Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Angers SCO-PSG

Kylian, j’ai besoin d’amour

Meilleur buteur du championnat et du PSG, Kylian Mbappé a récemment intégré le club très fermé des joueurs qui comptent 100 buts avec le club de la capitale. Des stats qui devraient octroyer au Parisien une place de choix dans le cœur des suiveurs du PSG. Or, il ne se dégage rien de charnel entre Mbappé et la majorité des fans parisiens en âge de voter. Pis, le joueur ne semble pas le plus épanoui sur le terrain où son visage est rarement barré d’un sourire radieux, à 18 mois de la fin de son contrat.

Sur le papier, Kylian Mbappé a tout du mec qui peut largement postuler le Hall of fame du PSG : Parisien, banlieusard, buteur, champion du monde, titré, phénomène marketing qui tutoie LeBron James, bien élevé, engagé, aimé des jeunes pour qui il est un modèle de réussite pour une grande majorité. Pourtant, quelque chose semble cassé avec le numéro 7 du PSG. Depuis plusieurs mois, en dépit de statistiques toujours aussi impressionnantes (14 buts et 8 passes en 21 matchs), Mbappé semble traverser une phase de doute. Émoussé physiquement, il avait d’ailleurs confié sa lassitude mentale sur le site du PSG au cœur de l’hiver. « La reprise a été difficile physiquement, mais surtout mentalement, car il n’y a pas eu de préparation. »

En cause, ce calendrier surchargé qui a vu le PSG enchaîner une finale de Ligue des champions, perdue contre le Bayern Munich fin août, et la reprise de la Ligue 1 dans la foulée. Un Final 8 que le joueur formé à Monaco a d’ailleurs traversé comme une ombre malgré une rentrée fracassante contre Bergame en raison d’une blessure à la cheville subie en finale de Coupe de France contre Saint-Étienne fin juillet. C’est ballot, car le Français semblait être revenu du premier confinement dans une forme resplendissante. Depuis, comme coupé dans son élan, Mbappé n’a jamais trouvé son rythme, se blessant de nouveau à la cuisse en novembre après avoir contracté la Covid-19 début septembre. Voilà donc près de six mois que l’attaquant de 22 ans semble piocher. Physiquement (l'une des conséquences à long-terme de la Covid ?), mentalement et dans son expression collective.

Souriez, vous êtes filmé


Il traverse ses matchs de manière récurrente, ratant des choses simples, comme si le garçon ne progressait plus à force d’empiler les buts dans une équipe au pouvoir offensif unique en Ligue 1. En C1, où il est resté près d’un an sans trouver les filets, il peine à confirmer son statut malgré, là encore, des actions décisives ici et là en 2020 (Dortmund à l’aller, Bergame, Başakşehir). Face à Brest, il s’est montré décisif sur le but d'Icardi, mais n’a rien laissé transparaître sur son visage. Kylian Mbappé ne semble pas heureux quand il joue. En tout cas, il ne le montre pas. Bien loin du vent de fraîcheur qui suivait ses foulées à ses débuts monégasques et parisiens.

Est-ce le sentiment du doute ? Après tout, le champion du monde tricolore traverse sa première vraie période de remise en question. Moins fort dans le jeu, moins frais physiquement, moins aiguisé mentalement, il doit s’armer de patience pour (re)devenir cet attaquant létal. Au PSG, où sa prolongation de contrat est un vrai sujet de crispation, on a du mal à positionner Mbappé sur l’échiquier de l’amour, notamment par rapport à Neymar. Même le public a semblé s’installer dans une relation plus fusionnelle et/ou épidermique avec le Brésilien, adulé le lundi, sifflé le mardi, ressuscité le mercredi. Contre l’OM, Neymar a embrassé l’écusson du club (ce qui n’a plus aucune signification de nos jours) et la toile s’est embrasée. Mbappé avait fait de même après son but contre Monaco en novembre... sans connaître un tel écho 2.0.


Faire le premier pas


Parfois surnommé « Melon d’or » , le joueur paie sans doute sa déclaration maladroite, et pas franchement comprise, lors de la cérémonie des trophées UNFP 2019 où il avait demandé plus de « responsabilités au PSG ou peut-être ailleurs » . Depuis, la cassure est évidente. Kylian Mbappé est une machine à marquer, à gagner, à laquelle il est difficile de s’attacher quand on sort de l’émerveillement de l’enfance. Il est clinique, déterminé, professionnel, mais ne donne jamais vraiment l’impression d’être dans l’affect. Le PSG est son employeur, et le Parc des Princes son lieu de travail, et il est difficile de mesurer le niveau d’attachement du joueur au club de la capitale, car Kylian Mbappé ne montre rien.

Le PSG est son employeur, et le Parc des Princes son lieu de travail, et il est difficile de mesurer le niveau d’attachement du joueur au club de la capitale, car Kylian Mbappé ne montre rien.

À 18 mois de la fin de son contrat, et pour ne pas prendre le risque de voir partir un tel phénomène libre à l’été 2022, il est grand temps de changer l’ambiance de cette relation. 104 buts et 50 passes en 146 matchs n’ont pas permis à Kylian Mbappé d’avoir une chanson en son honneur, un tifo à son effigie ni même une place dans le cœur de la majorité des supporters du PSG. Pour tenter de convaincre le joueur de continuer l’aventure dans la capitale pendant que le Real Madrid et Liverpool font tout pour l’attirer, il est peut-être temps de mettre un peu d’amour dans cette relation. Kylian Mbappé a le droit d’être timide et incapable de faire le premier pas. Alors peut-être que si l’amour émane de la foule, même absente des stades de football, les choses changeront. Peut-être. Finalement, comme tout un chacun, Kylian Mbappé a besoin d’amour pour être heureux.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi