Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e tour
  3. // Ostende-Marseille

Marseille, vraiment besoin de neuf ?

Alors que la recherche d'un grand attaquant continue d'animer le mercato marseillais, la prestation de Valère Germain au match aller contre Ostende combinée aux errements défensifs de l'OM pousse à se poser la question : et si les Marseillais avaient besoin de quelques défenseurs plutôt que d'un 9 de top niveau ?

Modififié
« Valère ? Il est chirurgical comme on dit. » Après la victoire du match aller contre Ostende, Rudi Garcia n'a pas lésiné sur les compliments à l'égard de son nouvel attaquant Valère Germain, pas forcément omniprésent, mais souvent « au bon endroit, au bon moment » . Avec trois pions contre les Belges, et une influence réelle sur le but de Morgan Sanson - appel en profondeur, contrôle poitrine et tir en pivot repoussé par le gardien belge sur le milieu de terrain olympien -, le néo-Marseillais a crevé l'écran. En livrant les points clés de sa panoplie : une grande mobilité, un sens du jeu acéré, des appels qui font mal, et une grande efficacité devant le but. De quoi poser quelques bémols sur la quête d'un grand attaquant, fil conducteur du mercato marseillais depuis juin. Entre Stevan Jovetić de l'Inter, Olivier Giroud d'Arsenal ou encore Carlos Bacca du Milan AC, aucun dossier n'a abouti, sans savoir si l'affaire était totalement cuite et surtout si l'OM avait réellement tout tenté.

Valère Germain, une valeur sûre


Car à l'opposé d'un QSI qui est prêt à toutes les folies pour changer de dimension, l'OM Champions Project de Frank McCourt compte ses sous. L'ambition, oui. La démesure, non. On peut donc penser qu'avec la forme actuelle de son nouvel attaquant, Rudi Garcia pourrait se satisfaire de jouer en 4-3-3 avec Florian Thauvin et Dimitri Payet pour l'alimenter en offrandes, au moins jusqu'à la toute fin du mois d'août. Depuis la reprise, le fils de Bruno a brillé en amicaux et semble lancé pour confirmer en matchs officiels. Et au vu de ses états de services depuis la remontée en Ligue 1 de Monaco en 2013, Valère Germain s'apparente clairement plus à une valeur sûre qu'à un pari : une grosse saison à Nice en 2015-2016, un rôle de supersub tenu à merveille l'année passée avec Monaco après avoir laissé la place de titulaire à Kylian Mbappé, avec entre autres quelques buts décisifs en Ligue des Champions. Seul défaut chez Germain : ne pas avoir ce label « grand attaquant » car encore jamais appelé en équipe de France. Sauf qu'en étant titulaire et efficace avec Marseille, la donne pourrait changer. Si on ajoute au tableau les bonnes performances de Clinton Njie pendant la préparation, on peut facilement estimer qu'à Marseille, ce n'est pas devant qu'il y a urgence, mais plutôt derrière.

La défense, chantier inachevé de l'OM


Depuis juin, la direction phocéenne n'a d'ailleurs pas lésiné sur les dépenses pour solidifier sa base défensive : Steve Mandanda est revenu de Crystal Palace, Adil Rami a été débauché à Séville, Luiz Gustavo à Wolfsburg. Trois internationaux expérimentés censés apportés de la sérénité à l'arrière. Malgré tout, au vu des matchs de préparation et surtout de la rencontre aller contre Ostende, la défense n'est toujours pas le point fort de l'OM de Garcia. Dans les couloirs, Patrice Évra et Hiroki Sakai n'ont pas de réelles alternatives, sauf à ressortir Henri Bedimo de la cave ou rappeler Rod Fanni à ses premières amours. Voire à faire all-in sur les minots Boubacar Kamara et Christophe Rocchia. Audacieux, honorable même, mais forcément risqué. Malgré l'arrivée de Tonton Adil et la présence de cinq spécialistes dans l'effectif, la charnière centrale continue quand à elle de grincer, quand bien même le second but des Belges doit probablement plus au mauvais placement de Mandanda. Moins glamour que la « quête du grand 9 » , l'acquisition d'un défenseur de très haut niveau serait sûrement plus appropriée dans l'immédiat. La manche retour à Ostende ainsi que les matchs du mois d'août en Ligue 1 pourraient pousser les décideurs olympiens à revoir leur copie...

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Il marque après 729 jours de disette 14
il y a 3 heures La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 45 il y a 5 heures Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 13

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 9 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 39 il y a 10 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 158 il y a 10 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 23
À lire ensuite
La fiche du PSG