Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Slavia Prague-Chelsea

Eden Hazard, légende idéale

Tous les astres semblent être alignés pour que le Belge quitte à la fin de la saison Chelsea : un Real qui compte sur lui pour ouvrir un nouveau chapitre, des Blues qui n'ont plus les arguments pour le retenir, et une forme indiscutable. Une situation qui pousse Eden Hazard à enchanter une dernière fois un club qu'il veut pouvoir quitter avec un statut d'icône définitivement entériné.

Modififié

Que restera-t-il de leur amour ? Que restera-t-il de ces beaux jours ? Un palmarès comme une photo sur laquelle brillent deux titres de champions, une FA Cup, une League Cup et une Ligue Europa. Des souvenirs d’un adolescent devenu adulte. Mais aussi ces rendez-vous de ce mois avril au cours desquels Eden Hazard semble vouloir finir d’imprimer sa légende à Chelsea. Sept ans que le Belge a planté ses crampons dans le gazon de Stamford Bridge, et il ne devrait pas y avoir de huitième. Le destin l’appelle du côté du Real Madrid, aux côtés de Zinédine Zidane, et il sera cette fois difficile pour les Blues de s’y opposer.


Ce week-end, Marca annonçait qu’un accord avait déjà été trouvé entre toutes les parties, pour la bagatelle de 116 millions d’euros. « C’est trop bon marché, soufflait Maurizio Sarri lundi soir. Ce n’est pas assez cher dans ce marché. Je pense que nous avons vu tous les prix pratiqués lors du dernier mercato. » Résigné, l’entraîneur italien sait qu’il n’a pas la main sur ce dossier. « Je ne peux rien faire de particulier pour le faire rester au club. Le club est d’accord avec moi là-dessus, si Eden veut un nouveau challenge, une nouvelle expérience, ce sera difficile de le conserver. »

En paix Eden


La « nouveauté » , une tentation qu’Eden Hazard a déjà été contraint de repousser à de multiples reprises. S'il n'a jamais caché son rêve madrilène, il a toujours fini par accepter son sort lorsque Chelsea fermait la porte à un départ, comme l’été dernier. « Cet été, Chelsea a été clair avec moi. Je ne pouvais pas partir, j’accepte, expliquait-il à Téléfoot. Je suis resté, je n'ai pas fait la gueule et je n'irai jamais au clash avec un club. Je veux partir en bons termes avec Chelsea. » Pourtant, Maurizio Sarri sait qu'il perdrait son temps à tenter de le convaincre en réchauffant des arguments déjà servis : « Nous allons essayer de le persuader que nous voulons nous améliorer et devenir une des meilleures équipes en Angleterre, et par conséquent en Europe, mais je pense que je dois respecter sa décision. » La moindre des politesses pour un type qui n’a plus grand-chose à prouver dans l’ouest de Londres.



Le Belge a inscrit 108 buts sous le maillot des Blues et peut encore prétendre, une fois le bilan de son passage réalisé, à être considéré comme un égal de la Sainte-Trinité locale Lampard-Terry-Drogba. Qu’importe si ce dernier lui conseillait de suivre son exemple pour y être admis d’office. « Vous savez, j'ai eu beaucoup d'opportunités de partir, et j'ai toujours décidé de rester pour créer ma propre histoire et gagner la Ligue des champions ici, récapitulait l’Ivoirien. Je pense qu'il a l'occasion de marquer l’histoire. Le club est encore jeune et nous avons besoin de personnes comme lui pour remporter la Ligue des champions. » La C1, peut-être le seul caillou dans sa chaussure. Mais après une saison galère, une victoire en Ligue des champions semble aujourd’hui un objectif inaccessible en l’état.

Hazard fait bien les choses


Alors que faire ? S’accrocher à tout prix à son prodige ou accepter de le perdre et profiter pleinement de ses derniers instants ? Lundi, les supporters présents à Stamford Bridge n’ont pas eu d’autre choix que d’en prendre plein les mirettes et de sauvegarder directement ce qu’ils ont vu dans leur boîte à souvenirs. Un slalom grandiose dans la défense médusée de West Ham et un dernier pion pour assurer la victoire et un retour provisoire sur le podium. Une manière pour le Belge d'assurer qu’il sera quoi qu’il arrive concerné par les affaires de son club. « Je suis juste concentré sur Chelsea jusqu’à la fin de la saison, assurait-il après la rencontre. Je veux juste finir dans les quatre premiers et gagner la Ligue Europa. Nous avons encore beaucoup à faire et ensuite nous verrons. »



Maintenir Chelsea au rang qu'il mérite, avant un probable départ, le minimum qu'Eden Hazard puisse faire. Surtout en imaginant le vide qu'il laissera une fois parti. Interdit de recrutement pour les deux prochaines périodes de transfert, Chelsea ne pourra compter que sur l'arrivée de Christian Pulisic, déjà actée, pour compenser cette perte. En attendant les futurs tracas, chaque action magique comme celles de lundi soir a aussi pour fonction de nourrir des regrets avant l’heure pour les fans. Et Eden ne se privera pas d'en remettre une couche dès ce jeudi soir contre le Slavia, avec pour ultime désir de quitter le bateau bleu avec un nouveau trophée européen au bout des bras.



Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

Hier à 15:00 Un nul pour le premier match de Robbie Fowler sur le banc de Brisbane 1