Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies -Real-Atlético (3-0)

Les notes de l’Atlético

L'Atlético, ce n'est vraiment plus ce que c'était. Si les Colchoneros ne touchent toujours pas la balle, ils ont également perdu leur solidité légendaire. Et leur milieu de terrain est un champ de ruine.

Modififié

Atlético de Madrid



Oblak (5,5) : Non, non et non. Malgré tous ses refus de prendre un deuxième but, son talent ne suffit pas pour aller décrocher une Ligue des champions. Allez hop ! Oblakard.

Hernandez (-7 par rapport à Marcelo, en âge comme en note) : Que faire quand on a 21 ans, qu’on débute sa carrière et qu’on se retrouve en face de Marcelo et CR7 ? Bah pas grand-chose. Au moins, il aura appris.

Godín (5) : A tenté de cuire Ronaldo et Benzema dans une poêle en fonte, a explosé la lèvre de Casemiro, mais doit se résoudre à l’évidence : ses techniques rudimentaires, même efficaces en apparence, sont dépassées. Et son entreprise aussi. Place à la modernité. Jean-Baptiste André Godín.

Savić (4) : Aime découper les ailes, sait comment récupérer les œufs, et connaît la formule pour garder un cœur tendre. Malheureusement, le blanc est toujours le meilleur, et prend le dessus quand le service est parfait. Savić, le spécialiste de la volaille.

Luís (4,5) : A ramené de Chelsea la concentration de David, a emprunté la tendresse de Fernandez et l’impulsivité de Suárez. Reste qu’il a tenté d’imiter Marcelo offensivement. Et ça, ça mérite (presque) la moyenne.

Carrasco (5) : Aussi rapide que la lumière, le bolide n’a pas eu peur de traverser des chemins boueux pour réussir son parcours. Sauf qu’il s’est perdu en route et n'avait pas l'équipement pour s'adapter à la situation. Yannick Ferrari Carrasco. A laissé sa place à Correa, qui rime avec Lada.

Gabi (3,5) : « Les matchs contre le Real Madrid sont toujours différents. Nous sommes en train d'acquérir de l'expérience dans cette compétition, chaque année nous allons plus loin. » Problème : le sommet a été atteint et la courbe est à présent descendante. Pour l’Atlético comme pour Gabi. Qui fait désormais ses 33 ans.

Saúl (2) : En général, la C1 le métamorphose. Pour le plus grand bonheur des yeux. Mais comme il s’agissait d’un match de Liga, on n’a pas eu le droit à ça. Suppléé par Gaitán, qui a touché quatre ballons.

Vidéo

Koke (4) : Pas au top. A tenté de s’en sortir à l’intelligence. Rien d’orgasmique, juste quelques préliminaires. Petit Kokin.


Griezmann (4,5) : Qui osait pleurer et crier à l’injustice lors du dernier classement du Ballon d’or ? Non Messieurs, tant que le Français acceptera de se faire appeler Toinou et de rester l’esclave de ses potes à courir partout ou à défendre comme un chien, il ne pourra ambitionner d’atteindre les sommets européens. Que ce soit sur le plan collectif ou individuel.

Gameiro (2) : « J’m’appelle Kevin et j’ai quinze ans (...) Avec mes potes on a décidé d’devenir un groupe, un pour de vrai  » . Pas assez expérimenté, donc. Sinon, il l’aurait provoqué, ce péno sur la seule occasion des siens. Remplacé par Torres, qui a touché deux ballons.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    C1 - Demi-finales
    Real - Atlético (3-0)




    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom
    À lire ensuite
    Les notes du Real