Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. // Jeux olympiques 2020
  2. //

Kylian Mbappé aux JO : la blague au doigt

Kylian Mbappé a vaguement laissé entendre qu’il n’aurait rien contre le fait de disputer les Jeux olympiques, cet été au Japon. Fatalement, Noël Le Graët a profité de cette brèche pour placer un lobbying bon marché et le PSG se retrouve obligé de se positionner, prétextant que sa machine offensive, qui jouera l’Euro quelques semaines plus tôt, est un homme comme un autre et aura donc besoin de vacances à cette période. Il est temps de mettre fin à cette mauvaise blague.

Modififié
Demain nous appartient est un feuilleton télévisé français diffusé quotidiennement du lundi au vendredi sur TF1 à 19h20 puis rediffusé dans la matinée à 10h25. Ce programme a beau être une jolie merde, il prend des allures de chef-d’œuvre si on le compare à un équivalent hexagonal qui revient lui aussi sur la table environ deux fois par jour.

Synopsis : Kylian, jeune homme débordant d’énergie, de talent et d’ambition, cherche à briller un peu plus. Pour y parvenir, il déclare vaguement que l’un de ses rêves est de participer aux Jeux olympiques de Tokyo (enfin, le tournoi de football a le charme de se dérouler aussi ailleurs qu’à Tokyo, par exemple à Sapporo, soit à 830 kilomètres de la capitale japonaise). Portée par un fantasme patriotique et le président de la Fédération française de football, sa candidature prend toutefois du plomb dans l’aile quand son employeur se rend compte que les dates du tournoi sont incompatibles avec ses intérêts, d’autant qu’elles n’apparaissent pas dans le calendrier de la FIFA.

Voilà le tableau de ce feuilleton fatigant, lourdaud, même pas divertissant et dont les acteurs sont tous plus prévisibles les uns que les autres.

Chatterton, sacrifice et Carl Lewis


Commençons par le grand Noël Le Graët. Qui n’a jamais eu envie d’envelopper le président de la FFF dans un rouleau de chatterton ? Ceux à qui l’idée n’avait jamais traversé l’esprit ont peut-être rejoint cette grande famille après l’avoir entendu s’exprimer sur la possibilité de voir Kylian Mbappé participer aux prochaines olympiades. « Il veut gagner la Ligue des champions, l'Euro et les JO. J’aimerais assez qu'il soit aux JO, notamment pour l'image. C'est un garçon qui est déjà au top. Mais je me mets à la place du PSG. Ils n'ont peut-être pas très envie qu'il fasse toutes les compétitions. Mais je ne pense pas qu'ils s'y opposeraient. En matière d'image, ce serait compliqué pour eux. Et pour nous, compliqué de ne pas le sélectionner » , avait balancé le boss du foot français dans les colonnes de L’Équipe le mois dernier. Quitte à faire du name dropping, Le Graët aurait été inspiré de balancer les noms des attaquants en place dans l’équipe de Sylvain Ripoll et qui sont donc « sacrifiables » à ses yeux. On n’a pas vu la couleur d’un Bleuet aux JO depuis 1996, alors ayons la décence de laisser aux demi-finalistes de l’Euro 2019 - qui ont mis vingt-quatre ans d’histoire à jour - le soin de terminer leur travail. Parmi les personnes qui ont aujourd’hui un avis arrêté sur la légitimité de Mbappé à Tokyo, combien se souviennent que Jean-Philippe Mateta a ouvert le score en demi-finale du dernier Euro face à l’Espagne ? Soyons raisonnables : Kylian Mbappé aura bien d’autres occasions pour faire des selfies avec Carl Lewis et Brahim Asloum et si l’ambition de participer aux JO avait été si profonde que cela, alors il aurait manifesté le désir de disputer l’Euro avec les Bleuets l’été dernier en Italie et à Saint-Marin.


Le monde entier sait que KM7 a envie de tout dévorer. On a encore pu vérifier cet appétit à Lyon mercredi en demi-finale de Coupe de France (1-5). L’attaquant parisien est un boulimique, et une pose d’anneaux olympiques cet été ne règlerait en aucun cas sa maladie. Ce n’est pas parce qu’il arrive à une époque où Cristiano Ronaldo et Lionel Messi ont placé la barre à une certaine hauteur que Mbappé ne doit pas lui-même en prendre un peu. En quoi remporter les JO ferait de Kylian Mbappé un sportif extraordinaire ? L’équipe de France de football a déjà quitté les JO de Los Angeles en 1984 avec de l’or autour du cou et a priori, cela n’a pas fait de François Brisson et Daniel Xuereb - tous les deux buteurs en finale contre le Brésil (2-0) – des hommes susceptibles d’empêcher Michel Platini d’être sacré Ballon d’or cette année-là.


Et que dire du pseudo-conflit qui pseudo-oppose le PSG et la FFF ? Le Paris Saint-Germain est l’employeur de Kylian Mbappé, il n’a certainement pas envie de voir son crack emmagasiner de la fatigue et s’exposer à une blessure à l’autre bout du monde alors que la Ligue 1 aura repris et qu’un Euro aura eu lieu quelques semaines plus tôt. Si Le Graët avait un peu de cran, il balancerait une contradiction à la figure de Nasser al-Khelaïfi. Après tout, sous prétexte qu’il est nécessaire de propager la « marque » PSG partout sur le globe, la direction parisienne n’hésite pas à infliger à ses joueurs des préparations (estivales et hivernales) au Qatar, aux États-Unis et Singapour alors que Carnac, Tignes et Vittel pourraient complètement faire l’affaire. Si ça se trouve, Kylian Mbappé n’est même pas un immense champion. Simplement un type obsédé par ses miles.

Par Matthieu Pécot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Hier à 16:30 Wilshere s'entraîne dans un parc : « Ce n'est pas l'Emirates, mais c'est suffisant » 6
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 11:16 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! demain 6