Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Gr. C
  3. // Marseille-Manchester City (0-3)

City passe l'OM au barbecue

Jamais dans le ton d'un sommet européen, l'Olympique de Marseille s'est fait rouler, sécher, découper et manger par des Citizens pourtant pas si gourmands. Et le pire, c'est que les hommes de Villas-Boas n'ont même pas bronché. Bref, ça ne sent pas bon cette histoire.

Modififié

Olympique de Marseille 0-3 Manchester City

Buts : Torres (18e), Gündoğan (76e), Sterling (81e) pour City

« À la base, y avait pas d’avenir. » Mais n’en déplaise à Jul, rien n’a changé. Non, rien n’a changé après cette rencontre pour les Marseillais. Malgré l'attente, en dépit d'un premier coup de couteau dans leurs ambitions face à l'Olympiakos, et face à une équipe de Manchester City sans 9 de métier, l'OM s'est liquéfié. Naïfs, inoffensifs et dociles, les Phocéens sans expérience ne peuvent « se cacher derrière ça » . Après deux matchs, ils n'ont toujours pas goûté à la victoire en Ligue des champions, et leurs chances de qualification, même en Ligue Europa, semblent bien compromises.

La foire à la saucisse...


Genou à terre pour les uns, en rang d’oignon le long du rond central pour les autres : nul doute que chacun sait pour quoi il se recueille avant le coup d’envoi. Mais la folie tactique de ce début de match n’est pas là. Et pour cause, André Villas-Boas a décidé de garder Benedetto et Payet au chaud pour aligner une drôle de brochette en 5-3-2. Derrière cette originalité, l’idée est limpide : attendre les Citizens et bouffer la profondeur à la récupération. Comme Lyon l’avait fait en quarts de finale de la dernière Ligue des champions, en somme. Mais Thauvin n’est pas Depay, et Radonjić n’est pas Karl Toko Ekambi. Et l’OM n’est pas l’OL. Et cet assortiment de salade va vite tourner au vinaigre. Retranchés dans leurs 30 mètres, les Marseillais ne peuvent que regarder les Mancuniens défiler et Raheem Sterling danser. Et quand le ballon leur revient miraculeusement, c’est un festival de cagades qui est proposé.


Les exemples ne manquent pas : Álvaro sert idéalement Kevin De Bruyne d’une remise de la tête, Michaël Cuisance invite par une passe saucissonnée le même Belge à partir en contre, Valentin Rongier bafouille sa relance sur un centre tendu de Zinchenko, Duje Ćaleta-Car envoie une merguez dans le ciel pour personne, Balerdi croque un contrôle simple et offre un croc à Zinchenko, dont le tir lèche le poteau... Quand le meilleur Olympien balle au pied se nomme Steve Mandanda (cf. son petit sombrero face au pressing), il ne faut pas s’étonner de voir Rongier (exécrable ce soir) lancer parfaitement KDB sur le côté droit. Le magicien roux n’a alors plus qu’à servir Ferrán Torres sur un plateau d’argent (0-1, 18e). La première frappe olympienne n’est, elle, intervenue qu’à la 42e, par l’intermédiaire d’un Radonjić sans conviction. Dans un monde normal, c’est une bronca qui aurait dû raccompagner les petits bonhommes en blanc jusqu’à leur vestiaire. Dommage, ç’aurait pu faire espérer une tentative de rébellion.

... et une fin en eau de boudin


S’il faudra repasser pour voir les barricades, l’OM a tout de même le mérite de mettre un peu plus de cœur et d’application à la reprise. Nemanja Radonjić pousse Ederson à concéder le corner, Balerdi tente de sonner la charge et Sanson trouve le décalage sur Amavi, sans que cela n’aboutisse. De plus, City se repose sur ses acquis et jouent avec les Marseillais comme ils le feraient avec un chat et une pelote de laine. Et c’est sur une accélération de Phil Foden et une remise de Sterling qu'İlkay Gündoğan siffle la fin de la récré (0-2, 76e). À la conclusion d’un beau mouvement entre Mahrez et De Bruyne, Sterling termine la leçon (0-3, 81e) et renvoie l'OM à ses petites études. Au moins, AVB avait bien anticipé une chose. « Qu'on fasse un pressing haut ou un pressing bas, Manchester City finira la partie avec 60-65% de possession, ça, c’est sûr » , avait-il averti lundi. Marseille n'a fait ni l'un ni l'autre, et c'est avec 64,3%, mais aussi trois points dans la besace que les Anglais, maîtres de leur sujet, ont terminé la partie.



OM (5-2-1-2) : Mandanda - Sakai, Balerdi, Álvaro Gonzalez, Ćaleta-Car, Amavi - Rongier (Sanson, 64e), Kamara - Cuisance (Gueye, 85e) - Thauvin (Payet, 77e), Radonjić (Benedetto, 77e). Entraîneur : André Villas-Boas

City (4-2-3-1) : City (4-2-3-1) : Ederson - Walker, Rúben Dias, Laporte (Stones, 77e), Zinchenko (Cancelo, 68e) - Gündoğan (Silva, 77e), Rodri - Torres (Mahreze), De Bruyne (Palmer, 82e), Foden - Sterling. Entraîneur : Pep Guardiola. Entraîneur : Pep Guardiola.


Par Mathieu Rollinger, au Vélodrome
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 13:13 EuroMillions : 210 millions d'€ à gagner ce mardi, nouvelle cagnotte record !
Hier à 14:26 Joey Barton nouvel entraîneur de Bristol Rovers 12
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:07 Le magnifique but de Van den Bergh avec le Beerschot 13 Hier à 08:32 Jorge Sampaoli insulte l'arbitre et se fait expulser avec Mineiro 62