Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. // O'zbekiston Superligasi
  2. // J4
  3. // Sogdiana Jizzakh-Qizilqum Zarafshon (1-3)

Le match que vous n'avez pas regardé : Sogdiana Jizzakh-Qizilqum Zarafshon

Une république d’Asie centrale, un champ de patates au milieu de la steppe de la Faim, un manque d’automatismes évident, trois buts, trois points et un héros géorgien. Tout ça, c’est le duel de fond de classement entre Sogdiana Jizzakh et Qizilqum Zarafshon et c’est le match que vous n’avez pas regardé.

Modififié

Sogdiana Jizzakh 1-3 Qizilqum Zarafshon

Buts : Sardorbek Azimov (87e) pour la Sogdiana // Elguja Grigalashvili (46e, 84e, 87e) pour le Qizilqum

Depuis 1992 et la première édition du championnat de l’Ouzbékistan indépendant, seuls six clubs se sont partagé le titre suprême. La plupart proviennent de Tachkent, la capitale, qui abrite les meilleurs clubs du pays, les plus riches aussi. Qui ne se souvient pas du FC Bunyodkor, déjà leader au bout de quatre journées et jadis parvenu à réunir Rivaldo et Luiz Felipe Scolari ? Dans le fond du classement en revanche, on cherche les paillettes.


La Sogdiana Jizzakh, basée aux abords de la steppe de la Faim qui traverse le Tadjikistan et le Kazakhstan, reçoit le Qizilqum de Zarafshon, une ville-nouvelle créée du temps de l’Union soviétique et surnommée la « capitale de l’or » , en référence à l’industrie aurifère qui a fait sa réputation. Après la troisième journée, ces deux-là réunis pèsent très exactement un point et un but marqué. Autant dire que, ce jeudi, le spectacle s’annonce fou.

Quarante-cinq minutes de purge


En entrant sur le champ de patates qui sert de pelouse au Sogdiana Stadium, les vingt-deux acteurs sont accueillis par 9000 spectateurs qui s’époumonent tant bien que mal pour se faire entendre par-delà la piste d’athlétisme et l’absence de toiture intégrale. La mayonnaise peine à prendre. Avec pas loin de 75% de son effectif (composé à 100% d’Ouzbeks) débarqué cet hiver, le club de Jizzakh manque cruellement d’automatismes et ne doit la préservation d’un score nul et vierge qu’aux approximations du Qizilqum, incapable de se créer la moindre occasion dangereuse. Qui plus est, il est amputé de son numéro 10, Alisher Sanoev, sorti peu après la demi-heure de jeu.


Dans les ténèbres d’une première mi-temps anémique, la lumière vient des visiteurs, par l’entremise de l’ailier droit arméno-turkmène Artur Gevorkyan. L’ancien du Lokomotiv Tachkent se voit offrir un superbe coup franc à l’entrée de la surface adverse et malgré une somptueuse frappe enroulée, il faut une détente de panthère et la main ferme de Dilshod Khamroev pour empêcher que n’éclatent les deux bulles qui squattent le marquoir. Score nul à la mi-temps, mais avantage mental pour Qizilqum.

Un goleador nommé Elguja


Alors que l’on s’inquiète de la tournure que va prendre la seconde période, tout bascule au bout de seulement deux minutes, lorsque Elguja Grigalashvili s’envole seul sur le flanc gauche à pleine vitesse et dépose un défenseur dans la surface avant de se remettre sur son bon pied et de flinguer le pauvre Dilshod Khamroev. Une ouverture du score synonyme de repli pour Qizilqum qui compte bien préserver ce maigre avantage pour inscrire ses premiers points de la saison. Mais dans les dernières minutes, le bourlingueur géorgien, arrivé en Ouzbékistan cet hiver, après plusieurs années passées à Chypre et dans son pays, exploite superbement deux occasions franches coup sur coup. Après s’être défait du marquage de deux défenseurs tout seul comme un grand, il assomme Khamroev une nouvelle fois d’un patator à bout portant. Et lorsqu'il récidive trois minutes plus tard, le gardien de la Sogdiana semble aussi peu motivé que sa ligne défensive pour tenter de l’intercepter et la partie est tuée avec une facilité déconcertante.


Pour l’honneur, Sardorbek Azimov réduit la marque dans la foulée en tentant sa chance à l’entrée de la surface. Son tir, dévié par le dos d’un adversaire, est imparable pour Erkin Jabbarov. Et malgré un coup franc dangereux dans les dernières minutes du temps additionnel, la Sogdiana s’est réveillée trop tard et encaisse sa troisième défaite en quatre rencontres, synonyme de relégation à la place de lanterne rouge, tandis que Qizilqum s’offre un petit bol d’air, en attendant de réceptionner le Lokomotiv Tachkent le week-end prochain. Face au champion en titre, Grigalashvili devra être décisif, mais du début à la fin cette fois-ci.





Sogdiana Jizzakh (4-2-3-1) : Khamroev - Isroilov (Azimov, 73e), Mirakhmatov, Oripov, Shamshitdinov - Kholmatov, Abdumuminov - Adylov (Tukhtasinov, 46e), Zyvayutdinov, Abdullaev (Meliev, 78e) - Norkhonov. Entraîneur : Aleksandr Mochinov.

Qizilqum Zarafshon (4-2-3-1) : Jabbarov - Usmanov (Abdualimov, 78e), Kambarov, Juraev, Ubaydullaev - Sanoev (Shodmonov, 34e), Qosimov - Kamolov, Grigalashvili, Gevorkyan - Jovanović (Rustamov, 90e). Entraîneur : Yuri Lukin.


Par Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Welsh Salengro