Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Lyon et Strasbourg respirent, Brest s'éclate

Dans une soirée pauvre en buts, Lyon s'est offert un peu d'air en couchant Metz grâce à Memphis Depay (2-0). Même soulagement pour Strasbourg, vainqueur de Nice (1-0), pendant que Reims-Nîmes et Montpellier-Angers accouchaient d'un résultat nul et vierge (0-0). Rien à voir avec Brest, qui s'installe à la cinquième place après un nouveau succès contre Dijon (2-0).

Modififié

Lyon 2-0 Metz

Buts : Depay (28e) et Dembélé (33e, sp) pour l'OL

Lyon n’a toujours pas de collectif, mais peut encore compter sur ses individualités. Rudi Garcia avait choisi de responsabiliser Depay en lui enfilant le brassard de capitaine, et le Néerlandais lui prouve rapidement qu’il est à la hauteur. Dans une première période peu rythmée, ses deux éclairs permettent à l’OL de souffler. À Metz, personne pour se mettre sur la route de Memphis, dont la percée dans l’axe débouche sur une frappe croisée imparable (1-0, 28e), avant qu’il n’obtienne un penalty généreux facilement transformé par Dembélé (2-0, 33e). Deux coups sur la caboche des Grenats, courageux, mais terriblement maladroits. Surtout que Diallo n'est pas aussi inspiré que dernièrement, et que les Gones gagnent en confiance. Les attaquants rhodaniens veulent enfoncer le clou, Dembélé se laissant même aller à un coup du scorpion spectaculaire. Peu importe la deuxième période en dents de scie, Lyon peut se réjouir d'avoir retrouvé le goût de la victoire (2-0). La première en championnat depuis le 16 août.



Strasbourg 1-0 Nice

But : Thomasson (21e) pour le Racing
Expulsion : Coly (57e) pour les Aiglons


À la ramasse à l’extérieur, Strasbourg est bien plus à l’aise à la Meinau. Thierry Laurey le sait, le maintien de son équipe dans l’élite passera encore par des succès à la maison. Le message est passé, la lanterne rouge dicte le tempo dès les premières longueurs de la partie et bouscule sérieusement des Aiglons orphelins de Dolberg et Tameze. Après une énorme parade de Sels devant Coly, la récompense tombe finalement pour les Alsaciens : un bon centre de Simakan, une remise de la tête de Mothiba et une conclusion de près pour Thomasson (1-0, 27e). Le moment pour Nice de sortir de sa sieste ? Pas vraiment, Strasbourg essayant de pousser pour planter le deuxième, à l'instar d'un pétard de Mothiba. L'histoire est la même au retour des vestiaires, les visiteurs ne parvenant jamais à combiner et porter le danger dans la surface adverse. Pire, Coly récolte deux biscottes en sept minutes et laisse ses potes patauger en infériorité numérique (57e). Voilà ce qu'il fallait à la bande à Vieira pour quitter sa léthargie. Surprise : les Strasbourgeois reculent et laissent les Niçois croire en un retour, entre la vitesse d'Atal et les coups de pied arrêtés. Raté, Nice enchaîne un cinquième match d'affilée sans gagner, pendant que Strasbourg sort (provisoirement) de la zone rouge.



Montpellier 0-0 Angers



Tout était réuni pour voir Montpellier triompher à la Mosson : une équipe d'Angers au ralenti, une série de quatre succès à la maison et le retour du duo Delort-Laborde à la pointe de l'attaque. Dans ce contexte, les Angevins posent un bloc compact pour empêcher les Héraultais de faire la différence, et misent sur les contres pour faire briller Bahoken. La partie est plaisante, les deux équipes ont les occasions pour passer devant, mais le MHSC est plus dangereux. Pas vraiment en confiance, Laborde manque deux fois le cadre, avant de fracasser le poteau à l'heure de jeu. La belle série s'arrête et Montpellier reste à deux longueurs d'Angers au classement. Un peu cruel pour le grand retour de Savanier à la Mosson.




Reims 0-0 Nîmes



Le souvenir était ancré : le 4 mai dernier, Nîmes remportait son dernier match loin des Costières à... Reims. Les Crocodiles souhaitent un clin d’œil pour briser la sale série en déplacement et se donnent les moyens de rêver. Après un début de match contrôlé par Reims, les hommes de Blaquart sortent de leur tanière. Mieux, ils sont les plus dangereux, et Denkey pense même ouvrir le score, avant que Clément Turpin ne prenne la décision de refuser le but (30e) – le ballon était sorti sur le corner, selon son assistant. Un flottement incompréhensible et peut-être un petit déclic pour les Champenois, portés par les accélérations de Dia et Doumbia pour déstabiliser la défense adverse. Entre-temps, Ripart fait briller Rajković, qui rappelle aux Nîmois pourquoi Reims est la meilleure défense du championnat. Et voilà un match nul qui n'arrange pas grand monde.



Brest 2-0 Dijon

Buts : Lasne (50e) et Bain (52e) pour les Brestois
Expulsion : Bain (70e) pour Brest


Deux minutes pour se mettre trois points dans la poche. Voilà ce qu’il aura fallu aux Brestois pour faire craquer Dijon après une première période globalement maîtrisée par les Bretons. Une reprise de volée limpide de Lasne après un bon service de Charbonnier pour ouvrir le score (1-0, 50e), puis une tête claquée de Bain sur un corner botté par Court pour enfoncer les Dijonnais (2-0, 52e). Sous la pluie finistérienne, la mission s'annonce quasiment impossible pour la plus mauvaise attaque de Ligue 1 (5 buts). Pourtant, les visiteurs s'activent pour faire mentir les chiffres, surtout que Bain fait les montagnes russes en se faisant expulser pour une faute sur Cadiz à l'entrée de la surface, alors que l'arbitre avait désigné le point de penalty avant de se raviser après six trop longues minutes (70e). Mais les attaquants dijonnais sont trop maladroits, et Larsonneur est toujours aussi impeccable. Dijon retrouve sa place de lanterne rouge, Brest s'incruste dans le top 5.

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Clément Gavard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Une soirée pour remettre les pendules à l'heure en Ligue 1




    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

    Hier à 17:11 Le responsable de la VAR en Premier League lui donnerait « environ 7 sur 10 » 22 Hier à 16:17 Un coach amateur mis à pied pour avoir traité son équipe de pieds carrés sur Facebook 34
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
    Hier à 10:34 Inscris-toi au 1er tournoi de la communauté SoFoot.com ! 84