Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options

La prophétie de Julio César

Si l'Inter Milan s'est imposée dimanche face à Palerme (3-2), ce n'est pas seulement grâce à Giampaolo Pazzini. Les intéristes doivent une fière chandelle à leur gardien Julio César, qui a sorti un pénalty de Pastore lorsque Palerme menait encore 2-1, avant de sauver le score en fin de rencontre.



Au lendemain de la rencontre, Thiago Motta, qui avait provoqué le penalty de Palerme pour une faute sur Kasami, raconte une drôle d'anecdote dans la Gazzetta dello Sport. Alors qu'il était prostré, visage contre le sol, après la décision de l'arbitre, Julio Cesar a couru vers lui pour le relever. «  Julio est venu et m'a dit « Ne t'inquiète pas, relève-toi, de toute façon je vais lui arrêter » » raconte le milieu de terrain de l'Inter.



Une minute plus tard, le portier repousse le tir de Pastore, puis capte le ballon. « Il m'a lancé un regard et m'a fait un clin d'œil » ajoute Motta.



Dans le jargon, on appelle ça la classe.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 5 heures Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 113
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 54
À lire ensuite
Galliani félicite l'Inter