Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Lyon-Juventus

Juve bat (toujours) clubs français !

L’OL est condamné à l’exploit. En coupes d’Europe, aucun club français n'a réussi à éliminer la Juventus dans une confrontation directe ! Retour sur une story 100% lose du foot français de club...


La malédiction débute en 1964 et parle d’elle-même : au deuxième tour de la Coupe des villes de foires (ex-Coupe de l’UEFA, devenue Ligue Europa), la Juve terrasse le Stade français 1-0 à Turin, après un valeureux 0-0 à Paris. Foire comme foireux : c’était parti pour la série noir et blanc ! Au 1er tour de C1 1972, les Bianconeri battus 1-0 au Vélodrome plient ensuite l’OM 3-0 au retour. En Coupe des coupes 1983-1984, la Vieille Dame décroche un 2-2 face au PSG au Parc que Platoche quitte sur un bras d’honneur au public qui l’a copieusement conspué. Le 0-0 du retour qui envoie la Juve en quarts marque le début de la sempiternelle pleurniche française face à la Vieille Dame : « Nous ne méritons pas d’être éliminés » , se désole le président Francis Borelli. Snif !



En demi-finales de C1 1985, le 3-0 infligé au si grand Bordeaux d’Aimé Jacquet à Turin inspirera la Une cruelle de L’Équipe le lendemain : « La Juve, c’est autre chose ! » Au retour, les Girondins passeront tout près de l’exploit (2-0), mais gicleront quand même : avec la Juve, ce sera très souvent des « presque qualifications » françaises... Les Juventini écarteront ensuite deux fois à nouveau le PSG en C3. En 1989-1990 d’abord (en 16es, 1-0 au Parc puis 2-1) puis en 1992-1993, grâce à un super Baggio, auteur de trois buts (2-1 à Turin, puis 1-0 à Paris) : « Il nous manque du vice, du réalisme » , se désolera le président Michel Denisot. Snif ! En C1 1996, c’est au tour des petits Canaris nantais de se faire croquer par l’ogre turinois malgré une belle victoire à dom au retour (3-2). Mais c’est à l’aller qu’ils avaient failli (2-0), Jean-Claude Suaudeau enrageant après l’arbitre anglais ( « Il nous a fait payer la crise de la vache folle » ) et après Vialli ( « Un pitre ! » ). Bruno Carotti, expulsé à la mi-temps, avait renchéri : « On a eu droit à un arbitrage à la maison. » Pas faux...

Même en Intertoto !


Début 1997, il n’y aura aucune excuse pour le PSG humilié en Supercoupe d'Europe : 6-1 au Parc et 3-1 ! L’année suivante, Monaco passe à son tour à la moulinette turinoise en demies de C1 : 4-1 au Stadio Delle Alpi (triplé de Del Piero) puis victoire monégasque 3-1 à Louis-II... Comme il faut aussi un peu d’excentricité dans ce bilan comptable, notons la finale de Coupe Intertoto 1999 qui vit Rennes se faire aussi tabasser 2-2 et 2-0 sur un air de Pippo en Italie. Excentricité, toujours : un très bon Bordeaux fera 1-1 à Turin puis battra les Bianconeri 2-0 à dom. Si ça comptait un peu pour du beurre vu qu’on jouait la phase de poules de C1 2010, la Juve giclera pourtant de ce groupe A ! L’OL d’Aulas se prendra sans démériter deux gentils taquets en C3 2014 (0-1 à Lyon puis défaite 2-1 à Turin) puis en phase de poules de C1 2017 (0-1 à Lyon, encore, mais 1-1 à Turin).



Entre-temps, l’AS Monaco subira encore les outrages de la Vieille Dame en quarts de C1 2015. La défaite 1-0 au match aller en Italie apportera son lot habituel de regrets (Carrasco tout seul qui rate face à Buffon à 0-0) et de pleurniche sur le péno, certes pas clair, provoqué par Carvalho sur Morata et qui sera transformé par Vidal à la 55e : « On a perdu sur un penalty inexistant  » , se désolera Leonardo Jardim. Snif ! Sauf qu’au retour, la Juve gérera le 0-0 jusqu’au petit matin. Comme d’hab... Monégasques et Turinois se retrouveront en demies de C1 2017, mais sans suspense cette fois-ci, puisque les Juventini l’emporteront deux fois, 2-0 à Louis-II (doublé d’Higuaín), puis 2-1 au Juventus Stadium. Le bilan est sans appel : jamais un club français n'a réussi à éliminer la Juventus dans une confrontation directe, ni réussi à s'imposer en Italie face à elle... Avec, comme on l’a vu, cette manie d’invoquer la triche et/ou la malchance après chaque élimination face à la Vieille Dame. Ou bien alors avec ce sentiment d’avoir « presque gagné » , qui entretient les regrets éternels...

ZZ et DD, petits-fils de la Vieille Dame


Mais le constat implacable n’est pas forcément aussi désespérant. Plus que tout autre club, cette Juve si impitoyable continue paradoxalement de s’offrir en modèle d’efficacité au foot français, clubs et sélections. Passé les excuses françaises, souvent mauvaises, la longue série turinoise de 56 ans qui n’a connu de fait aucune exception a régulièrement invité le foot français à se questionner à fond sur les notions d’esprit de compétition et de professionnalisme. C’est cette exigence ultime de la gagne que Michel Platini a découverte à Turin dans les années 1980 et qu’il a transmise aux Bleus, victorieux de l’Euro 1984.



Cette quête absolue de la victoire propre à la Juventus a façonné plus tard l’esprit de France 98, avec Deschamps et Zidane en leaders remarqués. Imprégnés des préceptes d’efficacité turinoise, les deux ex-Juventini, DD et ZZ, sont même devenus aujourd’hui parmi les meilleurs coachs au monde. Comme un fait exprès, la France a vaincu son modèle, l’Italie, en Coupe du monde 1998 et à l’Euro 2000. La culture de la gagne a fortement imprégné aussi les Bleus de 2006, finalistes du Mondial allemand, avec en sus de Zidane, d’autres ex-joueurs de la Juve, Thuram, Vieira, Trezeguet, voire Henry (resté, certes, peu de temps en 1999). En Coupe du monde 2018, Didier Deschamps a pu s’appuyer sur Pogba et Matuidi, éléments clefs de son dispositif pétris de rigueur tactique et de soif de vaincre qu’on ne leur aurait pas assez inculquées en France... Alors, on acceptera sans problème que la Juve élimine l’OL 1-0 et 0-0 du moment que Pogba ou Matuidi, voire Rabiot ou Koman, marquent en finale de l’Euro en juin prochain et que les Bleus du « Mister Deschamps » deviennent champions d’Europe !

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

il y a 3 heures Pour les 60 ans de Maradona, offrez-vous notre livre 100% Diego ! Hier à 22:30 Plus que 48h pour découvrir la collection photos So Foot d'octobre 1
Hier à 17:46 Le gardien de La Haye égalise à la 94e, son équipe se qualifie aux tirs au but 7
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Hier à 14:07 Le joli coup franc d'Alessandrini avec Qingdao 4 Hier à 12:32 Diacre en prend encore pour son grade 77 Hier à 11:59 Jérémie Janot sauve un petit chat de la mort 50