Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bilan 2017-2018

Le conseil de classe de la Liga 2017-2018

Fin du suspense : les professeurs prennent place dans la salle commune, les élèves sont disposés en rangée. Ça y est, c’est l’heure du conseil de classe de Liga.

Modififié

Félicitations du jury


FC Barcelone (43) : Certes, la classe se souviendra longtemps de ce ridicule incroyable lors de l’échange Erasmus effectué à Rome. Mais avec ce record de 43 matchs consécutifs sans défaite en championnat, l’étudiant catalan a rappelé que sur toute la durée des partiels, c'était bien lui le meilleur. Le voilà pour la vingt-cinquième fois major de sa promo.

Atlético de Madrid (8,5/10) : Toujours la même technique, et toujours cette efficacité redoutable. Pas arrogant pour un sou, le petit garçon fils d’ouvrier continue d’impressionner le corps professoral. Il est teigneux, parfois râleur, mais quand vient le moment de l’examen, il est exemplaire. Mention spéciale pour son séjour linguistique à Lyon, où sa famille d’accueil se souviendra avec le sourire de son passage où il a tout cassé chez elle.


Tableau d’honneur


FC Valence (7,5/10) : Elle était partie il y a si longtemps à Singapour qu’on ne savait plus si elle existait encore. Et puis depuis août dernier, la jolie fille de la promo s’est décidée à revenir aux bases. Un petit Marcel comme professeur particulier, un cuisinier français originaire de Centrafrique pour densifier son impact sur le jeu et un esprit revanchard pour enflammer ses fans. Voilà comment s’inviter dans la grande Europe. Bien entendu, les professeurs sont séduits.

Betis Séville (7/10) : Quel panache, quel état d’esprit ! Voici sans aucun doute un gros caractère émergeant de cette année d’étude. Au premier semestre, tous ses camarades riaient aux éclats quand cette fille à l'allure rebelle mélangeait ses pinceaux et ses crayons dans la même trousse. Et puis en réalité, son amélioration continue a fait émerger toute sa force créatrice. La future Cindy Sherman est peut-être là, sous nos yeux.

Real Madrid (6,5/10) : Le mieux pour cet élève, c’est d'être franc. Alors au moment de s'exprimer, les professeurs sont unanimes : les cours sur l'Union européenne, la physique-chimie et le théâtre sont compris, rien à dire là-dessus. Mais pour les dissertations d'espagnol, c’est une grosse déception. Le garçon au col blanc a lâché l’affaire en plein second semestre, refusant même de féliciter le premier de la classe. Bon élément, mais cela vaut un avertissement de comportement.

Gérone (6,5/10) : En voilà une qui sait comment s’acclimater à un nouvel environnement. Dès le départ, la nouvelle élève s’est fait respecter par son aisance avec l’ADN de la classe. La voilà bien intégré dans son groupe d’amies, auquel elle enseigne les bienfaits de sa correspondance à l’étranger depuis Manchester, où elle se plaît à parler de Sex In the City. Ludique pour progresser en langues !

Villarreal (6/10) : Ce beau gosse se donne un style original avec son pantalon jaune, mais ses résultats globaux l'empêchent de viser l'excellence. Le conseil des profs note tout de même son sens du commerce, vendant au prix fort un diamant d’Afrique nommé Bakambu à des investisseurs chinois. De l’argent de poche non négligeable pour se garnir sa bibliothèque l'an prochain.

Getafe (6/10) : Voici l’exemple type de l'élève parti avec l'étiquette du boulet et qui, dans les faits, adopte un bon rythme de croisière au point d’aller titiller le gratin de la promotion grâce à sa défense de fer (33 buts encaissés au total). Seul petit bémol, éviter l’utilisation excessive du téléphone portable. Surtout si c’est pour draguer sur Tinder...



Encouragements


Eibar (6/10) : Voilà le meilleur Basque du lot devant ses deux grands frères. Pourquoi ? Parce qu’il saute des classes et que sa faible expérience ne pose aucun problème au moment d'aller au tableau. L'élève ne bégaie pas, s’exprime de façon claire et prône l'idée de bien faire avec peu de moyens : 5-0 face au Betis, 5-1 contre le FC Séville, deux fois 4-1 contre Gérone. Un garçon écologiquement responsable.

