni. Mike Maignan se détend et repousse le penalty, confirmant au passage sa réputation de spécialiste en la matière. Bien servi par Farid Boulaya, l'attaquant belge retentera sa chance en deuxième période, cette fois du gauche, mais l'issue sera la même. Metz aurait alors pu ouvrir la marque. Sauvé par son dernier rempart, le LOSC l'emportera finalement 2-0. Une rencontre qui résume bien l’importance de Mike Maignan dans l’exceptionnelle saison nordiste.

Monsieur Propre


Au-delà d’être en course pour le titre, le LOSC compte 70 points après 33 journées. Du jamais-vu au club, qui n’est qu’à six unités d’égaler le record établi en 2010-2011, saison du sacre d’Eden Hazard et consorts, avec un total de 76 points. Ceci en grande partie grâce aux coups d'éclat de Jonathan Bamba (6 buts, 8 passes décisives) et Burak Yılmaz (10 buts, 4 passes décisives), mais aussi aux parades de Magic Mike. « Si Lille est champion de France, ils le devront en partie à Maignan, soulignait Frédéric Antonetti après le show de Saint-Symphorien. Sa présence et son jeu au pied sont exceptionnels. »



Bizarrement, le compliment du technicien messin n'avait pas plu à Christophe Galtier, ce dernier piquant une petite colère la semaine suivante sans nommer son homologue lorrain. « Qu'ils se concentrent sur leur équipe, je fais rarement de commentaires sur nos adversaires, avait lâché Galette. Heureusement qu'on a un gardien qui est là pour faire des arrêts. Heureusement que Mike a fait un arrêt décisif à Monaco à la 95e minute. Bien évidemment. Vous croyez que les équipes qui se battent en haut du tableau, pour la première place ou une qualification en Ligue des champions, n'ont pas un bon gardien ? Quand vous regardez PSG-Bayern, il y a deux très grands gardiens, c'est indispensable. On ne peut pas résumer la saison sur l'individualité, sur la performance de Mike, qui est excellent. » Oui, Mike Maignan est excellent, et les chiffres viennent le prouver : le Lillois n’a encaissé que 20 buts en 33 journées de championnat, gardant sa cage inviolée à dix-huit reprises (son record personnel de quinze clean sheets en 2018-2019 est déjà battu). Avec en moyenne 0,61 but pris par match de championnat, le Guyanais fait mieux que Navas (0,63) et Jan Oblak (0,63). En outre, Maignan arrête 79,2% des tirs qu'il essuie en championnat. Plus que Navas (78,9%), là encore, ou Alexandre Oukidja (74,1%). Rien que ça.

Un garçon plein d'avenir


Arrivé au club en 2015 comme doublure de Vincent Enyeama, le gardien formé au PSG a progressivement gravi les échelons, jusqu'à la Ligue des champions. Ses prestations lui ont aussi ouvert les portes de l'équipe de France en juin 2019, avant de connaître sa première cape à l'automne contre l'Ukraine. Certainement pas la dernière, d'autant que Steve Mandanda (36 ans) et Hugo Lloris (34 ans) prennent de l'âge. « Il y a quelques années, Mike pouvait être très bon et si quelque chose se déréglait dans l’équipe via un fait de match, une décision de l’arbitre ou l’erreur d’un partenaire sur un but encaissé, il n’avait pas encore cette maturité pour rester dans le match, expliquait Christophe Galtier en conférence de presse. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Ça, on l’acquiert avec des matchs, de l’expérience, des échanges. Il est compétiteur, je le vois au quotidien. Il est obnubilé par les clean sheets. Pour Mike, 3-0 ou 3-1, ce n’est pas pareil. »




Les années ont passé, le cuir s'est épaissi, et Maignan a mûri. « À l’époque, je prenais des cartons rouges avec la réserve du PSG, se rappelait-il au micro de Téléfoot en septembre. Et avec Lille, l’un de mes premiers matchs de la saison avec Marcelo Bielsa, je jette un ballon dans la tête de l’adversaire et je prends un rouge aussi. J’ai évolué, maintenant je mène une vie de famille et sur le terrain, je me sens plus serein. J’ai gagné en maturité. » À tel point que du haut de ses 25 ans, et après six saisons chez les Dogues, Maignan pourrait passer à l'étape supérieure cet été. Le LOSC ne devrait pas s'y opposer puisque son contrat s'achève en juin 2022. Selon la Gazzetta dello Sport, il se serait déjà mis d'accord avec l'AC Milan au sujet d'un contrat de cinq ans, assorti d'une belle augmentation salariale (trois millions d'euros annuels). Un coup de pression pour bousculer Gianluigi Donnarumma ou un intérêt concret ? Dur à dire. Reste qu'au mois de mars, L'Équipe citait aussi le nom d'un autre prétendant, celui de Tottenham, où il pourrait prendre la suite de son aîné Hugo Lloris. Reste d'abord à faire ce dont Mike Maignan a l'habitude : une belle sortie.

Course au titre en Ligue 1 : le sprint final débute ce week-end


Par Quentin Ballue
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
Hier à 16:48 Venez à notre brocante "So Foot Nostalgie" le 24 octobre à Paris !
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
Hier à 14:30 Un joueur de D9 autrichienne suspendu 48 matchs pour un coup de boule 31 Hier à 11:45 D2 brésilienne : un but dans un angle impossible à la Roberto Carlos 10