Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // 8es
  3. // PSG-Lille

Julian Draxler a-t-il toujours une carte à jouer au PSG ?

Buteur face à Nantes ce dimanche, Julian Draxler sent l’odeur du gazon avec assiduité depuis le début du mois de février. Le milieu allemand bénéficie d’un regain d’attention de Mauricio Pochettino à son égard et pourrait avoir un rôle important à jouer, alors que le PSG entre dans la période charnière de la saison. Pourquoi pas dès ce mercredi face à Lille, en Coupe de France ?


Cela peut paraître anodin au premier abord, mais depuis le 1er janvier 2021, Julian Draxler est libre de s’engager avec le club de son choix pour la saison prochaine. Lui qui a longtemps été l’homme de main de Thomas Tuchel, défendu par ce dernier contre vents et marées, avait peut-être toutes les raisons sportives du monde de quitter Paname sans regarder derrière lui durant le mercato d'hiver. Encore un peu plus même lorsqu'il a vu le couperet tomber sur son mentor et compatriote à quelques heures de Noël. Mais non. Julian Draxler s’est tenu à la ligne de conduite qu’il s'était fixée durant l'été : aller au bout de ce contrat et partir de Paris, quand le moment sera venu, la tête haute. Visiblement, ce n'est pas pour tout de suite.

Titulaire en chaussons

Il faut croire que l’heure de déchiffrer les dernières lignes de l’histoire de King Julian à Paris n’a pas encore sonné. Sur France Bleu, avant la manche retour face à Barcelone que Draxler a commencée dans la peau d’un titulaire, Leonardo dessinait même pour la première fois l’esquisse d’une prolongation en évoquant son cas : « On a un peu moins parlé avec lui, mais je pense que c'est un joueur très important. On doit clarifier sa situation. Ces dernières années, il a eu moins d'opportunités, mais c'est quand même un joueur important pour le club. » Verra-t-on Draxler à Paris en juin prochain ? Rien n’est encore sûr, mais le beau gosse de 27 ans ne se montre pas vraiment pressé de trouver un nouveau point de chute.

Il faut dire qu'entre un salaire très confortable (proche de 620 000 euros brut par mois), une vie parisienne qui lui sied bien et les forfaits répétés de Neymar au printemps qui lui offrent régulièrement l'occasion de débuter dans de grosses affiches européennes, pourquoi aller voir ailleurs ? D'autant que lorsqu'il n’est pas lui-même blessé, Draxler est toujours un international allemand sur lequel Joachim Löw compte (il était même capitaine face à la Turquie en amical en octobre dernier) et peut se vanter d'évoluer dans les rangs d’un finaliste en titre de la Ligue des champions. Non, vraiment, pourquoi s’obstiner à jeter un coup d'œil vers le jardin du voisin quand l’herbe que l’on foule est d’une verdure sans commune mesure ? D’autant qu'aujourd'hui, même côté terrain à Paris, ce veinard de Draxler recommence à avoir la cote.

« Il a la capacité de lire ce dont l’équipe a besoin en possession du ballon »

PSG-Nice (2-1), le 13 février dernier. À quelques jours du match aller contre le Barça, affiche qui monopolise l’attention des quelques personnes présentes au Parc des Princes ce jour-là, Julian Draxler débute comme titulaire et meneur de jeu dans le 4-2-3-1 parisien quatre mois après sa dernière fois comme starter. C’était face à Dijon, en octobre sous Tuchel, et l’Allemand ne va pas tarder à remercier Poch’ de son choix en ouvrant le score avant de tomber dans les bras de Moise Kean. Après la rencontre, Pochettino l’encense : « Je suis content de la prestation de Julian. Il a trouvé des occasions dans des positions dans lesquelles on l’attendait justement. Il devait faire le lien entre défense et attaque, connecter le tout. Il devait trouver des positions. C’est un joueur qui a la capacité de lire ce dont l’équipe a besoin en possession du ballon. Je suis content pour lui, parce qu'il n’a pas beaucoup joué depuis mon arrivée... »

Pour l’ancien coach de Tottenham, qui peine à imposer sa patte depuis son arrivée, Draxler représente une valeur sûre - physiquement parlant - sur laquelle il peut s’appuyer. Un joueur qui a les capacités de jouer plus axial que Pablo Sarabia et qui maîtrise mieux les exigences du poste que Marco Verratti. Sur les cinq derniers matchs de Ligue 1 du PSG, Draxler en a commencé quatre et s'est montré décisif lors de trois d’entre eux (2 buts, 1 passe dé'). Sans oublier une autre passe décisive à Brest, en Coupe de France, au tour précédent l'affiche au sommet de ce mercredi face au LOSC. Forcément insuffisant pour rebattre totalement les cartes, mais bien pour en avoir une à jouer jusqu’à la fin de la saison aux quatre coins de l’Hexagone ou même en Europe. Une opportunité pour lui de sortir de sa zone de confort, et de montrer au monde qu'il est encore dans le coup.

Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 07:38 LOTO du mercredi 27 octobre 2021 : 14 millions d'€ à gagner ! 3
Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 12:58 Kansas City va construire le tout premier stade dédié à une équipe féminine 38 Hier à 12:09 Le magnifique tacle d'un streaker en D5 anglaise 21 Hier à 11:49 Le Hebei FC (D1 chinoise) arrête les frais 42
Hier à 10:33 Pastore, Pelé... découvrez la collection de photos So Foot d'octobre Hier à 09:58 La FIFPro appelle à une réforme de la gouvernance de l’UEFA 7 Hier à 08:49 Josh Cavallo (Adelaide United) fait son coming out 90