FC Séville (5,5/10) :Son shooting en Ferrari après avoir laissé bouche bée le plus beau des théâtres anglais, c'était avant. Depuis, l’Andalouse sait qu'elle va retourner à la bonne vieille C3 et que sa voisine qu’elle déteste va aussi la jouer avec la rage au ventre. En guise de pompon, le premier de la classe n’a pas hésité à lui coller une claque à cinq doigts pour faire le mâle dominant et lui briser le cœur. Triste sort.

Espanyol Barcelone (5,5/10) : Pendant longtemps durant l’année, ce passionné des Perruches s’est targué d’être le seul élève à avoir fait tomber le premier de la classe (1-0 en coupe, le 18 janvier 2018). Et pour cause : les deux ne peuvent pas se voir en peinture dans la cour de récréation. Mais malgré cet effort notable, difficile de se forger une réputation de caïd quand la concurrence est dense.

Real Sociedad (5,5/10) :Malgré un bon départ dans ses premiers contrôles, le garçon est très vite devenu adepte des montagnes russes : défaite 4-2 à Villarreal, victoire 5-0 contre La Corogne, défaite 5-2 au Real, victoire 3-0 sur son terrain contre Levante. Au total, 14 examens réussis, 7 avec tout juste la moyenne et 17 vautres. Un élève tiède, sur lequel le corps professoral s'interroge encore : s'agit-il d'un profil technique ou physique ?

On a eu combien par rapport au FC Séville ?


Passage de justesse


Celta de Vigo (5/10) : Une année poussive pour cette fille du noroeste nostalgique de Monsieur Berizzo, son professeur de philosophie argentin. Heureusement pour elle, ses deux poumons, Iago Aspas et Maxi Gómez, cumulent 39 pions à eux deux. De quoi respirer sans faire de l'asthme pendant les cours d'EPS.

Deportivo Alavés (5/10) : Des idées dans le recyclage avec Munir El-Haddadi ou John Guidetti, mais une mauvaise habitude à écrire ses cours par terre (Munir cumule 144 fautes subies, un record dans la Liga). Un comportement viril, mais correct, qui accroche la moyenne. Pour l'avenir, la gamine sait déjà ce qu’elle souhaite faire dans la vie : dresseuse de lionceaux. En route pour l'école du cirque.

Levante (5/10) : Pas un intello dans l’âme, mais une réputation forgée au fer rouge devant toute sa promotion ce jour où, en fin d’année, il a mené un débat d'idées avec le premier de la classe en lui posant cinq questions consécutives auxquelles l'intéressé n'a pas su répondre (5-4). L’établissement en est fan, y compris son directeur Javier Tebas.

Leganés (5/10) : La même chose que son compère du dessus. Ça ira pour cette fois, mais il faudra quand même penser à être plus créatif l'année prochaine, dans cette élite toujours plus compétitive. Pourquoi ne pas s’inspirer de ce jour où, touché dans son orgueil, ce banlieusard a vaincu la référence madrilène dans un sprint aller-retour en coupe nationale ?


Rattrapages


Athletic Bilbao (4,5/10) : Jadis, cet élève était surnommé le Lion. Il était le roi de la cour de récré, beau, fort, combatif et animal. Mais depuis trop longtemps maintenant, il laisse les clés de la cour de récré aux autres, occupe la place 13 synonyme de malheur et son maître Ziganda l'a fait tomber en dépression nerveuse, causant la dégringolade dans ses notes. Le professeur Berizzo va-t-il réveiller le fauve ?


Redoublement


Deportivo La Corogne (3,5/10) : Désolé hein, mais se faire réprimander 76 fois sur 38 examens, c’est beaucoup trop pour espérer passer à l’étape supérieure. De loin l’élève la plus dissipée au moment de répondre aux questions des professeurs.

Las Palmas (3/10) : Les vacances à siroter des cocktails aux îles Canaries, c’est fini pour tous les élèves de la promotion. Depuis que l’un d’entre eux a décidé d’y passer une année sabbatique, mieux vaut s’éloigner de la tentation...

Málaga (2/10) : Le combo piscine-transat-lunettes de soleil et boîtes de nuit, c’est la vie que cet ancien élève à décider de mener. Espérons pour lui qu’il garde la tête bien fraîche quand il s'apercevra que son compte bancaire est dans le rouge.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures Il marque après 729 jours de disette 25
il y a 6 heures La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 51 il y a 7 heures Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 14

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
il y a 12 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 40 il y a 12 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 163 il y a 13 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 23