Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // AS Roma-Inter (2-2)

La Roma coince l'Inter

Désespérément attentiste alors qu'elle était devant à la marque, l'Inter a laissé filer deux points à Rome, en laissant Mancini égaliser en toute fin de rencontre. Un nul qui vient sanctionner le plan de jeu de l'équipe d'Antonio Conte, trop frileuse et cramponnée à ses bases arrière.

Modififié

AS Roma 2-2 Inter

Buts : Pellegrini (17e), Mancini (86e) pour la Roma // Škriniar (56e), Hakimi (63e) pour l'Inter

C'est l'histoire d'une équipe qui ne voulait jouer qu'à moitié. Un coup par-ci, un coup par-là. Comme si Antonio Conte et ses hommes avaient les pétoches de trop en faire, dans un excès pudique de mesure et de prudence. Ce dimanche, l'Inter, pourtant menée au score, a ensuite collé deux buts dans les flans de la Roma. Puis, elle a arrêté de vouloir se faire plaisir, pour attendre le club de la capitale dans sa surface. Une fausse bonne idée. La Louve a poussé, logiquement égalisé par Mancini et puni les ambitions minimalistes des Nerazzurri.

Des reptiles et des hommes


Décidées à ne pas s'enflammer pour ne pas cramer d'entrée leurs ambitions, les deux formations ont d'abord choisi de s'observer mutuellement. Reptilienne en début de match, la Roma reste immobile dans sa moitié de terrain, comme un iguane qui lézarde patiemment au soleil. En face, l'Inter a choisi de miser sur son crocodile du Nil, Romelu Lukaku, à deux doigts de croquer son premier but sur un coup de tête sorti du bout des gants par Pau López. La Roma ne s'en formalise pas et se met à louvoyer en contre, comme un serpent à travers champs. Sa morsure n'en sera que plus mortelle. Peu après le quart d'heure de jeu, Pellegrini, à la conclusion d'un mouvement initié par Veretout et relayé par Mkhitaryan, vient ouvrir la marque d'un tir dévié par Bastoni. Désarmant pour l'Inter, impuissante comme une tortue de mer échouée sur la plage et plus capable ensuite de mettre les Giallorossi en danger.

L'Inter aux deux visages


Les Lombards n'ont pourtant pas encore dit leur dernier mot. Après la pause, les Nerazzurri ont même carrément changé de peau et se mettent a martyriser la Roma, paralysée sur ses bases arrière. Škriniar, d'un coup de casque impérial à la suite d'un corner botté par Brozović, vient alors égaliser. Asphyxiée, la Roma ne fait plus que reculer et Hakimi vient parachever un superbe mouvement collectif, en trouvant la lucarne de Pau López, d'un enroulé du gauche parfaitement placé. Et puis ? Et puis rien du tout. L'Inter se planque sous sa carapace, en arrêtant de jouer. Une stratégie petits bras, que la Louve va se régaler de sanctionner. Cinq minutes avant la fin du temps réglementaire, Villar enroule un centre sur le crâne de Mancini, qui laisse Handanovič baba sur sa ligne de but. De quoi faire bouffer sa casquette à Antonio Conte, dont les hommes pointent désormais à trois points de l'AC Milan au classement.



AS Roma(3-4-2-1) : Pau Lopez - Mancini, Smalling, Ibáñez - Karsdorp, Villar, Veretout (Cristante, 79e), Spinazzola (Bruno Peres, 73e) - Pellegrini, Mkhitaryan - Džeko (Mayoral, 88e). Entraîneur : Paulo Fonseca.

Inter (3-5-2) : Handanović - Škriniar, De Vrij, Bastoni - Hakimi (Kolarov, 82e, Barella, Brozović, Vidal (Gagliardini, 82e), Darmian (Young, 34e) - Lukaku, Martinez (Perišić, 77e). Entraîneur : Antonio Conte.


  • Résultats et classement de Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 15:52 Le 6e tour de Coupe de France maintenu en cas de confinement
    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
    Hier à 12:24 76% des Français pensent que le monde du foot est sexiste 85 Hier à 12:22 Viens nous défier jeudi soir 20h sur un quiz mi-foot mi-NBA avec TrashTalk ! 5 Hier à 11:59 Un club belge et 46 joueurs protestent contre l'arrêt des championnats amateurs 5